Tensions et feux de poubelles aux Camélias suite à l'accident (actualisé) :

Collision moto - véhicule de la BAC : les policiers ont respecté la procédure, selon l'enquête


Publié / Actualisé
L'accident dans les rampes de Saint-François ce vendredi 10 janvier 2020 a été suivi de violences importantes. Un peu plus tôt dans la journée, une collision a été signalée entre une moto et un véhicule de la BAC. Le motard, qui ne portait pas de casque, a été gravement blessé, il a été transféré à Saint-Pierre. L'accident a provoqué par la suite de vives tensions entre les forces de l'ordre et les jeunes dans la soirée. Plusieurs voitures et poubelles ont pris feu dans le quartier des Camélias. Une enquête a été ouverte par le parquet. Selon les premiers éléments et une vidéo qui conforte la version des policiers, ceux-ci ont respecté la procédure. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com / Photo Radar 974)
L'accident dans les rampes de Saint-François ce vendredi 10 janvier 2020 a été suivi de violences importantes. Un peu plus tôt dans la journée, une collision a été signalée entre une moto et un véhicule de la BAC. Le motard, qui ne portait pas de casque, a été gravement blessé, il a été transféré à Saint-Pierre. L'accident a provoqué par la suite de vives tensions entre les forces de l'ordre et les jeunes dans la soirée. Plusieurs voitures et poubelles ont pris feu dans le quartier des Camélias. Une enquête a été ouverte par le parquet. Selon les premiers éléments et une vidéo qui conforte la version des policiers, ceux-ci ont respecté la procédure. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com / Photo Radar 974)

Ce vendredi 10 janvier, une moto est entrée en collision avec une véhicule de la BAC (brigade anti-criminalité) au niveau des rampes de Saint-François, à Saint-Denis. Le motard a été gravement blessé et pris en charge par le SMUR (service mobile d'urgence et de réanimation). Il était cependant conscient, indiquaient alors les pompiers.

Lire aussi : Saint-Denis : un motard gravement blessé suite à une collision dans les rampes de Saint-François

Suite à cet accident, de vives tensions ont éclaté entre jeunes et forces de l'ordre. Des feux de poubelles et de voitures ont été observés dans le quartier des Camélias à Saint-Denis. Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur les conditions de cet accident.

Une vidéo conforte la version des policiers

"On a voulu que l'enquête soit faite assez rapidement" explique le procureur Eric Tuffery. Les policiers de la BAC disent avoir vu le jeune arriver sur sa moto sur la voie opposée : "pas de casque" indique le procureur, et le motard "semblait aller assez vite". Il explique la procédure dans ce cas : "on ne se met pas en travers de la route parce que c'est dangereux, mais on se rapproche de la ligne médiane pour montrer qu'on veut s'intéresser à son cas". C'est ensuite à la personne concernée de comprendre qu'il faut s'arrêter. Le procureur affirme qu'il "y avait de quoi passer à gauche et à droite".

Or "en face la moto arrivait très vite, [le jeune] a voulu éviter le contrôle", il s'est donc déporté sur la gauche. Il a ensuite "percuté le véhicule de police sur l'avant droit et il a été projeté" raconte Eric Tuffery.

"On a une preuve objective de ce que [les policiers] ont dit" ajoute-t-il : "il se trouve que pas très loin, quelqu'un a installé sur son terrain une caméra anti-vol et on a pu exploiter le film de la caméra." Sur celui-ci, "on voit bien le véhicule qui se déporte à une vitesse relativement basse, ça conforte la déclaration des policiers qui ont dit que c'était la procédure".

Eric Tuffery ajoute que c'est donc "la moto qui a percuté le véhicule de la BAC" et pas l'inverse. Véhicule de police "qui s'était mis en situation de faire comprendre à un usager de la route qu'il doit s'arrêter pour le contrôler, ce n'étair pas une course poursuite" indique-t-il.

Le jeune est dans un état grave

Le jeune était "bien connu des services de police", il a d'ailleurs été entendu récemment "pour une histoire de recel". Par ailleurs, "sur le jeune il y avait plusieurs prises de stupéfiants" et "la plaque n'était pas celle de la moto".

Le conducteur, d'une vingtaine d'années, "est gravement blessé sur la tête". "Il a été transféré à Saint-Pierre" indique le procureur. En effet le cerveau peut être menacé. "On est encore dans un processus de soins" ajoute Eric Tuffeyr. On ne parle pas de pronostic engagé mais les hématomes sont importants au niveau du crâne.

L'enquête, qui portait entièrement sur les conditions de l'accident, a donc permis d'obtenir "le gros du déroulement des faits" note le procureur. L'important était de savoir comment s'était déroulé l'accident. Les feux et les tensions de la nuit, eux, ne sont pas étudiés dans l'enquête.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Nathd, Posté
Ce que j'en pense ? C'est qu'à la réunion on ne sait pas faire la différence entre un scooter bridé à 50 et une grosse cylindrée qu'on appelle moto