Elles ont été brûlées :

Neuf plantations de zamal détruites par la gendarmerie


Publié / Actualisé
Au cours du week-end du 15 et 16 février 2020, ce sont près de 9 plantations de zamal qui ont été détruites par les gendarmes, sur Le Tampon, La Plaine des Cafres, Salazie et Saint-Benoît. (Photo Gendarmerie)
Au cours du week-end du 15 et 16 février 2020, ce sont près de 9 plantations de zamal qui ont été détruites par les gendarmes, sur Le Tampon, La Plaine des Cafres, Salazie et Saint-Benoît. (Photo Gendarmerie)

"Cette lutte s’inscrit dans le cadre du plan de lutte gouvernemental contre le trafic de stupéfiants, celui-ci ayant des conséquences sur la sécurité routière, la délinquance de proximité, les violences intra-familiales, l’économie souterraine..." souligne la gendarmerie.

Sur Salazie, ce sont près de 30 pieds de 2m50, destinés à alimenter un trafic local, qui ont été détruits. Sur Saint-Benoît, c’est chez un scootériste positif à plusieurs drogues qu’a été détruite une plantation indoor de 30 pieds également. Les plantations du Sud ont subi le même sort.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !