Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Lataniers, Jean-Paul Delevoye, retraites, Citalis, 20 désanm


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 16 décembre au vendredi 20 décembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 16 décembre : Aux Lataniers, une partie des habitants vit sans eau courante
- Mardi 17 décembre : les fâcheux oublis de Jean-Paul Delevoye, le monsieur retraite du gouvernement
- Mercredi 18 décembre : réforme des retraites : la mobilisation ne faiblit pas, le gouvernement n'entend pas
- Jeudi 19 décembre : Réseau Citalis : les grévistes de la Sodiparc se disent prêts à tenir "le temps qu'il faudra"
- Vendredi 20 décembre : 20 désanm : Saint-Denis fête la liberté
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 16 décembre au vendredi 20 décembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 16 décembre : Aux Lataniers, une partie des habitants vit sans eau courante
- Mardi 17 décembre : les fâcheux oublis de Jean-Paul Delevoye, le monsieur retraite du gouvernement
- Mercredi 18 décembre : réforme des retraites : la mobilisation ne faiblit pas, le gouvernement n'entend pas
- Jeudi 19 décembre : Réseau Citalis : les grévistes de la Sodiparc se disent prêts à tenir "le temps qu'il faudra"
- Vendredi 20 décembre : 20 désanm : Saint-Denis fête la liberté

Lundi 16 décembre : aux Lataniers, une partie des habitants vit sans eau courante

Depuis un certain temps, les habitants du quartier des Lataniers à La Possession s'indignent : une vingtaine des habitations ne sont pas alimentées en eau courante. Pourtant, il y a quelques années, on leur aurait promis l'aménagement de lignes d'eau courante. Au contraire, la mairie de La Possession leur propose aujourd'hui une autre alternative : être relogés dans le nouveau Coeur de ville, actuellement en construction. Car leurs habitations sont aujourd'hui classées en zone rouge, donc non aménageable selon la commune.

Mardi 17 décembre : les fâcheux oublis de Jean-Paul Delevoye, le monsieur retraite du gouvernement

Cette série d'"oublis" lui a coûté très cher. Jean-Paul Delevoye, l'artisan de la très controversée réforme des retraites a été contraint de démissionner ce lundi 16 décembre 2019. Les raisons de ce départ précipité : la déclaration d'intérêt du haut-commissaire aux retraites communiquée à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Jean-Paul Delevoye a "omis" de déclarer 13 autres mandats dont deux rémunérés ce qui est contraire à la Constitution et à la loi. L'exécutif l'aura soutenu jusqu'au bout, Emmanuel Macron aurait accepté sa démission "avec regret" a fait savoir l'Élysée. Il faut dire que le Président n'avait pas besoin de ça en ce moment...

Mercredi 18 décembre : réforme des retraites : la mobilisation ne faiblit pas, le gouvernement n'entend pas

Près de 4000 personnes dans la rue à La Réunion ce mardi 17 décembre 2019. A l'image de la Métropole, les Réunionnais  semblent plus que jamais déterminés à rester mobilisés contre le projet de réforme des retraites. Emmanuel Macron et son gouvernement auront ainsi réussi la performance de provoquer une deuxième grande mobilisation dans la rue, un an après celui contre la hausse des taxes sur les carburants. Cela, avec les même recettes qui avaient provoqué la grande colère des gilets jaunes, du passage en force, de l'intransigeance et, pour couronner le tout, une polémique autour de celui qui porté ce projet de réforme, l'amnésique ex haut-commissaire Jean-Paul Delevoye

Jeudi 19 décembre : Réseau Citalis : les grévistes de la Sodiparc se disent prêts à tenir "le temps qu'il faudra"

Alors qu'un bras de fer est engagé entre les salariés grévistes de la Sodiparc et leur direction, les usagers du réseau Citalis doivent affronter la galère des transports. Les grévistes affirment que seul le départ du directeur général adjoint pourrait calmer la grogne sinon, ils se disent prêts à tenir "le temps qu'il faudra."

Vendredi 20 décembre : 20 désanm : Saint-Denis fête la liberté

Ce vendredi 20 décembre 2019, les Réunionnais célèbrent le 171ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage sur l'île. Pour l'occasion, la municipalité du chef-lieu organise son traditionnel défilé. Depuis plusieurs mois, associations, artistes et  communes préparent kabars et défilés. À Saint-Denis, le cortège a quitté le Jardin de l'État aux alentours de 17h pour rejoindre le Barachois. La commémoration se fait en danses, en chants et en musique. Lindigo et ses dalons animeront la Nuit de la Liberté au Barachois toute la soirée

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !