Sondage koz azot :

Arrivez-vous à trouver des letchis et des mangues de qualité ?


Publié / Actualisé
Des letchis en grosses quantités mais gorgés d'eau, des mangues piquées par les mouches... Pour les stars des fruits péi, le temps n'était pas au beau fixe et les fortes pluies auront eu raison de leur qualité. Sur les marchés, les amateurs de letchis étaient souvent déçus et les aficionados des mangues ont à peine eu le temps d'en goûter, quelle qu'en soit la variété. Bref, sale saison pour les fruits... (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Des letchis en grosses quantités mais gorgés d'eau, des mangues piquées par les mouches... Pour les stars des fruits péi, le temps n'était pas au beau fixe et les fortes pluies auront eu raison de leur qualité. Sur les marchés, les amateurs de letchis étaient souvent déçus et les aficionados des mangues ont à peine eu le temps d'en goûter, quelle qu'en soit la variété. Bref, sale saison pour les fruits... (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les letchis d'abord. La quantité était au rendez-vous : 5.000 tonnes, en accord avec les prévisions selon la Chambre d'Agriculture. Mais pour la qualité il faudra repasser... La faute à la météo, très pluvieuse. Les pluies intenses ont entraîné une surmaturité des fruits, qui fermentent et vieillissent plus vite, gorgés d'eau.

Résultat : tous les letchis ont mûri d'un coup et la saison a commencé beaucoup plus tôt que prévu. Et il n'en y en quasiment plus, ou alors à 8 euros le kilo. Autant dire que la saison est terminée.

Sur Facebook, vous étiez nombreux à nous faire part de votre désarroi : "j'ai mangé très peu de bons letchis cette année" disait l'un, "très déçu, beaucoup trop d'eau et pas de goût" disait un autre. A croire que la qualité était difficile à dénicher...

Lire aussi : Letchis : une saison courte mais intense

Côté mangues, ce n'était pas mieux, sinon pire ! Une saison très raccourcie, elle aussi précoce, et surtout détruite par la mouche des fruits. Plus rien n'arrête cet insecte. Avec la nouvelle réglementation européenne, entrée en vigueur le 14 décembre 2019, et qui interdit désormais d'exporter des mangues dans ses colis ou sa valise, on aurait pu penser que l'on en verrait davantage sur les étals. Pourtant non...

Et pour les chanceux qui ont pu en déguster, c'était souvent la déception. Les consommateurs se sont parfois montrés mécontents, après avoir acheté des mangues avec des vers à l'intérieur. De l'autre côté, les agriculteurs étaient démunis, ne souhaitant pas pour autant traiter les mangues tous les jours à coup d'insecticides. D'autant plus qu'aucun produit n'est efficace pour le moment contre la mouche des fruits.

Lire aussi : La saison des mangues est presque finie, avant qu'on en ait vu la couleur...

Entre les aléas de la météo et ceux des insectes, conjugués à une mauvaise floraison, difficile de trouver des mangues ou des letchis de qualité cette année. Et vous, vous en avez trouvés ? Comme chaque mercredi, répondez à notre sondage "koz azot" sur nos pages Facebook et Twitter. On attend votre avis !

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Prives de mangues cette année à noêl ! Hélas !
Le colis envoyé par notre fille contenait des litchis, ananas et fruits de la passion ... délicieux bien sûr et des confitures !
Espérons que les mâles stériles vont aider à la résolution du problème ... ce sera long ...