Herold a soufflé sur la Grande île :

A Madagascar, quatre morts et des milliers de sinistrés après le passage du cyclone


Publié / Actualisé
Le cyclone Herold a fait quatre morts et des centaines de sinistrés à Madagascar. Le cyclone est resté plusieurs heures sur les côtes du Nord-Est de l'île, provoquant notamment de très fortes pluies dans quatre districts et deux régions (photo archives rb/www.ipreunion.com).
Le cyclone Herold a fait quatre morts et des centaines de sinistrés à Madagascar. Le cyclone est resté plusieurs heures sur les côtes du Nord-Est de l'île, provoquant notamment de très fortes pluies dans quatre districts et deux régions (photo archives rb/www.ipreunion.com).

Le 13 et 14 mars, le cyclone Herold s’est abattu sur le Nord-Est de Madagascar, entraînant d’importantes inondations. Quatre personnes sont décédées dans la région de Sava, dont une noyée dans le district de Maroantsetra, alors qu’elle tentait de sauver une vache de son troupeau de la noyade.

Selon le Bureau national de la gestion des risques et catastrophes (BNGRC), plus de 3.200 sinistrés sont à déplorer. Avec Antalaha, le district Maroantsetra est le plus touché par les montées des eaux. A Sambava, une centaine de personnes a dû être déplacée à cause des inondations.

Les pluies diluviennes ont fait sortir les rivières et les fleuves de leur lit. Selon les médias locaux, plus d'une centaine d'écoles sont encore submergées. Certaines infrastructures scolaires servent à accueillir les sinistrés. Dans des régions, l'enseignement est encore suspendu. C'est le cas notamment à Maroantsetra. Les établissements scolaires devraient rouvrir jeudi.

Les conditions météorologiques sur l’île s’améliorent d’heure en heure, et le niveau d'eau commence à baisser. indique la presse de Madagascar

C’est une année difficile pour les habitants du nord-est de l’île. En effet, la région avait déjà été touchée par de violents épisodes météorologiques dans les derniers mois. En décembre, le cyclone tropical Belna avait frappé la Grande île, au niveau de Soalala. En janvier, c’était la tempête Diane qui s’était abattue sur 7 régions de Madagascar, provoquant de très fortes pluies. Et en février, la tempête Francisco avait aussi créée des inondations dans la région de Mahanoro.

ldp/www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !