[VIDÉO] Le pays reçoit les Jeux des îles en 2023 :

Interpellation violente d'une touriste en bikini aux Maldives


Publié / Actualisé
Depuis le début de la semaine, la vidéo d'une Britannique arrêtée par les autorités des Maldives tourne sur les réseaux. Celle-ci est interpellée alors qu'elle porte un bikini sur une plage. La séquence est relativement violente, la touriste se débat alors que plusieurs agents tentent de la menotter. Les internautes sont nombreux à dénoncer ce comportement. Derrière les paysages de carte postale, n'oublions pas que les Maldives ont mis en place la charia. Et c'est pourtant là-bas que se dérouleront les prochains Jeux des îles. (Photo d'illustration)
Depuis le début de la semaine, la vidéo d'une Britannique arrêtée par les autorités des Maldives tourne sur les réseaux. Celle-ci est interpellée alors qu'elle porte un bikini sur une plage. La séquence est relativement violente, la touriste se débat alors que plusieurs agents tentent de la menotter. Les internautes sont nombreux à dénoncer ce comportement. Derrière les paysages de carte postale, n'oublions pas que les Maldives ont mis en place la charia. Et c'est pourtant là-bas que se dérouleront les prochains Jeux des îles. (Photo d'illustration)

Dans cette vidéo, on aperçoit une touriste se faire interpeller par la police locale. Il lui est sans doute demandé de se rhabiller ou de quitter la plage, toujours est-il que son bikini n'est pas toléré sur la plage où elle se trouve.

Elle est alors maîtrisée par plusieurs agents qui tentent de l'immobiliser avec force et de la menotter. La jeune femme se débat et crie en anglais que les agents sont en train de l'agresser. Elle finira par être emmenée par les forces de l'ordre.

Dans une version plus complète, on aperçoit la touriste, probablement excédée, qui refuse d'obtempérer et provoque l'agent qui lui parle en retirant les lunettes de celui-ci. Une attitude qui aurait pu expliquer la violence de l'interpellation.

 

Les autorités présentent leurs excuses

Selon Le Point, la touriste a été libérée deux heures après avoir été arrêtée, sans qu'aucune poursuite judiciaire soit engagée. Le commissaire de police Mohamed Hameed a reconnu que l'événement "semblait avoir été mal géré" dans un communiqué. Il a présenté ses excuses à la touriste mais aussi au public.
C'est ensuite Mohamed Nasheed, le président du Parlement et ancien président de la République, qui a présenté à son tour des excuses.

La touriste en question aurait été identifiée comme étant Cecilia Jastrzembska, connue pour être apparue dans plusieurs émissions de télé-réalité. Il se pourrait également que les autorités aient tenté de calmer le jeu en raison de la notoriété de la jeune femme.

Une séquence violente et choquante pour de nombreux internautes qui rappelle que les Maldives sont loin d'être le paradis des touristes. Certaines zones leur sont réservées, mais sur le reste du territoire, la charia est en place.

Une charia bien en place

France Diplomatie rappelle bien les règles à respecter lors d'un séjour aux Maldives : accorder une attention particulière au respect des pratiques locales et donc se renseigner sur la possibilité ou non pour les femmes de se baigner en maillot de bain ; ne pas boire ou fumer en public au moment du ramadan etc…

La peine de mort est appliquée, y compris les mineurs de plus de 7 ans. Renier l'islam (apostasie), voler, consommer de l'alcool sont des faits punis par la loi. L'homosexualité est illégale, et les femmes adultères encourent la lapidation, même en cas de viol.

Depuis plusieurs années déjà, des touristes appellent à boycotter cette destination afin de ne pas cautionner ce qui s'y passe envers les habitants, sous couvert d'application d'une loi islamiste extrêmement stricte et conservatrice.

Les Jeux des îles 2023… aux Maldives

Pourtant malgré cet appel au boycott, c'est bien aux Maldives que se dérouleront les prochains Jeux de îles de l'Océan indien (JIOI), en 2023. Le 27 juillet 2019, le comité d'organisation des Jeux des îles (COJI) a annoncé que les jeux se dérouleront pour la première fois aux Maldives. Trois candidatures étaient en lice : Madagascar, les Comores, et les Maldives.

C'est finalement l'île la plus lointaine de la zone Océan Indien qui accueillera les délégations des sept pays participants. Les Maldives ont maintenant quatre ans pour se préparer à l'arrivée des sportifs.

Un choix qui interroge. Comment peuvent réagir les sportifs ? Entre éthique et goût de la compétition, beaucoup seront sans doute gênés à l'idée d'aller concourir dans un pays qui applique la charia. D'autant que le sport, plus encore aux JIOI, prône des valeurs de liberté et de solidarité.

Pour certains, se rendre aux Mavides dans le cadre des JIOI aiderait à dénoncer les atteintes à la liberté grâce à la présence de la presse. D'autres estiment que cela signifie au contraire cautionner ce que le régime en place fait dans ce pays.

N'oublions pas la motivation financière. La candidature des Comores avait été refusée en raison de son incapacité financière à supporter l’organisation des jeux puisque quasiment tous les équipements sportifs étaient à construire. Le coût des jeux aurait été trop dur à encaisser. Mais fallait-il pour cela aller aux Maldives ?

Les Maldives pourtant retirées des îles Vanille

Les Maldives ont été éjectées des îles vanilles en 2016, Les îles Vanille, rappelons-le, c'est une association touristique, dont le but est de proposer des voyages combinés entre les îles du sud-ouest de l'océan Indien. Les Maldives faisaient partie des îles Vanille depuis septembre 2013 et déjà son inclusion faisait débat.

En août 2016, les représentants des îles membres - Comores, Madagascar, île Maurice, Mayotte, La Réunion, les Seychelles - ont souhaité se séparer de l'archipel, dont la participation faisait polémique depuis plusieurs années. Ce retrait est devenu effectif aussitôt cette décision prise.

Une interrogation de plus face à la décision de nommer les Maldives organisatrice des Jeux des îles en 2023.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Pour aller plus loin :

Lire aussi : Les Maldives organiseront les prochains Jeux des îles

Lire aussi : Membre des îles Vanille, les Maldives appliquent la peine de mort pour les enfants

Lire aussi : Les Maldives ne feront plus partie des "Iles Vanille"

   

7 Commentaire(s)

Alain, Posté
Exactement Mayaqui, on respecte ou on y va pas!
Idem pour les USA "in god we trust"
Derrière le mot charia se cachent toutes les interprétations possibles. Mais aux Maldives en 2020, il n'y a pas de peine de mort ni lapidation. Et comparer les candidatures des Comores et des Maldives, c'est oublier qu'aux Comores, c'est la loi islamique qui prime, et ce n'est pas gênant! Peut être même que si les sportifs peuvent passer 10 jours sans alcool (contrairement à Maurice), c'est pas plus mal...
Bonne soirée
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
À Alain
Bonjour Alain, si je ne me trompe pas la charia est la loi de dieu islamique , qui comprend le pénal ..
Et implique l alimentaire, le vestimentaire, le droit de la famille .. etc .
Donc on prend acte et on respecte ou on n y va pas !
Pour le beach-volley lol .... je préfère regarder "
Bonne journée
Alain, Posté
A Mayaqui: connaissez vous vraiment la définition du mot "charia"?
Si vous êtes qualifiée pour les jeux en beach volley, vous pouvez prévoir un maillot de bain, soyez sans crainte!
A IP: pourquoi avoir censuré mon dernier post?
Je recommence, la vérité est dans les faits, voici les faits que nous donne Amnesty:
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2019/01/maldives-a-flicker-of-hope-amidst-a-turbulent-year-for-human-rights/
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Maldives égale charia ... point ! On sait ou l on va .... et elle s en sort bien !!!!

Qu en sera t il ,lors des jeux des îles , pour les compétitions en maillot ?????
Alain, Posté
Si je comprends bien, les Maldives peuvent participer aux jeux des iles (je n'ai le souvenir d'articles dénonçant leur participation), mais ne devraient pas avoir le droit de les organiser???
Respect, Posté
Quand on visite un pays, on respecte les us et coutumes
Personne n'est au dessus des lois..... normalement.
DamienB, Posté
Dans certains pays les touristes occidentaux se crois au dessus des lois. C'est policier et elle fois les respectés puis les suivre. Par contre pas de boycott pour la France qui fracasse les manifestants avec notre propre argent...