Elections municipales 2020 :

Saint-Denis : Ericka Bareigts en tête de liste


Publié / Actualisé
La rumeur bruissait depuis quelques semaines déjà. Ericka Bareigts, députée et ancienne ministre des Outre-mer, devrait bien conduire la liste socialiste lors des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Saint-Denis. L'information devrait être confirmée ce mardi 7 janvier 2019 en fin de journée, à l'issue d'une conférence de presse donnée par la gauche unie. C'est à ce moment-là que Gilbert Annette devrait annoncer qu'il passer la main à une élue qui a longtemps suivi les pas de son mentor. Ericka Bareigts retrouvera sur sa route la sénatrice Nassimah Dindar, et le président de Région, Didier Robert, qui laisse toujours planer le doute sur sa candidature (Photo rb/www.ipreunion.com)
La rumeur bruissait depuis quelques semaines déjà. Ericka Bareigts, députée et ancienne ministre des Outre-mer, devrait bien conduire la liste socialiste lors des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Saint-Denis. L'information devrait être confirmée ce mardi 7 janvier 2019 en fin de journée, à l'issue d'une conférence de presse donnée par la gauche unie. C'est à ce moment-là que Gilbert Annette devrait annoncer qu'il passer la main à une élue qui a longtemps suivi les pas de son mentor. Ericka Bareigts retrouvera sur sa route la sénatrice Nassimah Dindar, et le président de Région, Didier Robert, qui laisse toujours planer le doute sur sa candidature (Photo rb/www.ipreunion.com)

Gilbert Annette passe la main à Ericka Bareigts

C’était un choix cornélien pour Gilbert Annette : se lancer pour une dernière fois dans la bataille des municipales en tant que tête de liste ou bien passer la main à celle qu’il considère comme son héritière naturelle, Ericka Bareigts. Selon nos informations, il semblerait que celui-ci ait finalement décidé de ne pas se représenter en tant que tête de liste et de soutenir la candidature d’Ericka Bareigts. Si cette dernière se sentait prête depuis plusieurs mois à mener cette bataille, il était hors de question que cette décision soit prise au détriment du maire sortant. 

Gilbert Annette demeure en effet celui qui a poussé Ericka Bareigts sur le devant de la scène politique, propulsant cette illustre inconnue à la tête de la CINOR en 2008 avant qu’elle ne gravisse les différentes marches du pouvoir (conseillère régionale, députée, secrétaire d’Etat à l’égalité réelle) qui la mèneront au prestigieux poste de ministre des Outre-mer.

Cette dernière bénéficie donc d’une bonne côte de popularité, compte tenu de ces différentes fonctions et du rayonnement très important dont elle a pu bénéficier lorsqu’elle fut ministre. Ericka Bareigts a par ailleurs l’expérience de la mairie de Saint-Denis où elle fut conseillère municipale et adjointe. Elle est également très impliquée dans le réseau militant qu’a pu construire et consolider Gilbert Annette durant toutes ces années. C’est donc forte de cette expérience que, d’un commun accord avec Gilbert Annette, il aurait  a été décidé de laisser Ericka Bareigts conduire la liste de la gauche uni à Saint-Denis.

La meilleure candidate pour battre la droite et le centre ?

C’est évidemment la question qu’on se pose dans le landerneau politique local. Ericka Bareigts possède-t-elle l’aura nécessaire pour battre la droite et le centre lors de ces élections municipales ? Il faut dire que Saint-Denis devrait être le théâtre d’une lutte assez spectaculaire entre 3 ténors : Ericka Bareigts, la sénatrice Nassimah Dindar, et le président de Région Didier Robert qui n’a pas encore tout à fait confirmer sa candidature.Dans ce contexte, une candidature de Gilbert Annette, pour défendre son action et faire parler son expérience, paraissait logique. Il  semblerait qu’un choix tout autre a été fait, celui d’une "rupture dans la continuité" du fait qu’Ericka Bareigts est tout de même tributaire du bilan du maire sortant.

Cela sera-t-il suffisant pour lui permettre de remporter ces élections ?

Dans le milieu politique dionysien, on est assez partagé, entre ceux qui souhaitaient une nouvelle candidature de Gilbert Annette et ceux qui saluent ce passage de relai qui devrait donner un souffle nouveau à la gauche sur le territoire dionysien. En effet, après 12 ans à la tête de la plus grande commune d’Outre-mer, d’aucuns estiment que Gilbert Annette souffre de ce qu’on appelle "l’usure du pouvoir".

Le choix d’une tête de liste "neuve" pour la gauche semble donc être le plus pertinent pour la gauche. Ce scrutin serait par ailleurs un véritable galop d’essai. En cas de victoire lors de ces municipales, elle engrangerait de la confiance et et de la popularité en vue de prochaines échances. En cas de défaite, elle pourrait prendre toute la mesure de ce résultat afin de corriger sa stratégie et son positionnement en vue de futures élections.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Volcan974, Posté
Beaucoup de commentaires pathétiques
Bibione, Posté
2 remarques à l'article d'IPR :
1/ "Cette dernière bénéficie donc d'une bonne côte de popularité"... Ah bon ?? Ce n'est pas parce qu'elle a été propulsée par Annette comme conseillère municipale, régionale, député et ministre que Ericka Bareigts est populaire !!! Ne pas confondre popularité et carrière politique quelque peu... téléguidée il faut le reconnaître, SVP !
2/ "En cas de victoire lors de ces municipales, elle engrangerait de la confiance et et de la popularité en vue de prochaines échéances" ... Ah bon ?? Est-ce que IPR nous donne un scoop : si Ericka Bareigts gagne les élections municipales, elle se sentira suffisamment forte pour être candidate aux régionales ?? Donc, si on résume, en cas de victoire aux municipales sur St-Denis, Mme Bareigts a déjà décidé de lâcher son éventuel futur mandat de Maire pour se lancer dans les régionales !!!! Idem pour Mme Bello aux municipales de St-Paul. Ah ! Sacrée stratégie politicienne, quand tu nous tiens !!! A entendre leurs déclarations, Didier Robert leur fait vraiment peur. L'entente cordiale est de circonstance entre mesdames Bello, Bareigts, Nabénéza et pourquoi pas en misouk les Dindar. Et il parait même que tous les moyens sont bons. A Saint-Denis, certains semblent croire qu'il suffit d'acheter une bouteille de whisky ou donner un ti billet pour les fêtes pour rappeler au bon moment à ceux qui ont accepté ces ti gestes pour qui voter aux prochaines élections ??? Non, cela n'est plus pensable en 2020 !!! A quand une politique propre bâtie sur un vrai projet de développement de la "première ville" d'Outre-mer avant qu'elle ne devienne rapidement le premier bidon-ville d'Outre-mer vidée des Dionysiennes et des Dionysiens installés là depuis des décennies et des générations.
Steppers, Posté
Un changement de tête dans la continuité d'un projet humain solidaire: beaucoup ici nous parle de bâti, ce n'était pas la priorité pour lequel les électeurs ont valide en 2014; mais aux mauvaises langues, tourner vos yeux vers le nouveau Camélias.

La priorité a été donnée à l'éducation avec des classes dédoublés, le plan anglais, le plan savoir nager, à offrir aux jeunes une indépendance dans leur mobilités et prendre de bonnes habitudes en privilégiant le transport en commun, de nourrir sainement et gratuitement pour une grande partie des élèves ... et j'en passe

On critique la gratuité à tout va ... alors pourquoi combattre contre la vie chère ou réclamer plus de pouvoir d'achat.

Il aura toujours à faire et ce n'est pas dans les 6 ans qui viennent, si les électeurs nous renouvellent leur confiance, qu'on pourra donner pleine satisfaction mais on saura répondre aux priorités de nos administrés
Jean, Posté
Elle n a rien fait quand elle était ministre pour la Réunion.
Député : zéro
Et Maire : incompétente.
Créole ouvre les yeux
2 mandatures ça suffit
Monica, Posté
C'est Monique qui sera ravie
Margaux, Posté
Femme exemplaire sans casserole pas comme le patron de la pyramide inversée qui traine 5 affaires judiciaire graves au Derriere .ancienne Ministre elle est parfaite pour la mairie et vaincre cette droite "alimentaire" et "manger cochon" comme en 2014.
Ponamalé, Posté
Les Dionysiens veulent un candidat qui a un projet concret pour la ville, elle était Ministre. Elle a promis la lutte contre les monopoles, contre la vie cher, l'égalité réelle. Et qu'est ce que les Réunionnais ont eu.... Rien. Arrêtez de nous promettre du vent Madame
Babouk loswoir, Posté
La plus grande commune des outre-mer, classée en rang 21 suivant le poids de population...cela doit faire rêver plus d'un ou d'une! Mais, il audra convaincre...déjà faire venir les électeurs jusqu'au urnes.
Surtout pas elle !, Posté
Juste une seule question : Ou sont les 1 milliard d'euros promis à la Guyane quand elle etait ministre ? Cette femme est pire que son père Gilbert Annette !!! Hautaine, égoïste ! Un fléau Pour Saint denis