Deux journées d'action prévues :

Retraites : l'intersyndicale réaffirme sa volonté de lutter contre la réforme


Publié / Actualisé
Ce lundi 13 janvier 2020, l'intersyndicale réaffirme sa volonté de lutter contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe, martèle de son côté qu'il compte "aller au bout" de cette réforme, deux actions sont prévues dans les jours à venir à La Réunion pour manifester contre le projet. Ce mardi, les syndicats seront présents dès 9 heures devant le Jumbo Score de Sainte-Marie pour une distribution de tracts. Jeudi, ce sont deux manifestations qui sont prévues : une à Saint-Denis, et une autre à Saint-Pierre, dès 9 heures aussi.
Ce lundi 13 janvier 2020, l'intersyndicale réaffirme sa volonté de lutter contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe, martèle de son côté qu'il compte "aller au bout" de cette réforme, deux actions sont prévues dans les jours à venir à La Réunion pour manifester contre le projet. Ce mardi, les syndicats seront présents dès 9 heures devant le Jumbo Score de Sainte-Marie pour une distribution de tracts. Jeudi, ce sont deux manifestations qui sont prévues : une à Saint-Denis, et une autre à Saint-Pierre, dès 9 heures aussi.

"Le retrait "provisoire" de l'âge pivot est une première reculade imposée par la mobilisation, mais ne change rien au principe de cette réforme que nous rejetons dans sa globalité" souligne l'intersyndicale dans un communiqué de presse. Le gouvernement a en effet annoncé un retrait provisoir de l'âge pivot ce dimanche, mais les syndicats, en dehors de la CFDT et l'Unsa, ne sont pas satisfaits de ce recul.

Lire aussi : Retraites: l'exécutif retire l'âge pivot de 64 ans, les opposants dans la rue

"L'intersyndicale appelle tous les salariés à des débrayages dans les entreprises pour exprimer leur refus de cette contre-réforme" indiquent les syndicats. Une caisse péi a par ailleurs été lancée pour soutenir les cheminots grévistes en métropole.

Lire aussi : L'intersyndicale péi lance une caisse de grève en soutien aux cheminots

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Jacques, Posté
L'objectif de Macron, c'est qu'à terme, les travailleurs seront contraints à cotiser dans des organismes privés, afin d'avoir une retraite décente.
Les banques / assurances, la finance ont judicieusement mis à ce poste ce parvenu, afin de créer un nouveau et très juteux marché.