Merci de votre fidélité :

Il y a 20 ans naissait Imaz Press Réunion


Publié / Actualisé
4 janvier 2000. C'était un mardi d'été austral. Le 20ème siècle refermait son livre et le 21ème prononçait ses premiers mots. Imaz Press Réunion écrivait ses premières lignes, publiait ses premières photos. C'était il y a 20 ans.
4 janvier 2000. C'était un mardi d'été austral. Le 20ème siècle refermait son livre et le 21ème prononçait ses premiers mots. Imaz Press Réunion écrivait ses premières lignes, publiait ses premières photos. C'était il y a 20 ans.

Venant de la presse écrite, ce bel outil tellement formateur, tellement performant et maintenant tellement menacé, nous nous lancions dans une aventure forcément belle. Notre ADN créateur était une évidence. Il nous fallait faire ce que nous avions toujours fait dans notre vie professionnelle d'avant internet : informer, rendre compte de l'actualité en images et en textes. Misant sur l'innovation et donc sur l'avenir, c'est sur la toile encore balbutiante d'Internet que nous publions nos informations.

Une révolution dans nos cerveaux de journalistes de presse écrite nourris à l'encre et au papier. Une révolution dans le paysage médiatique local habitué à feuilleter le journal, à regarder la télé, à écouter la radio, pas à surfer sur le net. Poursuivant dans l'innovation, nous mettions en place un modèle économique spécifique : proposer à d'autres médias, à d'autres supports, notre production, bien modeste à l'époque avec une à deux dépêches par jour illustrées par une à vingt photos.

Disons-le tout net : nous étions une toute petite poignée à croire que cela durerait plus qu'un été austral. Il y avait nous, les initiateurs du projet - journalistes, photojournalistes et webmasters -, ainsi qu'un tout petit groupe d'ami(e)s, de soutiens. En dehors de ce cercle très restreint, nous étions considérés au mieux comme des doux rêveurs, au pire comme des idiots sans cervelle ni avenir qu'il fallait regarder avec condescendance voire avec mépris. Ceux-là nous jugeaient notre espérance de vie à quelques semaines, au mieux à quelques mois.

C'était un 4 janvier, il y a 20 ans un mardi d'été austral.

Aujourd'hui, deux décennies plus tard, un samedi d'été austral nous sommes toujours là. Fidèles à notre ADN créateur : informer, rendre compte de l'actualité en images et en textes. Non pas en toute neutralité, être neutre c'est aussi accepter le pire, mais en toute objectivité, car si les faits sont sacrés, les commentaires sont libres.

Notre ton libre parfaitement assumé et nos prises de position tout aussi parfaitement assumées sont devenus notre griffe, notre marque de fabrique, norre fierté. Au fil du temps et au gré de l'actualité cela nous vaut aussi d'être parfois soupçonnés de tout. Nous serions à la solde du Parti communiste réunionnais, du PS, de Thierry Robert, de Nassimah Dindar, d'Emmanuel Macron, de Jean-Luc Mélenchon, des Gilets jaunes, des forces de l'ordre, de syndicats, du patronat, des extraterrestres (d'accord c'est rare) et même de Didier Robert (bon d'accord, c'est encore plus rare).

Sans le savoir ceux-là nous félicitent. Car accusés d'être à la fois dans un camp et dans l'autre, on souligne aussi notre indépendance, notre détermination à totalement informer sur des faits vérifiés et recouper quelle que soit la qualité, l'appartenance ou autres des personnes mises en cause. Il convient donc de remercier ses détracteurs pour l'hommage qu'ils nous rendent à leur corps défendant. C'est aussi notre fierté

Gramoun la touzour di : "marsandiz vanté par soi mèm na poin la valèr". Nou respekt lo bann gramoun.

Nous n'allons pas tonitruer que nous avons été les premiers à La Réunion à "faire" de l'information en ligne avec un site internet comme seul support. Vous le savez déjà.

Nous n'allons pas vociférer que nous avons 50 millions de pages vues par mois. Vous savez que cela serait aussi mensonger que stupide et au final tellement pathétique.

Nous n'allons pas insister sur le fait que nous payons toujours toutes nos cotisations sociales, patronales et contributions fiscales sans broncher même si cela est parfois lourd financièrement parlant. Vous vous en doutiez et nous vous le confirmons.

Nous n'allons pas signaler que nous n'avons jamais demandé et jamais reçu un centime de subvention financée par des fonds publics.

Nous n'allons pas souligner que nos seules sources de financements viennent de nos clients et de nos annonceurs, dont un certain nombre de collectivités à qui – autre innovation de notre part – nous proposons un espace de visibilité.

Tous cela vous le savez bien évidemment. Nous ne le dirons donc pas.

Nous tenons par contre à vous remercier pour tout cela.

Merci à vous, petit groupe de fidèles, présents à nos côtés depuis le début.

Merci à vous, clients et annonceurs chaque année plus nombreux - qui nous faites confiance malgré les vaines pressions exercées sur certains d'entre vous par de pathétiques gesticulateurs.

Merci aux journalistes, photojournalistes, webmasters et autres collaborateurs qui, sans compter leur temps ni leur énergie, ont contribué - et continuent à contribuer -, à faire d'Imaz Press Réunion ce qu'il est aujourd'hui. Nous ne citerons pas de noms, elles et ils se reconnaîtront. Sans doute parce qu'elles et ils sont toujours à nos côtés même en étant partis écrire, photographier, filmer, mettre en ligne ailleurs.

Et puis merci à vous internautes de La Réunion, de Métropole et d'ailleurs qui nous rendez visite quotidiennement plusieurs fois par jour. C'est dans votre fidélité que nous puisons notre constance, notre détermination.

Merci à vous toutes, merci à vous tous.

Nous vous promettons de rester fidèles à notre ADN créateur : informer, rendre compte de l'actualité en images et en textes.

Nous vous promettons de toujours souligner les manquements et autres dysfonctionnements mettant en cause des fonds publics. Cela fait partie de notre ADN.

Nous vous promettons de continuer à ne pas avoir de camp si ce n'est celui des plus vulnérables, des plus défavorisés, celui de La Réunion, celui aussi de l'information vérifiée, recoupée, fiable. Cela fait partie de notre ADN.

En fait, nous vous promettons de rester nous-mêmes puisque c'est comme ça que vous nous aimez.

Nous vous donnons rendez-vous dans 20 ans et pourquoi pas dans deux ou trois fois 20 ans et même plus qui sait…

Merci encore

Mahdia Benhamla / Richard Bouhet / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

 

   

22 Commentaire(s)

Sissi974, Posté
Bonne Année avec un peu plus de bonnes nouvelles et de belles images ! Merci à toute l'équipe !
JP, Posté
Bon anniversaire, Imaz Press Réunion !
La Martin, Posté
Merci de m'avoir donné ma chance. Infiniment. Très bon anniversaire (Vous faites partie des ces journalistes qui ont contribué à faire d'Imaz Press ce qu'il est aujourd'hui. Merci La Martin ^^ - Webmaster)
Françoise, Posté
Bon anniversaire Imazpress. Bravo pour le travail accompli sérieux et intelligent. La liberté de s'exprimer est une richesse si essentielle pour des journalistes. Heureusement que vous êtes là, pour contrebalancer certains, largement subventionnés par leurs maitres au pouvoir qui les transforment en instruments de propagande. La diversité de la presse en fait son objectivité. Lire les divers journaux, d'opinions parfois radicalement différentes, permet en effet de se forger sa propre opinion et d'être libre de sa pensée.La liberté n'a pas de prix! Continuez !
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Merci pour tout et bon annif
Volcan974, Posté
Bonne année et joyeux anniversaire, dans mes souhaits Didier Robert pourrait vous subventionner comme le jir, ou autres...
Sophia., Posté
Un bel et JOYEUX ANNIVERSAIRE ? à Imaz Press et à toute son équipe. Amitiés à Mahdia. (Nous lui transmettons Sophia. Bonne journée - Webmaster)
Kamarad, Posté
A bon vous n'étiez pas financé par le PCR , et Thierry Robert, mais par qui ? Didier Robert non pardon , les kamarad soviétiques, ou bien JPV de saint André, ou bien Michel Vergos, ou bien Michel Fontaine , ou alors par le saint esprit, ou l'évêque de la réunion, ou bien le gouvernement , ou bien turlututu chapeau pointu (Merci pour votre humour Kamarad. Très bonne année à vous et à vos proches - Webmaster)
Causé toujours, Posté
Continuez les vieux , ça nous fait plaisir de vous lire
VM, depuis son mobile, Posté
Joyeux anniversaire IPR !! Merci de faire vivre le pluralisme médiatique, merci de votre soutien auprès des jeunes générations de journalistes et de votre combat quotidien pour demeurer une agence non inféodée.
La route est encore longue, semée sans doute d'embûches et de quelques coquilles mais je vous la souhaite belle, très belle ! Amitié et reconnaissance, courage et détermination ;) (Merci VM, nous vous promettons de traquer sans relâche les coquilles et nous comptons fermement sur votre aide pour cela. Très bonne année à vous et à vos proches - Webmaster)
Zatou, Posté
Joyeux anniversaire à toute l'équipe!!!!
Marinelle, Posté
Je ne suis pas toujours d'accord avec vos articles, il y a même des fois où vous m'agacez, mais c'est pour ça que je vous aime. Continuez à dénoncer et à vous indigner. Joyeux anniversaire
Joyeux anniversaire, Posté
Allez on se donne rendez-vous dans 20 ans, et surtout ne changez rien !
Nou aime a zot, Posté
Bravo pour votre indépendance, merci de donner la parole à ceux qui ne l'ont pas beaucop, joyeux anniversaire
Merci, Posté
Merci d'exister Imaz Press Réunion, merci de ce que vous faites, mersi pou zot ti kozman an kréol, tyenbo larg pa. Joyeux anniversaire
Daniel, Posté
Joyeux anniversaire, nous espéreront avoir une place pour les band zoublies les personnes les plus fragiles,financièrement, handicapés, personnes âgées,les aînées de plus de 50 ans sans travail
Jfk, depuis son mobile, Posté
Bon anniversaire Mahdia.Richard et à toute l'équipe ?Jfk
CHABAN, Posté
Merci pour cet espace d'information.
Belle et heureuse année à la rédaction.
Barbara, Posté
Joyeux anniversaire Imaz Press, merci d'être là pour contrebalancer les propos des "bien-pensant" et de mettre toujours le doigt sur ce qui ne va pas. Longue vie
Frimousse, Posté
20ans! Zoyeu zaniversér à zot... Et bonne continuation
Détractons, détractons, Posté
Je ne souhaite évidemment pas leur mort. Mais ils sont tellement au four et au moulin qu'on voit mal qui pourraient être aussi motivés pour remplacer le duo d'IPR.
Allez, détractons pour le plaisir, Posté
Reste à savoir si ce média survivra à ces créateurs proches de la retraite ? (Dites nous si vous êtes candidats à la reprise ^^Très belle journée et très belle année - webmaster)