Confinement :

Les adoptions d'animaux à la SPA vont pouvoir reprendre


Publié / Actualisé
Le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de jeudi 16 avril une tolérance sera accordée concernant les déplacements pour l'adoption d'animaux en refuge. Un vrai soulagement pour la SPA de La Réunion qui va donc pouvoir reprendre les adoptions à raison d'un créneau par semaine, et tout en respectant les gestes barrières. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de jeudi 16 avril une tolérance sera accordée concernant les déplacements pour l'adoption d'animaux en refuge. Un vrai soulagement pour la SPA de La Réunion qui va donc pouvoir reprendre les adoptions à raison d'un créneau par semaine, et tout en respectant les gestes barrières. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour la SPA de La Réunion, c'est une bonne nouvelle : "les adoptions d'animaux vont pouvoir reprendre mais il faut s'organiser" explique Bertrand Chevalier, trésorier de l'association.

Ce samedi 11 avril, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a en effet indiqué que "nos animaux de compagnie ne doivent pas être des " victimes collatérales " du COVID19 : alerté par la SPA sur les risques de saturation de ses locaux, le gouvernement accorde à partir de jeudi une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge".

Comment ça va se passer ? A raison d'une fois par semaine, "les gens vont choisir sur le site de la SPA les animaux qui les intéressent, puis un horaire leur sera proposé au refuge pour éviter un flux de personnes à n'importe quelle heure" continue-t-il. Bien entendu il faudra emporter avec soi son attestation et cocher "motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants". L'adoption d'animaux étant considérée, au même titre que le don du sang, comme un acte de solidarité important.

"Sur place nous ferons bien sûr tout pour respecter les gestes barrières de sécurité" ajoute Bertrand Chevalier. Il ne sera pas possible cependant de faire ça plus d'une fois par semaine pour des questions d'organisation. "Une grande partie du personnel est en chômage partiel, ou occupé au nettoyage des box, au nourisssage des animaux, aux soins vétérinaires obligatoires, à l'administration de médicaments..." Car si les adoptions étaient suspendues jusqu'à, les chats et les chiens, eux, sont toujours là.

La reprise des adoptions permettra aussi à l'association de souffler un peu sur l'aspect économique. La fermeture des refuges entraînant une grande difficulté financière, ce qui a d'ailleurs poussé la SPA à lancer une cagnotte en ligne pour soutenir l'association en ces temps difficiles.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !