Contrôles de police :

Saint-André : une automobiliste flashée à 135 km/h sur une portion limitée à 90 km/h


Publié / Actualisé
Les forces départementales du SIAAP ont procédé à plusieurs contrôles ce jeudi 30 avril 2020, veille de week-end prolongé, notamment à Saint-André. 34 excès de vitesse ont été relevés en deux heures seulement. Une contravenante a été flashée à 135 km/h sur une portion limitée à 90 km/h. (Photos : police)
Les forces départementales du SIAAP ont procédé à plusieurs contrôles ce jeudi 30 avril 2020, veille de week-end prolongé, notamment à Saint-André. 34 excès de vitesse ont été relevés en deux heures seulement. Une contravenante a été flashée à 135 km/h sur une portion limitée à 90 km/h. (Photos : police)

Le matin, la Compagnie Départementale d’Intervention a procédé au contrôle des déplacements réalisés route de Salazie. La gare routière a également fait l’objet d’une sécurisation.

L’après-midi, les contrôles ont toujours porté sur la justification des déplacements mais aussi sur la vitesse des usagers. "Et ces contrôles en la matière ont montré jusque là que la densité moindre de la circulation actuelle apparaît propice aux excès. Cela a encore été le cas: en deux heures, les effectifs de la Délégation Départementale de la Sécurité Routière ont relevé pas moins de 34 excès de vitesse" indique la police

Tous ces contrevenants ont été interceptés par les agents de la Formation Motocycliste Urbaine et fait l'objet d'une verbalisation. Le contrôle a été réalisé à l’endroit d’un accident doublement mortel l’année dernière, sur une portion de voie en virage dont la vitesse est limitée à 90 km/h. La vitesse la plus élevée relevée était celle d’une contrevenante mesurée à 135 km/h. Un autre contrevenant également en excès s’avérait lui conduire sans permis.

"L'aisance avec laquelle nombre d'usagers reprennent actuellement le volant ou le guidon en s'affranchissant des règles élémentaires de prudence justifie la poursuite de ce type d'opération" note la police.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

John, Posté
LES PANTINS DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LOL
OUI ILS FONDS MAL LEURS TRAVAILLENT LES POLICIERS
Romu calmé, Posté
Tout d'abord mes excuses à tous pour la crudité des termes de mes précédents courriers rédigés sous le coup d'une exaspération exacerbée par un déjeuner arrosé sans modération (confinement oblige).
Ensuite, sincères remerciements à IPR qui est le seul des 4 sites que j'évoque à avoir publié mon texte, sans censure ; et entame une discussion.
Dans vos articles, ça aiderait la sélection et la lecture que soit précisé, en en-tête de préférence, qu'il s'agit de la reproduction d'un texte qui vous a été fourni. Ici ce n'est pas le cas, c'est juste signé Â" www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com Â" et ça induit en erreur. Même si le sujet de la sécurité routière peut faire l'unanimité, un travail de journaliste aurait consisté à donner aussi la parole à un verbalisé, ou à dire combien de conducteurs contrÃ'lés respectaient la vitesse (en réalité je pense que ce communiqué ne valait pas qu'on le reproduise et il ne méritait que 2 lignes sans illustration).
D'une manière générale, on ne peut que déplorer la recherche du contrÃ'le total de l'info que déploient tous les acteurs politiques et économiques, depuis le sommet de l'état jusqu'aux associations de quartier, en passant par les chambres régionales et les municipalités car tout devient réclame, publicité, propagande et lavage de cerveau.
Pour rajouter à la confusion, on sait aussi que quelques journalistes ont fait, font des aller-retour entre rédactions de presse et services de communication ; alors ça complique pour garder la confiance du lecteur.
En définitive je préfère les pamphlets d'opposition radicale qui dénoncent tous azimuths.
Romu, Posté
À retrouver le même texte à la virgule près sur clicanoo.re, ipreunion.com, linfo.re et zinfos974.com (pour ne citer que ceux que je fréquente), je me dis qu'il n'y a plus de journalistes, seulement des perroquets lèche-cul protégeant leurs privilèges et prêtant leur audience à de la flicaille qui déploie sa propagande stype "peur du gendarme" au lieu de sensibliser intelligemment à la sécurité. Pas étonnant que la presse se meurt. (Oui, ça s'appelle un communiqué, c'est pour ça qu'il est repris à la virgule près. Aucun souci si la presse locale ne vous plaît pas, rien ne vous oblige à nous lire et une page internet se ferme très facilement. Les perroquets lèche-cul vous souhaitent une agréable journée - WEBMASTER)
Romu le râleur, Posté
C'est bizarre mais avec ces routes vides je roule plus lentement car je suis plus détendu (et oui, je roule car je travaille). Sinon ces rapports de gendarmerie et de police, ce n'est plus de la prévention mais de la propagande de m.... que la presse de m.... se délecte à colporter quasiment en continu, ça commence à nous saoûler.
RIPOSTE974, Posté
Sur le TCSP à hauteur du mail du Chaudron , pas de bleus de chauffe où les sauvageons se donnent à coeur joie , sans casque , sans assurance , avec une nuisance sonore pire qu'un marteau piqueur .
Il y a de l'oseille à prendre ...

Les quartiers chauds , c'est pour quand ?

Verbaliser un automobiliste , une motocyclette , un travailleur , plus facile de lui faire sortir son chéquier , bientÃ't un piéton , un individu pour non port d'un masque =130 â"¬

L Spécialiste, Posté
Ce qui n'est pas dit c'est qu'ils on du rouler à plus de 200 pour la rattraper alors qu'il n'y avait personne donc aucun danger, en fait le danger c'est de rouler trop doucement car est pas attentif quand on roule trop doucement et c'est la le véritable danger, personne n'en parle. Mais il faut bien se faire du fric et faire semblant d'avoir bonne conscience, bonne chance à cette automobiliste qui devrai avoir une médaille et une prime.