Sa façon de ne pas céder à la panique :

Jean-François Aubin met le coronavirus en séga


Publié / Actualisé
À l'heure où les chansons parodiant où s'inspirant du coronavirus se multiplient sur internet, il n'était qu'une question de temps avant qu'un ségatier n'y apporte sa touche. Ce vendredi 13 mars 2020, le Réunionnais Jean-François Aubin sort son dernier clip "Séga Coronavirus". Une chanson au ton blagueur qui n'omet toutefois pas de rappeler les simples mesures de prévention contre la Covid-19. (Photo DR)
À l'heure où les chansons parodiant où s'inspirant du coronavirus se multiplient sur internet, il n'était qu'une question de temps avant qu'un ségatier n'y apporte sa touche. Ce vendredi 13 mars 2020, le Réunionnais Jean-François Aubin sort son dernier clip "Séga Coronavirus". Une chanson au ton blagueur qui n'omet toutefois pas de rappeler les simples mesures de prévention contre la Covid-19. (Photo DR)

Mélangez l’actualité, l’humour et le séga, vous obtiendrez Jean-François Aubin. Il n’y a qu’à taper son nom sur Youtube pour tomber sur ses vidéos, qui comptent plusieurs milliers de vues. Le coronavirus monopolisant les ondes de radio, écrans de télévisions et pages de journaux, il s’est mis en tête de produire un message de prévention, à sa façon.

“Je dis qu’il faut se protéger, qu’il faut respecter certaines règles. Surtout se tenir informé des nouvelles consignes et conduites à tenir. Je fais passer de l’humour dedans, mais je ne prends pas ça à la légère.”

- La prévention avec le sourire -

Ce n’est pas la première fois que l’actualité lui est source d’inspiration. Avant le coronavirus, il y avait les Gilets jaunes et même l’ultra trail de la Diagonale des Fous. “J’aime bien m’en servir pour faire mes chansons. Parfois ça arrive sans même que je me pose la question.”

“L’idée m’est venue à la suite des informations qu’on reçoit. J’ai commencé à écrire il y a une semaine de ça, avant que ça arrive à La Réunion. Le hasard fait que le virus a débarqué pratiquement en même temps. D’habitude, il n’y a pas grand-chose qui me fait peur, mais sur ce coup-là, un peu quand même.” Pour autant, loin de lui l’idée de sombrer dans la psychose. 

Lire aussi : Coronavirus : le gouvernement interdit les rassemblements de plus 100 personnes

“C’était surtout un petit coup de boost et un coup de main dans le message de prévention. Ca va surtout dans ce sens, un peu rigolo. Même si il y a un message sérieux derrière, le but est de déstresser.”

Difficile en effet de ne pas laisser échapper un sourire pour les plus stoïques, ou bien un grand fou rire pour les plus enjoués à la vue du clip, notamment les passages où le ségatier mime un malade un dans un lit d’hôpital. “J’avais une amie hospitalisée, j’ai emprunté son lit vite fait sans demander l’accord à qui que ce soit, histoire d’avoir une image. Ca s’est fait de façon spontanée”, s’amuse-t-il.

Le résultat étonne autant qu'il détonne. Un bon moyen de décompresser et d'échapper à l'inquiétude grandissante au sein de la population réunionnaise. 

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Super, depuis son mobile, Posté
Géniale la chanson pour les teubés