14 personnes sont hospitalisées :

Coronavirus : un 15ème cas à La Réunion, le patient revient de métropole


Publié / Actualisé
La préfecture et l'Agence régionale de santé ont confirmé un nouveau cas de coronavirus sur l'île, jeudi 19 mars au matin. Il s'agit d'un cas importé. Le bilan s'élève donc à 15 cas. A ce stade, il n'y a aucun cas autochtone à La Réunion. Un point détaillé sur l'ensemble des cas. Le nombre de cas avérés sur le territoire se porte désormais à quinze au total. Des investigations de l'ARS et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La préfecture et l'Agence régionale de santé ont confirmé un nouveau cas de coronavirus sur l'île, jeudi 19 mars au matin. Il s'agit d'un cas importé. Le bilan s'élève donc à 15 cas. A ce stade, il n'y a aucun cas autochtone à La Réunion. Un point détaillé sur l'ensemble des cas. Le nombre de cas avérés sur le territoire se porte désormais à quinze au total. Des investigations de l'ARS et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Les cas confirmés depuis mercredi 11 mars -

Le premier cas est apparu le 11 mars dernier. Il s'agit d'un homme âgé de 80 ans, actuellement en réanimation. Atteint d'une "forme sévère" du virus, son état de santé est préoccupant. Il fait partie du groupe de 28 personnes ayant participé à une croisière aux Bahamas, et a transité des Etats-Unis, vers la métropole, avant de rentrer sur l'île.

• Le second cas avéré est une femme de 78 ans, qui a désormais également contracté une "forme sévère" du virus. Elle fait aussi partie du groupe de croisiéristes. Cette dernière a par ailleurs été en contact avec 28 autres personnes lors d'un déjeuner familial à son retour à La Réunion.

• Le troisième cas n'est pas relié au groupe de croisiéristes : il s'agit d'une femme de 38 ans qui a séjourné en métropole sur une période prolongée. Elle est arrivée à La Réunion le 11 mars. A son domicile, cette femme a estimé être porteuse de symptômes et a appelé le SAMU. Son prélèvement s'est avéré positif une fois arrivée au CHU. Elle n'a été en contact qu'avec peu de personnes.

• Un troisième membre du groupe de croisiériste a contracté le virus, c'est le quatrième cas. L'annonce a été faite ce jeudi 12 mars. Cet homme n'a eu que très peu de contact avec des personnes, et se trouve toujours dans un état stable à l'hôpital. Son fils, qui l'a côtoyé, ne présente aucun symptôme actuellement.

• Le cinquième cas confirmé est une femme de 37 ans qui a contracté le virus lors d'un séjour en métropole, et n'a développé des symptômes que plusieurs jours après son retour dans l'île.  Elle a eu l'occasion d'être en contact avec de nombreuses personnes dont : sept contacts familiaux, 15 professionnels, ainsi que 50 personnes avec qui elle a assisté à un cours de danse. Aucune de ces personnes ne présente de symptômes.

• Le sixième cas est un homme de 60 ans, ayant séjourné en métropole. Il est rentré à La Réunion le 9 mars, et a présenté des symptômes à partir du 10. Les sept personnes avec qui il a été en contact rapproché avant d'être hospitalisé ont toutes été identifiées et contactées : elles sont toutes asymptomatiques. Le patient est dans un état stable, hospitalisé au CHU Félix Guyon.

• Le septième cas est un proche des cas déjà avérés qui est confirmé depuis le début de l'épidémie.

• Les huitième et neuvième patients sont un couple de personnes âgées revenant de métropole. Ils n'ont pas de lien avec le groupe de croisiéristes.

• Le mardi 17 mars l'ARS fait état de trois nouveaux cas sur l'île. Un des cas est un médecin retraité de retour de voyage en métropole. Agé de 73 ans, il s'est signalé à son retour. Une autre patiente est une femme de 28 ans, revenant de métropole. Les sept personnes ayant été en contact avec elle ont été jointes, et ne présentent pas de symptômes.

• Les 13ème et 14ème cas sont un homme de 45 ans et une femme de 71 ans, tous deux de retour de métropole.

Des précisions sur ce quinzième cas seront apportées plus tard par les autorités.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

13 Commentaire(s)

Nathalie, Posté
Et c'est pour quand de mettre les gens en quarantaine à leur sortie d'avion ???????????????
Fifi, Posté
Bonjour : moi personnellement ! je pense qu'ont veux nous enpoisoner, car c'est "un poison" qui a été jeté dans la nature volontairement au détriment pour certains de ce mettre de l'argent dans les poches, ce si n'engage que moi , mai !
Val, Posté
Bjr tout à fait d'accord avec gramoun. Les voyageurs doivent revenir ok mais en quarantaine dans un espace dédié pas à leur domicile car sur il y en a qui iront faire les courses en arrivant. Svp Mr le préfet prenez de bonnes décisions l'heure est grave. La réunion est petite. Courage à tous
Kitty, Posté
Les autorités sanitaires sont responsables des futurs cas de Coronavirus a la Réunion parce que les contrÃ'les ne sont pas faits comme annoncés dans la presse! Quelqu'un est parti voir sur le site du gouvernement ? D'après leur dire, ils ont parfaitement réagi et cela depuis le mois de Janvier ! Il y a une chronologie complète de toutes les actions effectuées ! Ça donne une image de réactivité et de responsabilité du gouvernement qu'il n'a pas vraiment ! Je vois pas de quoi ils parlent si ce n'est encore des mensonges ! Après on s'étonne que les gens n'aient pas confiance !
Tumay, Posté
Mais bon sang , pourquoi on ne contrÃ'le pas les passagers qui arrivent a l'aéroport.
Pour moi c'est voulu et le gouvernement est responsable de tout ses dégâts.
Katou, Posté
Bjr à tous.
Je rejoint chacun de vous . Aucuns cas natif n'est à présenter ici. Ce qui fait que la pandémie augmente c'est le faite de laisser l'aéroport ouvert et que les gens entre et sorte comme dans une passoire. Ce qui ce passe ici c'est grave tout comme ailleurs mais on regarde le virus s'installer chaque jour et provoquer la panique. Je suis d'accord d'etre confiner mais juste pour dire que ceux qui doivent voyager ou qui on voyager ces derniers temps non t'il pas entendu parler du covid-19 ? En France , en Chine, en Italie... Si si et non t-il pas vue l quantité de contaminés, de morts que cela causer? Si je pense que si..
Mais à ce moment là je préfère perdre de l'argent que de perdre autant de vies innocentes.. Il fallait réfléchir entre voyager et survivre..La santé passe avant tout. Tout ça pour faire comprendre que maintenant nous sommes tous dans le même bateau et qu'ils faut assumer maintenant.
Cela dis courage à tous.
Pitou, Posté
Mayotte à su mesurer et prendre des mesures en conséquence pour limiter la propagation du virus en contrôlant les passagers dès leur entrée sur leur territoire. La Réunion a préféré accueillir le virus à bras ouvert en n'instaurant aucun contô'le à l'aéroport alors même qu'il n'y avait encore cas chez nous. On ne peut qu'observer l'incompétence de ceux sensés nous protéger !
Un peu de bon sens, Posté
Nous allons deja vers une catastrophe économique mais nous l'acceptons pour sauver des gens / pourquoi acceptons nous alors aussi de voir arriver la catastrophe sanitaire par avion?? nous nous serrions alors sacrifiés pour rien alors qu'on peut fermer cet aéroport comme l'on fait nos voisins !!
Galabaie, Posté
Je ne suis pas devin... Juste observateur du genre humain.
Galabaie, Posté
Au regard de ces deux mauvais exemple de Madagascar ayant fait parfaite abstraction de leur déclaration sur l'honneur, nous pouvons voir se profiler le futur comportement "made in réunion"... Soyons en convaincus !!!
Sandrine, Posté
Pourquoi ne met-on pas les personnes qui arrivent de Métropole en quarantaine??? Faut qu'ils contaminent les personnes ici pour que le préfet réagisse?
Observateur, Posté
Comme d'habitude les mesures qui s'imposent seront prises trop tard. Qu'attendons nous pour fermer l'aéroport et mettre en quarantaine des gens qui n'ont pas le choix de revenir. Les chinois s'en sortent en ayant arrêter tous les transports en commun avion compris.
Gramoune, Posté
Bonjour, je pense que des mesures drastiques doivent être prises à l'arrivée des avions. Un confinement surveillé dans des lieux dédiés (HÃ'tels, Résidences de vacances?) s'impose au bon sens. Il n'y a pas de cas natif jusqu'à présent. Qu'attend-on? Merci au personnel qui sans protection assure leur travail.