Armée :

Les FAZSOI ravitaillent le patrouilleur malgache Trozona


Publié / Actualisé
Les FASZOI annoncent, ce lundi 25 mai 2020, avoir procédé au ravitaillement du patrouilleur malgache le Trozona, lors d'une escale de leur bâtiment de soutien à Madagascar, ce samedi. Nous publions leur communiqué ci-dessous. (Photos FAZSOI)
Les FASZOI annoncent, ce lundi 25 mai 2020, avoir procédé au ravitaillement du patrouilleur malgache le Trozona, lors d'une escale de leur bâtiment de soutien à Madagascar, ce samedi. Nous publions leur communiqué ci-dessous. (Photos FAZSOI)

Samedi 16 mai 2020, le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Champlain a effectué une escale technique à Diego-Suarez, à Madagascar afin de ravitailler le patrouilleur malgache Trozona. Vingt mètres cubes de gazole de navigation ont ainsi été délivrés à titre gracieux.

Malgré les contraintes imposées par la situation sanitaire actuelle en termes d’échanges avec les partenaires habituels, les forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) continuent de leur d’apporter leur concours dans le cadre du partenariat régional.

L’objectif de cette action particulière est d’appuyer Madagascar dans ses efforts pour accroître ses capacités d’exercer sa souveraineté dans ses eaux territoriales. Le partenariat entre les FAZSOI et les autorités malgaches s’inscrit dans le cadre de l’accord formel (DCP) signé le 31 octobre 2019.

Les gestes barrière ont scrupuleusement été respectés tout au long de la manœuvre avec notamment le port du masque pour le personnel embarqué du Champlain ainsi que les marins du Trozona. À la demande du médecin malgache de Diego-Suarez, tous les personnels du BSAOM se sont vu prendre la température dès leur descente du navire.

   

1 Commentaire(s)

J'ai du mal à comprendre, Posté
Que l'on donne du gasoil de navigation à un patrouilleur malgache pour que celui-ci aille contester la souveraineté française sur les îles du canal de mozanbique ! Avouer que la situation est perturbante! Si en plus lors d'une escale présidentielle à Madagascar nos dirigeants venaient à régler les salaires des fonctionnaires malgaches.