L'épidémie s'intensifie notamment dans le sud (actualisé) :

81 cas de dengue confirmés du 27 au 2 février


Publié / Actualisé
Du 27 janvier au 2 février 2020, 81 cas de dengue autochtones ont été confirmés. Le nombre de cas autochtones continue d'augmenter. La circulation du virus se poursuit activement dans l'île en particulier dans le Sud à Saint-Louis, Saint-Pierre et L'Etang Salé, ainsi que dans l'Ouest, à Saint-Paul. Aussi, la Préfecture de La Réunion et l'ARS rappellent à tous les Réunionnais l'importance de se protéger des piqûres de moustiques, même s'ils ont déjà contracté la dengue une première fois, et à continuer de se protéger même malade : répulsifs, diffuseurs, vêtements couvrants, moustiquaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Du 27 janvier au 2 février 2020, 81 cas de dengue autochtones ont été confirmés. Le nombre de cas autochtones continue d'augmenter. La circulation du virus se poursuit activement dans l'île en particulier dans le Sud à Saint-Louis, Saint-Pierre et L'Etang Salé, ainsi que dans l'Ouest, à Saint-Paul. Aussi, la Préfecture de La Réunion et l'ARS rappellent à tous les Réunionnais l'importance de se protéger des piqûres de moustiques, même s'ils ont déjà contracté la dengue une première fois, et à continuer de se protéger même malade : répulsifs, diffuseurs, vêtements couvrants, moustiquaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Sur les deux dernières semaines, 16 communes sont concernées par une circulation de la dengue. Des regroupements de cas sont recensés dans les zones suivantes :

Sud (73 % des cas) :
      - Saint-Louis, soit 49% des cas (Plateau Goyaves, Cité des
         Cocos, Pont Neuf, le Ruisseau, Bel Air)
      - Saint-Pierre
      - Etang Salé (Etang-Salé les Bains et Etang-Salé les Hauts)

Ouest (14 % des cas) :
        - Saint-Paul (la Plaine)

Est :
       - Saint-André (Lotissement Satec)

Des cas isolés sont également identifiés à Saint-Denis, Sainte-Marie et Saint-Leu.

"Ce bilan est obligatoirement inquiétant car il signifie une augmentation régulière des cas de dengue, à cause de la température et de la pluie qui font augmenter le nombre de moustiques" explique le docteur François Chièze de l'Agence régionale de santé (ARS). 16 communes de l'île sont aujourd'hui touchées et de façon homogène. "L'ensemble du pourtour de l'île, le centre et le sud sont touchés par la dengue" ajoute-t-il. Dans le sud notamment, cette recrudescence de la dengue s'explique en raison des fortes pluies.

"Nous observons également un phénomène différent : l'année dernière nous avions les sérotypes de type 1 et 2, là on se retrouve avec le sérotype de type 3, qui n'est pas inconnu de la région. Ces 3 là avaient déjà circulé en même tmeps lors de l'épidémie de 2016. Une partie non négligeable de la population est donc immunisée mais ne l'est pas pour les deux autres types."

Depuis le début de l'année

•    246 cas autochtones confirmés
•    13 hospitalisations, dont 3 pour dengue sévère
•    11 passages aux urgences

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !