Attention aux mauvaises conditions en mer :

Faible houle australe et retour du vent, "ça y est on est bien en hiver"


Publié / Actualisé
La houle observée ce week-end n'a pas permis à tous les amoureux de la mer de reprendre le chemin des vagues. La plupart des bateaux sont restés à quai, les conditions météo étant trop mauvaises. Un nouveau train de houle est observé ce lundi 18 mai, il va se poursuivre jusqu'au lendemain mardi 19 mai avec des vagues moyennes de 3 mètres. C'est une semaine très venteuse qui nous attend, avec également une forte baisse des températures en quelques jours. L'hiver austral est bien là. Face à ces conditions difficiles, la plus grande vigilance doit être observée en mer, notamment pour les activités nautiques telles que le surf, la période pouvant également être propice à la présence de requins. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La houle observée ce week-end n'a pas permis à tous les amoureux de la mer de reprendre le chemin des vagues. La plupart des bateaux sont restés à quai, les conditions météo étant trop mauvaises. Un nouveau train de houle est observé ce lundi 18 mai, il va se poursuivre jusqu'au lendemain mardi 19 mai avec des vagues moyennes de 3 mètres. C'est une semaine très venteuse qui nous attend, avec également une forte baisse des températures en quelques jours. L'hiver austral est bien là. Face à ces conditions difficiles, la plus grande vigilance doit être observée en mer, notamment pour les activités nautiques telles que le surf, la période pouvant également être propice à la présence de requins. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Selon le chef prévisionniste de Météo France, Jacques Ecormier, la houle revient ce lundi 18 mai. Déjà observée ce week-end, elle sera présente jusqu'à ce mardi 19 mai dans l'après-midi. "Nous attendons des vagues jusqu'à 6 mètres maximum et des vagues moyennes de 2,5 à 3 mètres" indique-t-il.

Par la suite, la houle va diminuer mais "la mer restera très forte" selon les prévisions de Météo France. Vendredi 22 mai en particulier, le vent va se renforcer et des vagues maximales de 7 mètres sont attendues. Dans l'ensemble, le vent fort va se poursuivre toute la semaine durant, "une semaine très venteuse dans les hauts et sur le littoral ouest" ajoute Jacques Ecormier.

La région de Saint-Pierre sera globalement épargnée jusqu'en milieu de semaine mais le vent va se renforcer dans le sud à partir de jeudi. A cela s'ajoute une baisse des températures. Sur les réseaux sociaux, Météo France informe que "les températures minimales sont à la baisse depuis [ce samedi 16 mai] et elles vont continuer à baisser (...) Nous allons perdre entre 3 et 5 degrés".

Ce samedi 23 mai, une nouvelle baisse sera observée, expliquée par "l'arrivée d'un nouveau front froid jeudi et vendredi", explique Jacques Ecormier. "C'est sûr, nous sommes bien en hiver austral." La houle observée cependant reste faible comparée aux houles australes habituellement observées mais le vent est particulièrement fort.

- Prudence en mer -

Ces conditions météo sont observées alors que le déconfinement en vigueur depuis ce lundi 11 mai permet aux usagers de la mer de retourner dans l'eau. L'arrêté préfectoral du 14 mai rend d'ailleurs officielle la reprise "de toutes les activités nautiques". Mais la houle et le vent observés poussent à rester vigilant. D'un point de vue pratique déjà, la pratique de sports en mer ou de parapente avec la présence de vent est risquée et peut conduire à des accidents. D'autre part, la mer est trouble et après deux mois de confinement sans aucune présence humaine dans les eaux réunionnaises, le risque requin n'est pas nul.

Le 8 mai déjà, le préfet de La Réunion Jacques Billant appelait "à la plus grande prudence face au risque des requins. Beaucoup de surfeurs sont en effet à l'eau, bafouant les consignes de confinement, or le risque d'attaque est décuplé avec le changement de saison". Par ailleurs, 22 requins ont été prélevés depuis le 18 mars 2020 via le programme de pêche du Centre sécurité requin.

Le retour dans l'océan, sans doute salvateur pour beaucoup d'usagers de la mer après ces 55 jours de confinement, doit se faire en sagesse, alors que la période d'hiver austral, la houle et le vent permettent difficilement une reprise intensive des activités nautiques, du moins pour l'instant. Il va falloir être encore un peu patient.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !