Maîtresse = amante d'un homme marié :

Suspicions de sexisme : Larousse s'explique (enfin pas tout à fait)


Publié / Actualisé
La polémique enfle depuis quelques jours sur les réseaux sociaux : sur le site internet de Larousse, le célèbre dictionnaire, le féminin de certains mots est défini de façon plutôt...sexiste : "maîtresse" est "l'amante d'un homme mariée" par exemple. Interrogé par Imaz Press, Larousse se défend de tout sexisme, indiquant que toutes les définitions d'un même mot sont données, ce qui est vrai dans la version papier. C'est une autre histoire lorsque l'on consulte le dictionnaire en ligne.
La polémique enfle depuis quelques jours sur les réseaux sociaux : sur le site internet de Larousse, le célèbre dictionnaire, le féminin de certains mots est défini de façon plutôt...sexiste : "maîtresse" est "l'amante d'un homme mariée" par exemple. Interrogé par Imaz Press, Larousse se défend de tout sexisme, indiquant que toutes les définitions d'un même mot sont données, ce qui est vrai dans la version papier. C'est une autre histoire lorsque l'on consulte le dictionnaire en ligne.

"Maîtresse : amante d'un homme marié", "Guerrière : "jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société", "Présidente : femme d'un président"…C'est tout un florilège de définitions sexistes qui a été relevé par une internaute ce mardi 4 février 2020.

 

Vous pourriez mettre cette capture d’écran en illustration de la définition de " sexisme " @LAROUSSE_FR 👌#MardiConseil pic.twitter.com/Thwd82I7UI

— Pépite Sexiste (@PepiteSexiste) February 4, 2020



Une semaine plus tard, la toile s'est enflammée. S'il existe bien une définition non genrée, où le féminin comme le masculin d'un mot sont mentionnés, les pages dédiées au féminin uniquement ont de quoi faire réagir.



Interrogée par Imaz Press, l'institution se défend : "dans un sens secondaire, "boulangère" peut signifier "femme de". Ce second sens a certes vieilli mais est toujours en usage, notamment dans le patrimoine littéraire. Il est donc légitime que le site www.larousse.fr le mentionne, un dictionnaire ayant pour vocation d’expliciter les différents sens d’un mot" nous indique-t-on dans un communiqué.

Si cette explication est parfaitement valable, un dictionnaire se devant de rapporter tous les sens d'un mot, sur les pages en question, il n'apparaît qu'une seule et unique définition. Ce sont celles même qui sont à l'origine de la polémique.

Pourquoi, lorsque l'on cherche les termes "boulangère" ou "maîtresse", ces derniers n'ont-ils pas été référencés comme "personne fabriquant du pain ; femme de boulanger" ou encore "institutrice ; amante d'un homme marié" ? La question reste entière, Larousse n'y ayant pas répondu.

"Un dictionnaire ayant pour vocation d’expliciter les différents sens d’un mot, depuis le plus courant jusqu’aux emplois plus rares ou plus anciens" souligne justement Larousse dans son communiqué. Le problème, c'est que les définitions secondaires sont les uniques à avoir été mises en ligne.



Depuis la polémique, une modification a bien été effectuée pour la définition de "président", où l'on peut maintenant lire "personne qui préside une assemblée, une réunion, un tribunal, dont elle dirige les délibérations ou les travaux". Comme quoi, ce n'était pas bien compliqué.
 

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Fouad, Posté
C'est la...mentable.
Samoussas, depuis son mobile, Posté
Je suggère une autre définition de Larousse Pour rester dans leur logique:

le roux : homme aux cheveux roux de naissance

la rousse : femme qui s'est teint les cheveux en roux

?
Macho, Posté
Larousse, féminin de le roux
Gaelle, depuis son mobile, Posté
Ahhhhh les p'tis phallo"crates"!
Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'Homme...