Nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C) :

Le Tampon : les professeurs manifestent devant le lycée Bois Joly Potier


Publié / Actualisé
Ce mardi 11 février 2020, les enseignants du lycée Bois Joly Potier manifestent devant les grilles de l'établissement pour protester contre les nouvelles épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat, appelées E3C. Elles se tiennent cette année pour la première fois dans tous les lycées de France, pour les élèves de première des voies générale et technologique. Le nouveau bac fait polémique et professeurs et syndicats réclament le retour du "vrai" contrôle continu, sans l'ajoute de nouvelles épreuves qu'ils estiment stressantes pour les élèves. (Photo : Corinne Peyre)
Ce mardi 11 février 2020, les enseignants du lycée Bois Joly Potier manifestent devant les grilles de l'établissement pour protester contre les nouvelles épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat, appelées E3C. Elles se tiennent cette année pour la première fois dans tous les lycées de France, pour les élèves de première des voies générale et technologique. Le nouveau bac fait polémique et professeurs et syndicats réclament le retour du "vrai" contrôle continu, sans l'ajoute de nouvelles épreuves qu'ils estiment stressantes pour les élèves. (Photo : Corinne Peyre)

Les enseignants expriment leur colère ce mardi devant le lycée Bois Joly Potier. En grève, plusieurs dizaines d'entre eux refusent de surveiller les nouvelles épreuves communes de contrôle continu du baccalauréat, appelées E3C, qu'ils ne cautionnent pas. "Nous sommes postés devant le lycée depuis 6h30, les épreuves ont commencé à 8h", indique Corinne Peyre, du syndicat SNES FSU. "Ici les professeurs sont très affectés et ils osent le dire. Les conditions de travail pour les élèves et le personnel se dégradent."

"Malheureusement cela peut perturber les épreuves mais nous restons quand même à l'extérieur de l'établissement. Les épreuves se maintiennent quand même." Les enseignants devraient faire grève durant l'ensemble des épreuves, qui se tiennent jusqu'au lundi 17 février. "Nous on envisage de reconduire la grève tous les matins. Il y a un conseil d'administration prévu jeudi 13 février donc on va faire une motion, on va aussi informer les parents", ajoute Corinne Peyre.

Les grévistes de l'Education nationale réclament l'annulation de ces épreuves du bac. "On ne veut pas de ces épreuves communes. Il y a beaucoup de difficultés partout, en Métropole aussi. On espère que le ministre acceptera d'annuler ces épreuves comme épreuves du baccalauréat."

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !