Mouvement social :

Brink's : les salariés maintiennent le piquet de grève


Publié / Actualisé
Le mouvement social entamé le 17 décembre dernier ne faiblit pas à la Brink's. Les salariés en colère se relayent pour maintenir le piquet de grève devant le siège de l'entreprise. Le dialogue avec la direction est rompu. Et les revendications des grévistes restent les mêmes. Après l'échec des négociations annuelles obligatoires, les salariés demandent que le calcul de leur prime d'ancienneté soit réalisé sur le taux qui, jusqu'ici, servait de base et leur était favorable. Un autre élément a fait pousser les salariés à monter au créneau, ils affirment qu'en 2019, leur salaire n'aurait pas été augmenté, ce qui, selon eux, serait historique à la Brink's. Les employés en colère soutenus par la Cgtr et la Cfdt se disent prêts à maintenir leur mouvement " jusqu'à Pâques s'il le faut ".
Le mouvement social entamé le 17 décembre dernier ne faiblit pas à la Brink's. Les salariés en colère se relayent pour maintenir le piquet de grève devant le siège de l'entreprise. Le dialogue avec la direction est rompu. Et les revendications des grévistes restent les mêmes. Après l'échec des négociations annuelles obligatoires, les salariés demandent que le calcul de leur prime d'ancienneté soit réalisé sur le taux qui, jusqu'ici, servait de base et leur était favorable. Un autre élément a fait pousser les salariés à monter au créneau, ils affirment qu'en 2019, leur salaire n'aurait pas été augmenté, ce qui, selon eux, serait historique à la Brink's. Les employés en colère soutenus par la Cgtr et la Cfdt se disent prêts à maintenir leur mouvement " jusqu'à Pâques s'il le faut ".

Les explications des salariés grévistes, regardez :

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !