La Commission européenne veut la fin de leur circulation :

Et si les pièces de 1 et 2 centimes étaient supprimées...


Publié / Actualisé
Les pièces de 1 et de 2 centimes d'euro - kréol i di piès rouz -, sont peut-être en train de vivre leurs derniers moment. Ce lundi 27 janvier 2020, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé de les retirer de la circulation. Cela au motif que leur fabrication est une activité déficitaire, estimée à environ 1,4 milliard d'euros. Début 2020 36 milliards de ces pièces circulaient en Europe. En cas de suppression, c'est la règle de l'arrondi qui sera appliquée, avec le risque d'une augmentation des prix. A La Réunion, les commerçants ne semblent pas plus préoccupés que ça par la disparition possible de cette monnaie. Au pire inutiles, au mieux pièces d'appoint, les 1 et 2 centimes ne sont que très peu utilisés sur l'île (Photo rb/www.ipreunion.com)
Les pièces de 1 et de 2 centimes d'euro - kréol i di piès rouz -, sont peut-être en train de vivre leurs derniers moment. Ce lundi 27 janvier 2020, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a proposé de les retirer de la circulation. Cela au motif que leur fabrication est une activité déficitaire, estimée à environ 1,4 milliard d'euros. Début 2020 36 milliards de ces pièces circulaient en Europe. En cas de suppression, c'est la règle de l'arrondi qui sera appliquée, avec le risque d'une augmentation des prix. A La Réunion, les commerçants ne semblent pas plus préoccupés que ça par la disparition possible de cette monnaie. Au pire inutiles, au mieux pièces d'appoint, les 1 et 2 centimes ne sont que très peu utilisés sur l'île (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le projet de suppression rentre dans le nouveau programme de travail de la commission Européenne et figure en 43e position de "la liste des initiatives ayant pour but de réduire la bureaucrati"e, écrit le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

"Cette décision représente une économie budgétaire non négligeable pour l'Union européenne. La production des pièces de 1 et 2 centièmes est une activité déficitaire, estimée à environ 1,4 milliard d'euros selon un rapport présenté à la Commission en 2018" précise nicematin.com. Cela alors que ces pièces restent souvent inutilisées au fond des poches et des porte-monnaies

"Sans ces pièces de monnaie, les prix seraient arrondis à 0 ou 5 centimes. C'est le cas depuis le début de l'année en Belgique, même si les pièces de un et deux centimes restent en circulation. D'autres pays comme les Pays-Bas, l'Irlande ou la Suède ont déjà opté pour la fin de ces pièces" commente leparisien.fr.

Selon une enquête de la Banque centrale européenne menée en 2018, une majorité d'Européens (64 %) approuverait cette suppression. 58 % des Français disaient également être favorables à leur disparition dans une précédente enquête de la BCE effectuée en octobre 2017, note le site Moneyvox.

La suppression des pièces de 1 et 2 centimes ne risque-t-elle pas d'entraîner une augmentation des prix ? "Après s'être penchée sur la question pour la Finlande, les Pays-Bas ou l'Irlande, la Commission européenne a récemment assuré +que la pratique d'arrondir les paiements en espèces n'a pas eu d'incidence mesurable sur l'inflation des prix à la consommation +" écrit leparisien.fr.

"Si la question d'une suppression de cette frappe est légitime compte tenu de l'évolution des usages et du coût associé, il est nécessaire de soupeser soigneusement les avantages et inconvénients d'une telle proposition et d'agir de manière coordonnée avec nos partenaires européens" commentait pour sa part le minsitère français de l'économie cité par le site Moneyvox.

- Peu utilisées à La Réunion -

A La Réunion, les commerçants ne semblent pas plus préoccupés que ça par la disparition possible de cette monnaie. Au pire inutile, au mieux pièce d'appoint, les 1 et 2 centimes ne sont que très peu utilisés sur l'île. "C'est rare, très rare...Voire quasi inexistant qu'un client nous donne une pièce rouge" précise Sophie, commerçante à Saint-Denis.

"Si aucun de mes clients n'en utilise, j'en ai parfois besoin pour rendre la monnaie...Si les pièces de un et deux centimes devaient disparaître, il faudrait arrondir, et c'est rarement au minimum près que ça se fait" remarque Philippe, vendeur de fruits et légumes bio. Malgré cela, les propriétaires de commerce restent tous unanimes : l'utilisation de pièces rouges reste largement minoritaire. "C'est même rare de voir qui que ce soit payer en liquide ici" souligne Lucas, employé dans un magasin de prêt-à-porter dionysien.

Si cette mesure devait donc être mise en place, l'impact resterait donc moindre. "A part dans les commerces de première nécessité, je vois mal comment cela pourrait changer quoi que ce soit" précise une vendeuse de Saint-Denis.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Riton, Posté
Le billet le + utilisé au monde c est le billet de un dollar...pourquoi ne pas faire un billet de un euro , celà revaloriserai la monnaie européenne !!!