Les voeux d'Annick Girardin aux ultramarins :

"À La Réunion, après la crise des Gilets jaunes, l'État s'est engagé"


Publié / Actualisé
Ce jeudi 2 janvier 2020, la ministre des Outre-mer a présenté ses voeux aux ultramarins. Chaque territoire a eu droit à un petit mot, la ministre dans le gouvernement depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron est rompue à l'exercice, comme elle le précise au début de la vidéo, c'est la troisième fois qu'elle s'adresse aux ultramarins en début d'année. (photo rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 2 janvier 2020, la ministre des Outre-mer a présenté ses voeux aux ultramarins. Chaque territoire a eu droit à un petit mot, la ministre dans le gouvernement depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron est rompue à l'exercice, comme elle le précise au début de la vidéo, c'est la troisième fois qu'elle s'adresse aux ultramarins en début d'année. (photo rb/www.ipreunion.com)

Dans cette allocution d'une dizaine de minutes où aucun territoire ultramarin n'est oublié, la ministre fait le bilan des mesures positives prises par l'éxecutif en 2010. Les mots de la ministre concernant notre île "à La Réunion, après la crise des Gilets jaunes, l’État s’est engagé. Engagé pour répondre aux attentes de nos concitoyens, pour lutter contre la vie chère au travers du bouclier qualité prix en intégrant la production locale, pour lutter contre les monopoles en renforçant les contrôles, pour l’emploi en lançant le plan Pétrel." Regardez la vidéo :

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Jean Philippe Desby, Posté
Je suis français, tu es français, elle est française, donc nous le sommes tous, enfin au sein de l'unicité de la RF! En tout cas, la Constitution stipule nos droits, notre égalité, notre fraternité même, sans minorer et surtout pas oublier notre liberté de dire, de penser, de communication de celle-ci aux autres...et sans en être inquiété pour l'avoir fait ! Là où le bât blesse, c'est qu'après 73 ans de départementalisation, 19 mars 1946, de surcroît avec un jour férié pour commémorer l'abolition de l'esclavage (20 décembre ici, 27 avril Mayotte, 22 mai et 27 mai Martinique et Guadeloupe et 10 juin en Guyane ), les outre-mer sont les derniers à l'échelle de notre puissance mondiale France. La crise de GJ en 2028 n'aura que mis en exergue l'écart entre les politiques déployées depuis ces 40 ou 50 dernières années et les besoins et les attentes de la population. Notre système ne convient plus : il est à revoir, car une fois en place, les élus ne représentent qu'eux-mêmes.Il y a trop de dépenses inutiles en France (et la Réunion n'y échappe pas). Nos jeunes n'ont pas d'avenir, pas de travail, pas d'argent pour se payer un logement décent, faire un bébé dans la joie et en être fiers...de l'élever. Les retraités sont dans la souffrance et ne vivent plus et attendent seulement l'issue finale. On est nombreux à se poser beaucoup de questions, en 2020...
Tristan, Posté
Ces gens n'ont aucune dignité... Ils finiront dans les poubelles de l'histoire de notre pays... Ils sont déjà au niveau caniveau
Volcan974, Posté
Heureusement elle n a pas inventé la lumière sinon les reunionnais auraient la bougie