Ça bouge :

Volcan de Mayotte : près de 900 séismes recensés entre le 16 et le 29 février


Publié / Actualisé
Entre le 16 et le 29 février, 592 séismes "Volcano-Tectoniques" (haute fréquence), 288 séismes "Longue Période" (basse fréquence) et 16 séismes "Très Longue Période" (très basse fréquence) ont été détectés par le programme REVOSIMA, qui étudie le nouveau volcan sous-marin de Mayotte. Soit en tout 896 sésimes ! Les signaux Longue période, nouvelle catégorie, ont déjà été observés depuis le début de la crise mais ils n'étaient jusqu'alors pas classifiés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Entre le 16 et le 29 février, 592 séismes "Volcano-Tectoniques" (haute fréquence), 288 séismes "Longue Période" (basse fréquence) et 16 séismes "Très Longue Période" (très basse fréquence) ont été détectés par le programme REVOSIMA, qui étudie le nouveau volcan sous-marin de Mayotte. Soit en tout 896 sésimes ! Les signaux Longue période, nouvelle catégorie, ont déjà été observés depuis le début de la crise mais ils n'étaient jusqu'alors pas classifiés. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

L’activité sismique principale est toujours concentrée à 5-15 km de Petite-Terre, à des profondeurs de 20-45 km. Un séisme a été reporté comme ressenti, le 23 février à 13h20. A noter qu’avec le recrutement de nouveaux personnels dans le cadre de la pérennisation du REVOSIMA, des ressources humaines supplémentaires sont désormais dédiées au dépouillement sismique, ce qui permet de mieux identifier les séismes de plus petites magnitudes.

Les déplacements de surface mesurés depuis le début de la crise par les stations GPS de Mayotte indiquent :

- un déplacement des stations GPS de Mayotte vers l’est d’environ 20 à 22 cm
- un affaissement d’environ 9 à 17 cm selon leur localisation sur l’île
- un ralentissement des déplacements est observé depuis avril-mai 2019

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !