Nouveau bilan de l'Insee :

L'emploi salarié trois fois plus dynamique à La Réunion que la moyenne française


Publié / Actualisé
La croissance française devrait rester de l'ordre de + 0,2 % à + 0,3 % par trimestre d'ici la mi-2020 selon l'Insee. La consommation des ménages reste en hausse régulière et l'investissement des entreprises est dynamique. À La Réunion, au troisième trimestre 2019, l'emploi salarié poursuit sa progression à un rythme soutenu (+ 0,6 %). C'est grâce à l'emploi du secteur privé, qui accélère avec 2 600 emplois supplémentaires créés (+ 1,5 %). Sur un an, l'emploi salarié s'accroît de 8.400 emplois, à un rythme trois fois plus élevé qu'en France. Par ailleurs, le volume de créations est à son niveau le plus élevé depuis 2012. Le détail du rapport de l'Insee ci-dessous.
La croissance française devrait rester de l'ordre de + 0,2 % à + 0,3 % par trimestre d'ici la mi-2020 selon l'Insee. La consommation des ménages reste en hausse régulière et l'investissement des entreprises est dynamique. À La Réunion, au troisième trimestre 2019, l'emploi salarié poursuit sa progression à un rythme soutenu (+ 0,6 %). C'est grâce à l'emploi du secteur privé, qui accélère avec 2 600 emplois supplémentaires créés (+ 1,5 %). Sur un an, l'emploi salarié s'accroît de 8.400 emplois, à un rythme trois fois plus élevé qu'en France. Par ailleurs, le volume de créations est à son niveau le plus élevé depuis 2012. Le détail du rapport de l'Insee ci-dessous.

Si le secteur privé est en forme, l’emploi recule en revanche dans le secteur public (-1,1 %), avec 900 emplois de moins ce trimestre. La création d’emplois est principalement soutenue par le tertiaire marchand, notamment dans les services aux entreprises (+ 700 emplois), les services aux ménages (+ 500), l’hébergement-restauration (+ 300) et le commerce (+ 300).

L’emploi dans la construction résiste, malgré une chute de la construction de logement (- 14 % sur l’année écoulée). La création d’entreprises rebondit au troisième trimestre (+ 3 %), portée par les micro-entrepreneurs (+ 9 %). Par ailleurs, la fréquentation des hôtels reste bien orientée (+ 2 % par rapport au 3e trimestre 2018), soutenue par la clientèle venant de métropole.

Au 3e trimestre 2019, 263.400 salariés et salariées travaillent à La Réunion, secteurs privé et public confondus. Leur nombre augmente de 1.600 par rapport au 2e trimestre 2019 (+ 0,6 %). Sur un an, l’emploi salarié s’accroît de 8.400 emplois, à un rythme deux fois plus élevé qu’en France (+ 3,3 % contre + 1,0 %).

Forte progression de l’emploi salarié dans le secteur privé

L’emploi salarié augmente fortement dans le secteur privé au 3e trimestre ( + 1,5 %). Les créations d’emplois s’accélèrent : le secteur privé crée 2.600 emplois supplémentaires contre 1.600 au 2e trimestre. Sur un an, le secteur privé crée 8.000 emplois ( + 4,7 %), ce qui constitue la plus forte augmentation des dix dernières années.

Sur un an, le nombre d’emplois publics est quasiment stable (+ 400 emplois, soit + 0,4 %). Cette stabilité fait suite à une chute de 4.400 emplois publics entre la mi-2016 et le 3e trimestre 2018, la plupart étant des contrats aidés.

À La Réunion, 9.800 personnes bénéficient ce trimestre des nouveaux contrats aidés, appelés " Parcours emploi compétences" (PEC), un effectif stable depuis le début de l’année.

1.200 emplois créés dans les services aux entreprises et aux ménages

- Dans les services marchands, l’emploi progresse plus fortement qu’au 2e trimestre : + 1,8 % au 3e trimestre 2019 après + 1,1 %. 2 100 emplois salariés supplémentaires sont créés. Les créations ont lieu principalement dans les secteurs des services aux entreprises et aux ménages, et dans une moindre mesure dans les secteurs de l’hébergement-restauration et du commerce.

Dans les services aux entreprises, l’emploi augmente fortement ce trimestre ( + 2,9 %), après des hausses plus modérées depuis le début de l’année. Ce secteur crée 700 emplois supplémentaires ce trimestre, majoritairement pour des services administratifs et de soutien aux entreprises tels que le ménage et le nettoyage des locaux professionnels et de leur environnement. Sur un an, 1.200 emplois ont été créés ( + 5,1 %).

- Dans les services aux ménages, l’emploi salarié augmente à nouveau fortement ( + 2,4 %), après des hausses de même ampleur depuis le début de l’année. Ce secteur crée 500 emplois supplémentaires ce trimestre, majoritairement au sein d’associations, telles que les clubs sportifs, les écoles de musique, les structures proposant des activités en périscolaires (centres aérés, garderies) ou encore des associations qui oeuvrent dans les actions de proximité dans les quartiers et l’insertion des personnes en difficulté.

Comme le secteur public, ce secteur avait subi la forte baisse du nombre de contrats aidés entre 2016 et mi-2018. Sur un an, l’emploi n’est plus à la baisse mais augmente au contraire fortement, de 6,8 %, soit 1.400 emplois supplémentaires. Malgré cette hausse, on compte 2.000 emplois de moins dans ce secteur qu’à la fin 2016.

- Dans le secteur de l’hébergement-restauration, la création d’emplois salariés reste très soutenue : + 3,1 % sur le trimestre et + 15,4 % sur un an. Dans le commerce, le nombre de salariés progresse de 1,0 % ce trimestre et de 4,0 % sur un an. Chacun de ces secteurs a créé 300 emplois supplémentaires ce trimestre, et 1.300 emplois sur l’année.

La construction de logements neufs en net repli

D’octobre 2018 à septembre 2019, le nombre de logements autorisés à la construction est de 6 700 à La Réunion, en forte baisse de 14 % par rapport à la même période un an auparavant. En France hors Mayotte, la construction de logements recule également sur la période (- 6 %).

À La Réunion, les autorisations de construire diminuent fortement pour les logements collectifs (- 27 %), alors qu’elles sont stables pour les logements individuels, avec 3 700 projets autorisés.

De son côté, le nombre estimé de logements mis en chantier dans la région diminue de 5 % entre octobre 2018 et septembre 2019 par rapport à la même période un an plus tôt. Sur un an, 6 600 logements ont été commencés. Les mises en chantier sont en repli, aussi bien dans la construction individuelle (- 6 %) que dans le logement collectif (- 3 %). Au niveau national, les mises en chantier chutent de 3,5 %.

Une fréquentation hôtelière en hausse

Au 3e trimestre 2019, les hôtels et les autres hébergements collectifs touristiques totalisent 393.400 nuitées à la Réunion. Avec 307.900 nuitées, la fréquentation dans les hôtels réunionnais progresse de 2 % par rapport au 3e trimestre 2018. En complément des hôtels, 85.500 nuitées ont été enregistrées dans les autres hébergements collectifs touristiques au 3e trimestre 2019 à La Réunion. Il s’agit principalement des résidences de tourisme et hôtelières, ainsi que des villages vacances. La fréquentation est particulièrement dynamique dans les hôtels de 1 ou 2 étoiles (+ 7 %). Elle augmente également dans les hôtels de 3 étoiles et non classés (respectivement + 3 % et + 2 %). En revanche, elle est en repli dans les hôtels haut de gamme (- 1 %).

La hausse de la fréquentation profite particulièrement à l’Ouest (+ 3 %) et au Sud (+ 2 %). Avec 65 % de chambres occupées, le taux d’occupation est stable par rapport au 3e trimestre 2018. En effet, le nombre de chambres occupées augmente autant que l’offre de chambres.

Au 3e trimestre 2019, la croissance de la fréquentation hôtelière est tirée par la clientèle résidant dans les autres départements français (+ 14 %), alors que le nombre de nuitées des locaux et celui des clients résidant à l’étranger diminuent chacun de 8 %. Parmi la fréquentation des non-résidents, le recul concerne notamment la clientèle en provenance d’Afrique (- 36 %) et celle d’Europe (- 9 %).

Les nuitées des touristes originaires d’Allemagne diminuent de 6 %, tout en demeurant la première clientèle en provenance de l’étranger. La clientèle allemande représente près d’un tiers des nuitées étrangères. À l’inverse, les nuitées des touristes venant d’Asie progressent par rapport au 3e trimestre 2018 ; elles représentent 13 % des nuitées.

Nouvel élan des micro-entreprises

Au 3e trimestre 2019, 1.769 entreprises ont été créées à La Réunion dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles. Après une stabilité au trimestre précédent, le nombre de créations d’entreprises augmente de 3 %. Le volume de créations est à son niveau le plus élevé depuis 2012. Au niveau national, la création d’entreprises progresse de 4 % par rapport au trimestre précédent.

Après avoir diminué le trimestre précédent, les immatriculations sous le statut de micro-entrepreneurs augmentent fortement (+ 9 % après - 4 %). Leur part dans l’ensemble des créations atteint 28 %, soit 1 point de plus qu’au trimestre précédent. Hors micro-entrepreneurs, les créations d’entreprises progressent de 1 % à La Réunion.

Les créations d’entreprises sont dynamiques dans tous les secteurs d’activité. Contribuant pour un tiers à la hausse globale, le secteur de la construction connaît la plus forte progression : + 9 % après une stabilité au trimestre précédent. Les créations augmentent également de 9 % dans l’industrie, mais ce secteur ne pèse que 6 % de l’ensemble de la création d’entreprises à La Réunion.

La hausse est plus modérée (+ 2 %) dans le "commerce, transport, hébergement et restauration" et le secteur des services (hors commerces). Ces deux secteurs sont majoritaires et concentrent 83 % des créations. Par rapport au 3e trimestre 2018, le nombre de créations d’entreprises progresse de 6 % à La Réunion et de 20 % au niveau national.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !