Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement :

Région : baisse drastique du budget culture, le CCEE se dit "sidéré"


Publié / Actualisé
Ce mercredi 29 janvier 2020, la veille de l'assemblée plénière du Conseil régional sur le vote du budget primitif 2020, le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement (CCEE) donne son avis (consultatif) sur le projet. Le coup de rabot sur le budget culture envisagé par la collectivité fait bondir l'institution qui exprime sa "sidération" et s'inquiète de "la violence de l'impact que ces mesures ne manqueront pas d'avoir sur la vie associative en général et sur le champ culturel du territoire est incommensurable".
Ce mercredi 29 janvier 2020, la veille de l'assemblée plénière du Conseil régional sur le vote du budget primitif 2020, le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement (CCEE) donne son avis (consultatif) sur le projet. Le coup de rabot sur le budget culture envisagé par la collectivité fait bondir l'institution qui exprime sa "sidération" et s'inquiète de "la violence de l'impact que ces mesures ne manqueront pas d'avoir sur la vie associative en général et sur le champ culturel du territoire est incommensurable".

Le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement est une institution propre aux régions d’outre-mer, c'est une assemblée consultative chargée d’éclairer l’exécutif dans sa réflexion et la mise en œuvre des politiques régionales. Il compte vingt-cinq membres représentant la société civile.

La commission, qui, comme son nom l'indique suit de près le domaine de la culture a tenu à exprimer "sa sidération" à la lecture du budget primitif pour l'exercice 2020 présenté par la collectivité régionale. Selon le CCEE, la collectivité n'aurait pas tenu ses engagements "dans les orientations budgétaires 2020 de la Région, la commission avait relevé, avec satisfaction, une continuité dans la volonté de la collectivité de considérer la culture comme un vecteur incontournable de cohésion sociale. Elle avait également relevé la mise en œuvre de nouveaux projets d'envergure dans son Projet régional d'éducation culturelle, artistique et patrimoniale (PRECAP). Ainsi, dans ses orientations budgétaires, la Région indiquait un budget revu à la hausse pour les structures associatives. Or c'est l'inverse qui est constaté, à savoir une baisse qui atteint quasiment les 3/4 de la subvention allouée aux associations en 2019."

Le CCEE détaille ensuite les conséquences de cette coupe budgétaire "la baisse conséquente du budget de la culture pour cette année 2020, de presque un tiers en investissement et de plus de 40 % en fonctionnement, atteignant même pour la vie associative ou l'enseignement artistique les -72,5 % (Autorisation d'Engagement de 1 446 000 euros en 2019 - 397 294 euros en 2020) contredit radicalement l'affirmation de la collectivité, dans ses orientations pour cette année, selon laquelle la culture était au coeur de son projet de développement pour La Réunion."

Selon l'institution, le tissu associatif de l'île paiera le plus lourd tribut "la violence de l'impact que ces mesures ne manqueront pas d'avoir sur la vie associative en général et sur le champ culturel du territoire est incommensurable. Le risque est grand d'assister à une fragilisation, voire un délitement du lien social déjà mis à mal dans un contexte où les inégalités et les frustrations sont croissantes."

Le CCEE dont l'avis est consultatif se fait encore plus véhément "La commission, composée de membres représentants les champs de la vie culturelle du territoire (littérature, arts visuels, musique, danse, théâtre, patrimoine, langue et culture régionale) a mené au cotes de l'année 2019 une série de rencontres avec les acteurs de ces domaines, ainsi que ceux de l'audiovisuel et a recueilli leurs préconisations et attentes pour une meilleure organisation d'un projet de développement culturel. Les choix opérés par la collectivité s'inscrivent sans conteste, dans une démarche de régression de cette dynamique et ne peuvent en aucune manière recueillir, en l'état, l'assentiment de notre commission."

L'institution est sur la même longueur d'onde que Kolet' Réunion. Ce mardi 28 janvier, le collectif qui rassemble des acteurs culturels du spectacle vivant de l'île, dénonçait dans un communiqué, un "budget inique".

Lire aussi : la Région "ampute de 5,3 millions d'euros" le financement de la culture

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

La vérité, Posté
Il y a une recentralisation des moyens ça ne veut pas dire que la région soutiens-moi mais d'État prend sa part
Corinavirus, Posté
Budget bat karé en classe premium avec lit toujours maintenu? Â" L'épouse Â" qui accompagne dans les déplacements maintenu également dans le budget? Et on ose supprimer des budgets essentiels notamment à la culture! Sin dni i sa dresse out cÃ'te le 15 mars, ça un gro l'erreur , comment ou sa RAL la défaite !
DRH, Posté
I baisse pas le budget bat karé en classe premium - les frais de mission- les cartes Vito essence- les logements de fonction- les voitures de fonction/ les mac book pro...... la liste est trop trop longue !
SOWETO, Posté
INCROYABLE ET EN PLUS IL VEUT ETRE LE MAIRE DE SAINT DENIS. C'EST UNE HONTE POUR LA REUNION ET POUR LA FRANCE. ALLEZ CONSULTER CE QU'ECRIVENT LE MONDE, LIBERATION ET AUTRES MEDIAS DE METROPOLE SUR NOTRE PHARAON DE LA PYRAMIDE INVERSEE.