Un autre avait retiré l'éthylotest anti-démarrage :

Un chauffeur de bus scolaire contrôlé positif au zamal et à l'amphétamine


Publié / Actualisé
Les effectifs de la délégation départementale de la Sécurité Routière ont réalisé un contrôle routier tôt ce lundi matin 27 janvier 2020 à Saint-Denis. En ce jour de rentrée, le contrôle des motards et du Groupe de Sécurité Routière visait à vérifier les capacités de circulation des conducteurs de bus scolaires. L'un d'entre eux s'avérait conduire sans carte de conducteur, au volant d'un bus dont les scellés attestant de l'intégrité de l'éthylotest anti-démarrage avaient été retirés.
Les effectifs de la délégation départementale de la Sécurité Routière ont réalisé un contrôle routier tôt ce lundi matin 27 janvier 2020 à Saint-Denis. En ce jour de rentrée, le contrôle des motards et du Groupe de Sécurité Routière visait à vérifier les capacités de circulation des conducteurs de bus scolaires. L'un d'entre eux s'avérait conduire sans carte de conducteur, au volant d'un bus dont les scellés attestant de l'intégrité de l'éthylotest anti-démarrage avaient été retirés.

Onze dépistages de produits stupéfiants ont également été effectués. Un test a réagi positivement au cannabis et à l'amphétamine. Les éléments recueillis laissent soupçonner une consommation de zamal et une prise d'ecstasy.

Le conducteur concerné a vu son permis retiré et a été convoqué au commissariat pour audition. Avisé, son employeur a dépêché un autre chauffeur plus à même de transporter les 23 élèves alors présents dans le bus.

En 2019, sur les 14 tués déplorés sur les routes des zones police, dix sont décédés lors d'accidents où la présence d'alcool ou de stupéfiant était relevée. Les contrôles se poursuivront particulièrement à l'encontre de ceux continuant de circuler en ayant usé de stupéfiant ou sous l'influence d'alcool

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !