Il est toujours faible pour les deux autres zones suspectes :

Le risque de formation d'une tempête au nord-est des Mascareignes se renforce


Publié / Actualisé
Les trois zones suspectes qui évoluent dans le sud-ouest de l'océan indien sont toujours sous surveillance. Les probabilités pour que la cyclogenèse localisée au nord-est des Mascareignes évolue en tempête tropicale à partir du lundi 20 janvier se renforcent : probabilités modérées situées entre 30 à 60%. Les deux autres zones suspectes se trouvent dans le secteur du canal du Mozambique, leur évolution est toujours incertaine, cependant, le Centre météorologique régional spécialisé cyclones de La Réunion maintient le risque de formation d'une tempête tropicale à faible (10 à 30%) à partir de mercredi. (image satellite Mtotec)
Les trois zones suspectes qui évoluent dans le sud-ouest de l'océan indien sont toujours sous surveillance. Les probabilités pour que la cyclogenèse localisée au nord-est des Mascareignes évolue en tempête tropicale à partir du lundi 20 janvier se renforcent : probabilités modérées situées entre 30 à 60%. Les deux autres zones suspectes se trouvent dans le secteur du canal du Mozambique, leur évolution est toujours incertaine, cependant, le Centre météorologique régional spécialisé cyclones de La Réunion maintient le risque de formation d'une tempête tropicale à faible (10 à 30%) à partir de mercredi. (image satellite Mtotec)
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !