Accord avec le gouvernement :

La FRBTP confirme une reprise de l'activité, sous conditions


Publié / Actualisé
La Fédération réunionnaise du BTP confirme ce dimanche 22 mars la reprise de l'activité sur les chantiers, mais sous conditions. Un accord a en effet été trouvé avec le gouvernement, a annoncé la ministre du Travail Muriel Pénicaud ce samedi. Plusieurs principes ont été établis, "visant à rendre possible la reprise progressive de l'activité" tout en garantissant la protection des salariés, indique la FRBTP. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La Fédération réunionnaise du BTP confirme ce dimanche 22 mars la reprise de l'activité sur les chantiers, mais sous conditions. Un accord a en effet été trouvé avec le gouvernement, a annoncé la ministre du Travail Muriel Pénicaud ce samedi. Plusieurs principes ont été établis, "visant à rendre possible la reprise progressive de l'activité" tout en garantissant la protection des salariés, indique la FRBTP. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le travail va reprendre sur les chantiers de La Réunion, c'est officiel. Plusieurs mesures ont été décidées entre les représentants du BTP et le gouvernement, "en matière de prévention des risques et de respect des délais et d'exécution des chantiers" explique la FRBTP. "C'est la raison pour laquelle quatre préalables ont été demandés pour assurer une reprise dans des conditions acceptables pour le BTP". En voici la liste :

1. La publication d’un protocole préparé par l'OPPBTP (L'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) et validé par les ministères du Travail et de la Santé. Il précisera l’ensemble des mesures et des procédures applicables pour assurer des conditions sanitaires satisfaisantes sur les chantiers parce que la sécurité de nos salariés est essentielle.

2. L'assurance que la responsabilité pénale des entreprises ne sera pas engagée dès lors qu'elles auront satisfait à l'obligation de moyens.

3. La clarification des considérations contractuelles de façon à ce qu'une entreprise ne se retrouve pas en difficulté vis-à-vis de ses donneurs d'ordre si elle n'est pas en capacité de poursuivre son activité.

4. L'assurance d'une communication claire et sans ambiguïté de la part de l'État.


"La protection des salariés est une priorité absolue et a toujours été au coeur de nos préoccupations. La FRBTP appelle les entreprises et les salariés du BTP à ne pas transiger sur ce point dans la poursuite de leurs activités" prévient la fédération.

La FRBTP indique aussi "rester à la disposition des entreprises du secteur pour toutes les informations sur la situation actuelle et les questions qu'elles pourraient se poser (contact@frbtp.re)."

- Les architectes s'opposent à la moindre prise de risque -

La ministre du Travail Muriel Pénicaud s'est dite "heureuse" ce samedi 21 mars d'avoir trouvé un accord avec le BTP pour une reprise du travail sur les chantiers. Le chef de l'Etat, pour sauvegarder l'économie du pays, demande ainsi à chacun d'assurer la poursuite de son activité "dans des conditions de sécurité sanitaire satisfaisantes".

Ce dimanche, le Conseil de l'Ordre des Architectes Réunion-Mayotte réagit et refuse de prendre le moindre risque dans le contexte sanitaire actuel. "Nous considérons que les conditions ne sont pas remplies pour une reprise rapide des chantiers, et nous ne le permettrons pas si nous estimons qu'un seul acteur, maître d'ouvrage, entreprise ou maîtrise d'oeuvre prend des risques inconsidérés pour des motifs macroéconomiques. Il faut par contre mettre en place ce que nous réclamons depuis plusieurs jours, à savoir le service minimum d'intérêt général qui s'impose, pour répondre aux besoins d'urgence". Et d'ajouter "les chantiers de bâtiment ne pourront reprendre sans l'accord des architectes".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

10 Commentaire(s)

Fred974, Posté
Bonjour
Concernant le milieu du BTP vu la situation d'aujourd'hui avec le coronavirus, les activités sont en arrêt depuis plusieurs semaines et les salariés et les gérant de chaque société, je constate que le gouvernement ne fait rien pour approuvé la responsabilité de chacun des chef d'entreprise les mesures et les risques des salariés aujourd'hui je demande que le ministre de travail nous donne un document de protocole pour redémarrer l'activité et l'économie. Merci de votre compréhension et la confiance de chaque entreprise
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Pour arrêter la pandémie c est un confinement total qui est nécessaire, partout .
Faut laisser tomber l économie, c est envoyer les gens au casse pipe .
Sam, Posté
J'aimerai savoir moi en tant que chef d'entreprise, les moyens sanitaire qui seront en ma disposition pour mon entreprise ? Egalement si nous reprenons pas, auront nous droit au congé partiel ? SI non, qui doit payer les salariés pendant leur arrêt travail ?
Merci de me répondre ceux qui savent vraiment pas les personnes qui "pensent" savoir.
Alain 974, Posté
La France n' a pas Cota de morts !!!
Gouvernement complément fou, depuis son mobile, Posté
Alors que l.italie arrête tous ces chantiers, la France veut continuer . Il n.a pas assez de morts ? Elle se disait prête mais non faute de moyen . Les masques ffp2 servent à filtrer l.air que l.on respire et sont utiles . Au lieu de dire la vérité , on dit que cela ne sert à rien car la France n.a pas de stock ....
Il y aura un avant et après . Il faudra en tirer les conséquences et demander des comptes à ce gouvernement ....
Ver, Posté
Heureuse d'envoyer les salariés du BTP crever pour la nation.
Tous des vendus. Mise en danger de la vie d'autrui pour payer leur avantages de dictateurs et indemnités à vie.
Ver, Posté
C'est pas étonnant les syndicalistes ces vendus.Le profit avant la vie des salariés et dans le social et rénovation,on va risquer de contaminer les personnes handicapées,âgés etc Comment DEFAiTISTE face à la ministre bien protégée. Restez confiner mais allez travailler dans le BTP pour sauver la nation???? Ou faire crever nos 18000 salariés.Pfff hallucinant Mr Balmine vous êtes d'accord?Mr Lebon?etc???
RIPOSTE974, Posté
Muriel Pénicaud voit tout de très haut tellement qu'elle plane et dans le même temps "restez chez vous"
A t-on à faire à des Ratés En Mouvement ( LREM )
Kevin, Posté
Dans les entreprise souvent ont nous parle de securiter avent tout pour les ouvrier et la zote i veut que nous sa travailler et le soir nous apporte le virus cher nous
Jean, Posté
Les travailleurs du bâtiment ne sont pas des humains. On va tomber malade et transmettre à toute notre famille mais madame la ministre s'en fou elle est protégée. On doit payer l'incompétence de nos dirigeants. Moi je dis il faut refuser de reprendre le travail et utiliser notre droit de retrait.