Une rencontre entre la Région et la direction nationale du groupement avoir va lieu (actualisé) :

NRL : la résiliation ou pas du marché de la partie digue décidée cette semaine


Publié / Actualisé
La résiliation ou non du marché de la partie digue de la nouvelle route du littoral (NRL) est suspendue à une rencontre entre la Région et la direction nationale du groupement attributaire du marché. C'est la nouvelle annoncée aux transporteurs par Didier Robert ce lundi soir 20 janvier 2020. Le président de Région a reçu les professionnels du transport routier au siège de la collectivité régionale au Moufia (Saint-Denis). Disant être mis à mal financièrement par l'arrêt quasi total du chantier, les transporteurs voulaient être rassurés sur leur avenir. Ils devront patienter encore quelques jours. au moins jusqu'à ce jeudi, date à laquelle doit avoir lieu "au plus tard" la rencontre. En cas de résiliation un nouvel appel d'offres devra être lancé. En cas de maintien du marché actuel, il faudra trouver des roches massives pour construire la digue. Dans les deux cas, de long mois seront nécessaires avant la reprises des travaux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La résiliation ou non du marché de la partie digue de la nouvelle route du littoral (NRL) est suspendue à une rencontre entre la Région et la direction nationale du groupement attributaire du marché. C'est la nouvelle annoncée aux transporteurs par Didier Robert ce lundi soir 20 janvier 2020. Le président de Région a reçu les professionnels du transport routier au siège de la collectivité régionale au Moufia (Saint-Denis). Disant être mis à mal financièrement par l'arrêt quasi total du chantier, les transporteurs voulaient être rassurés sur leur avenir. Ils devront patienter encore quelques jours. au moins jusqu'à ce jeudi, date à laquelle doit avoir lieu "au plus tard" la rencontre. En cas de résiliation un nouvel appel d'offres devra être lancé. En cas de maintien du marché actuel, il faudra trouver des roches massives pour construire la digue. Dans les deux cas, de long mois seront nécessaires avant la reprises des travaux. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Énième réunion entre les transporteurs et la collectivité régionale et cette fois, il faut croire que c’est la bonne.  Ce lundi 20 janvier 2020, les professionnels du transport routiers comptaient reprendre du service et bloquer (de nouveau) plusieurs points stratégiques de l’île. Une action coup de poing et plusieurs objectifs :
• montrer leur désarroi face à la baisse de cadence sur la Nouvelle route du littoral ces derniers mois,
• exprimer leur inquiétude quant à la poursuite du chantier
• mettre la pression sur la région pour avoir des réponses concrètes

La veille de l’opération, les transporteurs ont été arrêtés in extremis dans leur élan. Le président de la pyramide inversée leur a proposé une rencontre. Ce lundi 20 janvier, il a été question du marché de la partie digue de la Nouvelle route du littoral. Un marché qui pourrait bien être résilié si la Région et le groupement n’arrivent pas à un accord. En cas de résiliation, il faudra lancer un nouvel appel d’offre et revoir les conditions. Des démarches qui pourraient prendre entre 6 mois et un an,  alors que le chantier accuse déjà plus d’un an de retard.  Pour les transporteurs, ce serait le coup de grâce, le chantier serait suspendu.

Pour que le marché ne soit pas résilié, la collectivité va donc faire "une proposition" au groupement. Une proposition chiffrée dont elle préfère taire le montant mais selon plusieurs sources concordantes, il s’agirait d’une enveloppe de 100 millions d’euros. Pour le moment, les dépenses qu’elle couvrirait ne sont pas claires mais a priori, elle n’entrerait pas dans le cadre d’un dispositif pour trouver les roches massives qui font tant défaut… Regardez :

Mis au courant de cette stratégie, les transporteurs ne sont pas rassurés mais lucides, d’ici jeudi soir, ils sauront (enfin) si le chantier continue ou pas. Tout repose donc sur les épaules du groupement. Mercredi 22 ou jeudi 23 janvier, la direction nationale du groupement attributaire du marché de la partie digue de la NRL rencontrera Didier Robert. Si la proposition de la collectivité est acceptée, le marché se poursuit, si ce n’est pas le cas, tout s’arrête pour une durée indéterminée. La décision du groupement scellera donc l’avenir de ce chantier, en tout cas sur du court-moyen terme. En fonction de cette décision, les transporteurs n’écartent pas une reprise des actions. Regardez :

Pour rappel, il y a un mois déjà, les transporteurs avaient déjà rencontré Didier Robert. A l'époque, il avait indiqué qu'aucune décision définitive n'avait été prise concernant la résiliation du marché.

Lire aussi : NRL : une nouvelle table ronde prévue la semaine prochaine

Deux solutions avaient cependant été avancées : ou bien la route sera terminée avec le groupement GTOI-SBTPC-Vinci – qui détient actuellement le marché, ou bien celui-ci sera résilié et il faudra alors lancer un nouvel appel d'offres.

Dans ce cas, la Région avait garanti aux transporteurs une poursuite de leur travail en imaginant la création d'une plateforme dédiée pour stocker les andains réunionnais et assurer la continuité du chantier. La deuxième solution, en cas de résiliation, avait semblé satisfaire les syndicats de transporteurs, car elle leur permettait de continuer de travailler malgré le nouvel appel d'offre.

Lire aussi : Rencontre transporteurs / Région : encore une réunion pour rien...

La continuité du marché actuel reste tout de même souhaitée par l'intersyndicale, mais des problèmes de financement se sont posés. "Ils ont déjà dépassé le montant autorisé du marché, la loi ne leur permet pas d'aller plus loin. C'est pour ça que la Région doit trouver une 'solution juridique' mais Didier Robert a dit qu'il avait bon espoir" avait souligné le syndicat à la suite d'une rencontre en décembre. Reste à voir aujourd'hui si cette "solution juridique" a été trouvée, ou si la Région sera forcée de relancer un appel d'offre pour terminer cette NRL.

Des réunions à n'en plus finir

Cette énième réunion s'ajoute aux nombreuses rencontres déjà organisées entre les transporteurs et la Région ces derniers mois. Les syndicats avaient notamment fait pression après l'annonce d'un possible arrêt du chantier en mars prochain. De nombreuses réunions avaient donc été organisées pour trouver une solution, trouvée dans l'exploitation des andains préssents dans les champs réunionnais.

Mais malgré les promesses de la Région, seules 50.000 tonnes de roches avaient commandées, contre les 2,6 millions recensées par la Région elle-même. Cette dernière avait finalement rassuré les transporteurs en affirmant la continuité de leur travail.

Lire aussi : Fin de la table ronde, la digue sera construite avec des roches locales

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
 

   

7 Commentaire(s)

Ramier, Posté
Les Carrières niet , fé' pa ça la Reunion su son Dos !' Vote' Tout Viaduc. Fini . Les Transpotéres , je mort de votre Gestion . Et Koma au passage , Viens Bloqué !!
Alexandra, Posté
Marre de ces pleureurs de transporteurs qui nous ruinent !!! Quand on ouvre une entreprise, un commerce...on fait une étude de marché...et ça marche ou pas !!! il ne faut pas compter sur une manne régionale !!! il faut savoir travailler !!!
Volcan974, Posté
Ce n'est pas jeudi qu il annoncerait sa candidature sur Saint Denis
Zoreo, Posté
La route serait déja terminée et ouverte à la circulation si on avait choisi le tout viaduc . Pour faire plaisir à des transporteurs qui se gavent et exploitent leurs salariés , polluent l'air et les routes avec leurs gros camions ,et fraudent avec leurs entreprises on perd des millions d'argent public et des années pour les usagers de la route... Du grand n'importe quoi ....Zourit est encore là , l'usine à voussoirs aussi , on a tout ce qu'il faut sur place , ce serait si simple de repartir en viaduc
Galet, Posté
Sous pression ...Didier Robert emprunte 125 Millions d'euros ette année alors que nous remboursons déjà cette année 54 millions de dette et 24 millions d'intérêts de dette soit 79 millions avec nos impôts ! Mais ousanousava et ziskakan ? Chaque Reunionnais est déjà endetté à hauteur de 1 390 euros !
#ungaletpourdidier, Posté
@didier_robert
Chacun doit envoyer une photo d'un galet sur le compte Twitter @didier_robert pour aider le tout petit pharaon de la pyramide inversée à terminer sa route digue
C'est parti
Alerte à Malibu, Posté
Après un mois de vacances aux USA il pourra vous recevoir messieurs les transporteurs, mais SANS réponse fixe comme d'habitude ! Tourne à zot en bourrique li gagne quoi pou fé passe le temps.... comme lors de la venue de Macron! Ça vous rappelle quelque chose messieurs les transporteurs sa promesse quand President la république té doit arriver????????? Comment zot I RAL SA les transporteurs ?