La compagnie est fortement impactée par la crise sanitaire :

Un financement de 86 millions d'euros pour Air Austral


Publié / Actualisé
Fortement impactée par la crise sanitaire Air Austral annonce ce vendredi 15 mai 2020 avoir "sécurise un financement de 86 millions d'euros". Après quelques semaines de travail et de négociations complexes, "Air Austral a obtenu, le soutien de son actionnaire de référence, la Sematra, et des institutions bancaires. Les parties ont trouvé les voies d'un accord de financement pour accompagner Air Austral et comprenant : un prêt d'actionnaire de la Semara, d'un montant de 30 millions d'euros, apportés en compte courant d'associés et n Prêt Garanti par l'Etat français (" PGE ") d'un montant de 56 millions d'euros octroyé par 3 banques à Air Austral, bénéficiant d'une garantie de l'Etat" explique la compagnie aérienne dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)
Fortement impactée par la crise sanitaire Air Austral annonce ce vendredi 15 mai 2020 avoir "sécurise un financement de 86 millions d'euros". Après quelques semaines de travail et de négociations complexes, "Air Austral a obtenu, le soutien de son actionnaire de référence, la Sematra, et des institutions bancaires. Les parties ont trouvé les voies d'un accord de financement pour accompagner Air Austral et comprenant : un prêt d'actionnaire de la Semara, d'un montant de 30 millions d'euros, apportés en compte courant d'associés et n Prêt Garanti par l'Etat français (" PGE ") d'un montant de 56 millions d'euros octroyé par 3 banques à Air Austral, bénéficiant d'une garantie de l'Etat" explique la compagnie aérienne dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Le transport aérien est au 1er rang des secteurs touchés par la crise du Covid-19. Air Austral n’a pas échappé à son impact, qu’elle continue à subir de plein fouet. La compagnie doit en effet faire face à une réduction de près de 95 % de son activité par rapport à son programme initial sur les mois d’avril et de mai, assortie d’une perte de chiffre d’Affaires.  Une situation, imposée par les risques sanitaires et toutes les restrictions de déplacements exigées par de nombreux pays, qui continuent de peser sur la demande de voyages et sur l’offre de transport

La compagnie s’est ainsi, dès le mois de janvier mise en ordre de marche pour la mise en œuvre d’une série de mesures importantes pour la protection de ses passagers et de son personnel, mais aussi, pour la sauvegarde de ses capacités financières et de son outil de production.

Ces mesures, au-delà des efforts déployés pour maintenir malgré les difficultés, et forte de son ancrage territoriale, une activité minimale pour la continuité des services et des liens entre La Réunion, Mayotte et Paris Charles De Gaulle, ont inclus :
- la négociation avec les gouvernements du report de paiement de taxes, de cotisations sociales et de diverses redevances
- la négociation avec ses fournisseurs importants  des reports d’échéances
- la mise en œuvre de mesures d’activité partielle pour la quasi-totalité de ses 950 employés
- l’appel à la participation des salariés par entre autre le don volontaire de congés payés  pour marquer la solidarité de son personnel
- la recherche de financement complémentaire pour sécuriser les niveaux de liquidités adéquats et faire face aux besoins courts et moyens termes.
 

Air Austral a engagé parallèlement , avec le soutien de l’Etat,  des discussions avec ses partenaires bancaires, mais aussi son actionnaire de référence, la Sematra, et d’autres partenaires pour la mise en œuvre d’un programme financier de soutiens spécifiques lui permettant de faire face à la crise.

Après quelques semaines de travail et de négociations complexes, Air Austral a aujourd’hui obtenu, le soutien de son actionnaire de référence, la Sematra, et des institutions bancaires.

 Les parties ont trouvé les voies d’un accord de financement pour accompagner Air Austral et comprenant :
- un prêt d’actionnaire de la SEMATRA, d’un montant de 30 millions d’euros, apportés en compte courant d’associés
- un Prêt Garanti par l’Etat français (" PGE ") d’un montant de 56 millions d’euros octroyé par 3 banques à Air Austral, bénéficiant d’une garantie de l’Etat.

Ce dispositif apporte à Air Austral une contribution vitale, qui va lui permettre de couvrir son besoin de financement . Celui-ci s’appuit sur son scénario d’activité établi pour les mois à venir à partir des différentes analyses d’experts, et tient compte des spécificités de nos marchés de l’océan Indien, avec en particulier l’importance du trafic "affinitaires".

Il prévoit le maintien d’un impact fort sur l’activité de la compagnie, prévue très en retrait jusqu’en juillet , une haute saison au ralenti et un retour progressif à la normale d’ici à la fin de l’année 2020.

Au delà de cette sécurisation , la compagnie  affirme faire preuve d’une très grande vigilance quant aux mois à venir. Le contexte actuel extrêmement changeant, et la faible visibilité sur son évolution, peuvent avoir des conséquences sur le plan de marche.

La compagnie se doit donc d’effectuer un suivi rigoureux et permanent des conditions d’évolutions des mesures gouvernementales et de leurs conséquences sur le comportement de voyages.

Dans cet univers incertain et pour y faire face , la compagnie va mettre en place une  Task Force chargée d’assurer une veille permanente , d’identifier  tout risque pouvant concourir à une dégradation durable de la situation et réfléchir au Plan d’adaptation".


 

   

4 Commentaire(s)

SOWETO, Posté
Didix arrête plume à nous pour donner à air austral. Il faut que ou disparaisse de la vie politique locale, ou la fait trop de dégâts.
Romu, Posté
C'est donc encore une fois la Région qui met la main à la poche avec l'argent des réunionnais.
Auprat, Posté
La pas son l'argent personnel, ça même lu injecte nos impÃ'ts à tout va- vivement 2021 pour mettre à lui au chÃ'mage & sa troupe de gratèrs
La vérité si je mens !, Posté
Un scandale à croire qu'on nourrit le vice : Air Austral ne cherche qu'à enrichir les sociétaires alors que cette compagnie régional est financée par la SEMATRA , une SEM où quelques clowns ne savent même pas lire un bilan .

Un journal péi dans sa rubrique, " Le courrier des lecteurs ", publie un article très instructif sous la plume de Guido Narayanin, actionnaire de la compagnie Air Austral, qui OZE pourfendre le despotisme de ses dirigeants grands gaspilleurs de fonds publics par le biais de la Sematra et de l'ensemble de ses actionnaires, NOS ELUS CREOLES, complices par leur silence il est vrai intéressé, de ces abus ! Depuis 2010 et l'arrivée de Didier Robert à la tête de la Région, la collectivité s'est substitué à l'État dans le versement de cette subvention aux compagnies aériennes. Le nouveau président de Région a utilisé cette aide pour se construire une popularité. L'alliance avec Air Madagascar a côté cher point final