[LIVE-PHOTOS/VIDEOS] Les forces de l'ordre ont mis en place un cordon de sécurité :

Coronavirus : l'Azamara a accosté au port-est sur fond de tensions


Publié / Actualisé
Alors que la crainte d'une propagation du coronavirus hante La Réunion, l'Azamara a accosté au port est au Port ce samedi matin 29 février 2020. En provenance d'Afrique du Sud avec 700 personnes à bord et battant pavillon maltais, il était censé arriver à La Réunion le dimanche 1er mars, mais il a annulé son escale prévue à Fort Dauphin (Madagascar) où la température de l'ensemble de ses passagers aurait été contrôlée. L'armateur a estimé que ces contrôles occuperaient toute la journée d'escale malgache et l'a donc supprimée. Un petit groupe de personne s'est réuni à l'entrée du port pour protester contre le manque de mesure de sécurité prise par les autorité. Un second paquebot, le Sun Princess, est attendu ce dimanche au port-est. Imaz Press sera à l'arrivée des deux bateaux (Photo rb/www.ipreunion.com)
Alors que la crainte d'une propagation du coronavirus hante La Réunion, l'Azamara a accosté au port est au Port ce samedi matin 29 février 2020. En provenance d'Afrique du Sud avec 700 personnes à bord et battant pavillon maltais, il était censé arriver à La Réunion le dimanche 1er mars, mais il a annulé son escale prévue à Fort Dauphin (Madagascar) où la température de l'ensemble de ses passagers aurait été contrôlée. L'armateur a estimé que ces contrôles occuperaient toute la journée d'escale malgache et l'a donc supprimée. Un petit groupe de personne s'est réuni à l'entrée du port pour protester contre le manque de mesure de sécurité prise par les autorité. Un second paquebot, le Sun Princess, est attendu ce dimanche au port-est. Imaz Press sera à l'arrivée des deux bateaux (Photo rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place pour suivre en direct le débarquement des passagers, regardez :

Retrouvez la suite du live ci-dessous :

Les forces de l'ordre ont mis en place un cordon de sécurité à l'entrée du port, regardez :

  • IPR

    C'est maintenant la fin de ce live, merci de nous avoir suivi !

  • IPR

    Les forces de l'ordre ont installé un cordon de sécurité pour faire passer les vacanciers

  • IPR

    L'ARS est confiante quant à la gestion d'une éventuelle épidémie, comme l'indique le docteur François Chièze, regardez :

  • IPR

    Ce vendredi, la préfecture a fait le point sur l'épidémie et le dispositif mis en place pour l'accueil des bateaux touristiques, regardez :

     

  • IPR

    Des tensions sont palpables à l'entrée du port

    Des personnes protestent contre l'arrivée de touristes sur l'île. Certains vacanciers ont fait demi-tour et sont remontés dans le navire

  • IPR

    Les passagers commencent à débarquer

    Ils sont encore sur le quai pour l'instant. Deux agents du service de surveillance portent des masques pour se protéger.

  • IPR

    Il y a maintenant 5 personnes devant l’entrée du port qui protestent contre l’arrivée du bateau. “Il faut fermer l’espace aérien et maritime aux avions et bateaux en provenance des zones douteuses“ martèlent les protestataires

    L’ARS a installé son stand sur le quai à proximité immédiate du bateau


     

  • IPR

    16 bus attendent les passagers au port. Personne n'a encore débarqué pour le moment

  • IPR

    Les agents de la surveillance portuaire présents sur le site ne sont pas du tout inquiets. “La psychose ça sert à rien“ disent-ils.


     

  • IPR

    Un taxi interrogé sur la route du Port n’est pas du tout inquiet. "Tous les jours on transporte des personnes, parfois nous les amène à l’hôpital et on ne sait pas ce qu’elles ont, c'est comme ça, on ne peut pas avoir peur de tout. J’espère que les autorités et les élus, qui sont plus intelligents que nous, ont pris toutes les dispositions pour protéger la population même si je trouve que les mesures de sécurité sont un peu légères pour le moment" explique-t-il.


     

  • IPR

    Sur place, pas de panique particulière

    Deux personnes sont présentes à l'entrée du Port, dont le pêcheur Yannis Latchimy, et un agent de l'Agence régionale de santé est déjà présent à la descente du bateau, qui vient d'accoster. Au moins deux fourgons de police sont présents aux abords du quai

  • IPR

    Bonjour La Réunion !

    Imaz Press est en live depuis le Port est, suivez nous

A propos

Le paquebot de croisière Azamara va amarrer au Port est dans la matinée de ce samedi 29 février 2020. A son bord, ce sont 2.800 passagers qui devraient débarquer sur l'île. Une nouvelle qui en inquiète plus d'un, alors que le spectre du Coronavirus hante les esprits de nombreuses personnes.

Si la préfecture a assuré être en contact avec le navire, qui aurait effectué un contrôle de la santé de chacun des passagers, l'angoisse reste bien présente à quai. Ce jeudi, les dockers ont d'ailleurs demandé à la direction du Grand Port de renforcer les mesures sanitaires, envers les passagers comme les membres de l'équipage. La CGTR Port et Docks demande par aillleurs à ce que soient vérifiés la nationalité et la provenance des passagers ainsi que les derniers lieux visités, afin de déterminer si les voyageurs ont transité par des zones à risque ou non.

Des mesures de sécurité "suffisantes" selon la préfecture

Un nouveau contrôle des passagers devrait être effectué avant que le bateau ne soit autorisé à rentrer dans le port. Dans le cas où des cas suspects devaient être repérés, le paquebot devra rester en mouillage et les personnes à bord ne pourront pas débarquer. La préfecture assure que toutes les mesures sont prises pour empêcher que l'épidémie de Coronavirus n'affecte La Réunion.

A leur arrivée sur l'île, les vacanciers devraient recevoir des masques chirurgicaux ainsi que les flyers d'information préparés par l'Agence régionale de santé (ARS). Des mesures que certains trouvent "faibles" et qui font grincer des dents.

Ce mercredi, c'est le Costa Mediterranea qui a débarqué à La Réunion, ce qui a entraîné une vague de protestation dans l'île. Présente sur les quais du port est, l'ARS a remis aux 2.000 passagers les fameux masques et flyers, mais aucun contrôle de température n'a été effectué. La préfecture affirme que ces contrôles ne sont pas des indicateurs fiables de la présence de la maladie.

Imaz Press sera en live pour accueillir les 2.800 passagers, suivez-nous.

Pour aller plus loin

Coronavirus : "on est prêt en cas d'épidémie" affirme la préfecture

Deux nouveaux paquebots accostent à La Réunion, l'inquiétude grandit sur les quais

Coronavirus : Maurice ferme ses frontières aux voyageurs venant de régions contaminées

Un Français de 60 ans décède du coronavirus

Coronavirus : La Réunion organise sa réponse sanitaire

   

8 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
C est faire rentrer le loup dans la bergerie !
sur une île, pour farcir tout le monde !!!!
Dingue ....
Jérome, Posté
On ne peux pas continuer comme ça!!!
Spike Mike, Posté
You are inviting 99.9% success rate for contamination by Covid-19. Moving passengers from one confined space to an confined unprepared island is a disaster waiting to happen.
Cdlmt
ð?'
VéroVéro, Posté
Ôtez vos commentaires sont pertinents , intéressants à souhait mais la présence de fautes de français basiques me gêne beaucoup.
Ex: au moins deux fourgon s de Police Est présent
Stean, Posté
C'est quoi au juste le but de cet article? D'alimenter la psychose? La grippe fait 15000 morts par an, interdisons nous aux personnes grippées d'atterrir à la Réunion pour autant? Non. A croire qu'on a déjà oublié la dengue...
Préfet ?, Posté
Normalement le préfet est la pour protéger la Reunion ? L'argent est plus important que tout !
Touché coulé, Posté
Rassemblons nous au Port est pour empêcher les passagers de descendre !!! Il en va de notre survie sur l'île !
TAÏ, Posté
FERMÉS TOUS LES PORTS DE LA RÉUNION .C ' UNE ILE FRANCAISE .ILS FAUT PROTÉGER LA FRANCE. NOS CONCITOYENS ET NOS ENFANTS. MACRON FAIT AU MOINS UNE BONNE CHOSE DANS TA VIE.IL NE TE RESTE QUE DEUX ANS POUR PROUVER TA BONNE FOI ENVERS TON PAYS SI TU LE RESPECT. ð??'ð?-ð?|?