La presse réunionnaise est en deuil :

Alix Dijoux est parti


Publié / Actualisé
Une des meilleures plumes de la presse réunionnaise vient de décéder en métropole. Longtemps correspondant du Monde, Alix Dijoux, 64 ans, fut notamment rédacteur adjoint du Quotidien puis directeur de la rédaction du Magazine de l'Océan Indien, dans les années 1980, et collabora également à Imaz Press Réunion pendant quelques années (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Une des meilleures plumes de la presse réunionnaise vient de décéder en métropole. Longtemps correspondant du Monde, Alix Dijoux, 64 ans, fut notamment rédacteur adjoint du Quotidien puis directeur de la rédaction du Magazine de l'Océan Indien, dans les années 1980, et collabora également à Imaz Press Réunion pendant quelques années (Photo archives rb/www.ipreunion.com)

Alix Dijoux nous a quittés, comme d’habitude sur la pointe des pieds, mais cette fois sera la dernière. Son décès, survenu en métropole, a été annoncé ce jour lors du journal télévisé de la mi-journée, sur Réunion la 1ère.

L’homme était la discrétion même et son art de la fuite n’avait d’égal que son talent de plume. La finesse de ses analyses politiques, la justesse de sa vision de l’économie de l’île était servies par une écriture si fluide, si légère…

Journaliste au Quotidien de la Réunion, il en devint le rédacteur en chef adjoint avant d’embarquer une partie de son équipe dans l’aventure du Magazine de l’océan Indien, lancé par Armand Apavou en 1987 et qui cessa de paraître dès mars 1988. Il fut par la suite d’une autre aventure de presse, celle du quotidien Le Réunionnais au début des années 1990.

Pendant de longues années, il fit profiter les lecteurs du Monde de sa connaissance profonde de son île natale. Il collabora également à Imaz Press Réunion au début des années 2000.

Il prêta entre autres sa plume au Conseil général, puis à la mairie de Saint-Denis avant de disparaître des radars, pour le plus grand regret de tous ceux qui aimaient tant le lire. En 2006, il s’était essayé à la littérature (Le Crâne de Janah, éditions Le Manuscrit).

Originaire de Cilaos, Alix Dijoux s’était retiré en métropole il y a 10 ans, dans la région du Mans.

Le monde de la presse réunionnaise est triste, aujourd’hui.

A ses proches, Imaz Press Réunion présente ses plus sincères condoléances.

www.ipreunion.com

 

   

3 Commentaire(s)

Yabon, Posté
Merci Alix
Véronique, Posté
Nous tenons à remercier chacun d'entre vous pour l'hommage spontané que vous avez rendu, lors du décès d'Alix


Votre témoignage de sympathie, à travers votre article de presse, montrant combien il était appréciait, nous a littéralement touché et nous a apporté beaucoup de réconfort. (Bonjour Véronique, encore toutes nos condoléances, bon courage dans cette épreuve - IPR)
Erland, Posté
Adieu ancien collègue, adieu "grande plume"