[VIDÉO] La foire aux questions d'Imaz Press :

Qui, quoi, comment : toutes les questions que vous vous posez sur le coronavirus


Publié / Actualisé
La maladie Covid-19, qui fait partie de la famille des coronavirus, fait beaucoup parler d'elle en ce moment. Au-delà des questions de protection aux frontières ou des gestes à adopter, force est de constater que le virus est relativement méconnu. Qui touche-t-il en priorité ? A quel âge ? Comment se manifeste-t-il ? Existe-t-il un vaccin ? Alors que ce jeudi 5 mars, un nouveau paquebot accoste au port-est, nous faisons le point sur les informations transmises par l'Organisme mondial de la Santé et le gouvernement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La maladie Covid-19, qui fait partie de la famille des coronavirus, fait beaucoup parler d'elle en ce moment. Au-delà des questions de protection aux frontières ou des gestes à adopter, force est de constater que le virus est relativement méconnu. Qui touche-t-il en priorité ? A quel âge ? Comment se manifeste-t-il ? Existe-t-il un vaccin ? Alors que ce jeudi 5 mars, un nouveau paquebot accoste au port-est, nous faisons le point sur les informations transmises par l'Organisme mondial de la Santé et le gouvernement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

• C'est quoi un "coronavirus" ?

Commençons par le commencement. On parle ici d'une famille de virus "pathogènes chez l'homme et l'animal" selon l'OMS qui entraînant des infections respiratoires. La Covid-19 (et non pas "le") est la dernière maladie et donc dernier type de coronavirus découvert. Avant l'épidémie qui s'est déclarée en Chine, il était inconnu.

• Comment peut-on attraper cette maladie ?

Comme le note le gouvernement, ce type de coronavirus "se transmet par les postillons (éternuements, toux)". Il faudrait donc être en contact relativement proche avec un malade pour être contaminé, soit à moins d'un mètre de cette personne. Serrer la main ou faire la bise peut donc aussi présenter des risques si la personne est contaminée. Selon l'OMS, "la maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche (…) Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question." Le délai d'incubation de la maladie dure ensuite 14 jours.

• Quels sont les principaux symptômes du coronavirus ?

Selon l'OMS, les symptômes sont : "la fièvre (d'où l'importance de contrôler sa température corporelle, ndlr), la fatigue et une toux sèche". Cela peut aussi passer par "une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée". Les symptômes sont souvent discrets en début de maladie, il faut rester très vigilant.

• Quelles sont les personnes les plus à risque ?

Etant donné qu'il s'agit d'une maladie infectieuse, les personnes fragiles restent les personnes âgées, celles qui présentent déjà une maladie respiratoire ou une maladie chronique. C'est le cas des diabétiques, qui sont, on le rappelle, extrêmement nombreux à La Réunion. Les enfants sont beaucoup moins impactés par le virus que les personnes âgées, cependant des cas de coronavirus chez plusieurs enfants ont malgré tout été confirmés  notamment en Haute-Savoie.

• Comment me protéger au mieux ?

Il est bien sûr nécessaire de guetter l'apparition de symptômes, il faut également se laver très fréquemment les mains, comme le rappelle l'OMS, et éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche. En cas de toux ou d'éternuement, faites-le dans votre coude. Il également important selon le gouvernement d'utiliser des mouchoirs à usage unique et de porter un masque quand on est malade. Le port du masque chirurgical n'est en aucun cas obligatoire sinon, selon les autorités.

• À qui m'adresser si j'ai des questions ?

Il existe un numéro vert national gratuit, le 0 800 130 000, ouvert 24h/24. Un numéro vert départemental avait été envisagé pendant un temps par la préfecture de La Réunion pour compléter le numéro national qui n'était ouvert que de 12h à 22h. La plage horaire ayant changé, il n'y a plus utilité pour l'instant d'ouvrir un numéro local.

Nous avons d'ailleurs testé pour vous un coup de fil au numéro national. Agréablement surpris par le délai d'attente (qui était nul) alors que notre appel était en pleine journée, voici les réponses que nous avons eues :

• Que m'arrive-t-il si je présente des symptômes ?

Plusieurs étapes, comme le rappelait la directrice de l'ARS Martine Ladoucette ce mercredi 4 mars. En cas de doute, la première réaction à avoir est de composer le 15. Un premier "tri" est effectué via un entretien au téléphone qui permettra de savoir si la personne présente effectivement des symptômes. Si c'est le cas, un véhicule du SMUR se rend à son domicile pour l'emmener ensuite dans l'hôpital d'urgence dédié. A La Réunion, c'est le CHU de Bellepierre qui admet les cas suspects. Dans un cadre confiné, des tests sont réalisés sur le malade potentiel. En 6 heures maximum, les résultats tombent et l'on sait alors si la personne est atteinte par la Covid-19. Si c'est le cas, elle reste confinée le temps de la guérison.

• Doit-on faire attention à ce qu'on mange ?

"La consommation de produits animaux peu ou pas cuits, incluant le lait et la viande, peut présenter un risque important d’infection chez l’Homme mais quand la viande est cuite, les virus sont détruits" indique le gouvernement. Il s'agit donc de cuisiner ses produits d'origine animale en les cuisant ou en les pasteurisant.

• Existe-t-il un vaccin ?

Non, il n'y a pour l'instant pas de vaccin contre le coronavirus, rappelle le gouvernement. Des tests sont en cours en France, avec l'appui de l'OMS. En attendant, il est nécessaire de se soigner au plus vite. Il faut aussi savoir que le taux de mortalité se situe entre 1 et 2%. En Chine, les décès concernent essentiellement des personnes âgées.

• Quelles sont les zones à risque ?

Pour l'instant les zones à risque, c'est-à-dire là où le coronavirus COVID-19 circule activement, sont : la Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao ), Singapour, la Corée du Sud, l'Iran, l'Italie (régions d’Emilie-Romagne, de Lombardie et de Vénétie). Plus récemment, la France métropolitaine et l'Allemagne ont fait leur entrée dans les zones à risque, faisant maintenant partie des principaux foyers d'Europe. En France, les départements concernés sont : l’Oise, la Haute-Savoie et le Morbihan.

• C'est quoi un cluster ?

Selon le gouvernement, "un cluster est une zone de regroupement d’au moins 2 cas en même temps". On parle sinon de cas isolés.

• Quels sont les stades de la maladie ?

Il y en a 3 à ce jour. Le stade 1 est celui qui est instauré à La Réunion. Il prévoit de "freiner l'introduction du virus sur le territoire national" rappelle le gouvernement. Les autorités sanitaires se mobilisent pour surveiller l'apparition de cas et le retour des touristes qui se sont rendus dans des zones à risque. La France métropolitaine, elle, est en stade 2. Cela correspond à une situation où "de nombreux cas secondaires aux cas importés sont détectés et pris en charge". Dans ce cas, c'est la propagation du virus qu'il faut freiner. Le stade 3, enfin, correspond à une circulation active sur le territoire. "L’organisation des soins est plus largement mobilisée avec notamment le déclenchement d’une deuxième ligne d’établissements de santé. Les activités collectives sont impactées", explique le gouvernement.

Pour consulter l'ensemble des recommandations, vous pouvez consulter le site de l'OMS ou celui du gouvernement.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !