Chantier de la digue :

NRL : les transporteurs menacent de monter à la Région sous la forme d'un convoi ce mercredi


Publié / Actualisé
Les transporteurs montrent une nouvelle fois les dents. Comme nous vous l'annoncions sur Imaz Press début juin, l'ordre de service nécessaire à la poursuite des commandes de roches massives n'est toujours pas signé. Les derniers camions acheminant les roches du chantier de la digue se mettent en route ce mardi 23 juin, après quoi les transporteurs n'ont plus de travail. Ils laissent à la Région jusqu'à ce mardi 18h le soin de leur donner une date de réunion. Sans réponse de la part de la collectivité, les transporteurs prévoient une action dès ce mercredi, et monteront en convoi à la pyramide inversée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les transporteurs montrent une nouvelle fois les dents. Comme nous vous l'annoncions sur Imaz Press début juin, l'ordre de service nécessaire à la poursuite des commandes de roches massives n'est toujours pas signé. Les derniers camions acheminant les roches du chantier de la digue se mettent en route ce mardi 23 juin, après quoi les transporteurs n'ont plus de travail. Ils laissent à la Région jusqu'à ce mardi 18h le soin de leur donner une date de réunion. Sans réponse de la part de la collectivité, les transporteurs prévoient une action dès ce mercredi, et monteront en convoi à la pyramide inversée. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- L'ordre de service toujours pas signé -

Les dernières livraisons touchent à leur fin : ce mardi 23 juin, les camions acheminent encore de 2.000 tonnes de roches massives en direction du chantier de la digue. A partir de ce mardi donc, les transporteurs n'ont plus de travail. Les nouvelles commandes se font encore attendre et pour une raison simple : l'ordre de service n'est toujours pas signé.

Nous en parlions déjà le 6 juin dernier. Ce document officiel régit les commandes de roches massives nécessaires au chantier, il aurait du être signé depuis longtemps pour officialiser l'accord trouvé entre la Région et le groupement, et donner des garanties aux transporteurs.

- Un convoi vers la Région ce mercredi -

Selon nos informations, les transporteurs laissent jusqu'à ce mardi 23 juin, 18h, pour avoir une réponse de la part de la collectivité régionale. Ils souhaitent obtenir une réunion à la pyramide inversée, en présence du président de Région Didier Robert, afin de discuter de la signature de l'ordre de service qui se fait toujours attendre et donc de la suite du chantier.

Sans réponse de la part de la collectivité, les transporteurs prévoient "à coup sûr" nous dit-on une action qui débutera dès ce mercredi 24 juin. Objectif : se rendre devant la pyramide inversée, sous la forme d'un convoi. C'est d'ailleurs la technique utilisée par les bus Car jaune : le 4 juin dernier, une soixantaine d'autocars se sont rendus devant la Région et ont obtenu une réunion avec Didier Robert à l'issue de laquelle plusieurs promesses ont été formulées. "Pas d'opération escargot" nous promet-on, mais si convoi il y a, des ralentissements peuvent être envisagés ce mercredi.

"Faut se bouger, on ne va pas rester les bras croisés alors que la Réunion nous fait attendre depuis des mois". Début 2020, un protocole d'accord a été signé, calmant l'ire des transporteurs et signant la trêve entre Région et groupement. Mais sans le fameux ordre de service, le chantier est à nouveau à l'arrêt. "On s'est fait discrets parce que jusque là on avait du boulot tout simplement, mais aujourd'hui on arrive à la fin."

- Ultimatum en pleine élection -

Si réunion il y a, les transporteurs attendent des actions concrètes lancées dès cette semaine. Un ultimatum qui tombe en pleine semaine politique, à quelques jours du second tour des élections municipales. Et si le président de Région est également candidat pour la mairie de Saint-Denis, ce n'est pas du ressort des transporteurs : "nous on ne fait pas de politique, si ça tombe pendant les élections tant pis" nous affirme-t-on.

La digue semble toujours s'éloigner un peu plus, alors que la Région annonçait le 9 juin envisager un raccordement entre le viaduc de la NRL et la Grande Chaloupe d'ici 2021. Une solution qui confirme la quasi impossibilité de faire une route digue et de se résoudre à une demi NRL.

Plus de 250 salariés sont concernés par le chantier de la digue et pourraient bien rester sur le carreau faute de nouvelles commandes de roches massives.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Laurent, Posté
Mensonge classique de imaz press. Il ne reste que 2.6 km de digue à construire et vous dites une demi nrl? Et il y avait que 30 cars jaune
Cocode, Posté
Avant Que Macron n'arrive, il a voulu calmer les transporteurs en leur promettant monts et merveilles. Il voulait que tout se passe dans le calme pour son ami Macron car il a soutenu, n'oubliez pas, Son pote Stephane BIJOUX. Tellement ignorant les transporteurs ont cru au Père NoÃ"l. C'était octobre! Et Macron est parti, Monsieur le Pharaon a laissé 8 mois passer, et toujours rien. Vous voulez me dire que les transporteurs croient encore à toutes ces conneries? On est au 21eme siècle, soit ils sont vides du coco soient la dose le peu, avec crocodiles.
HULK, Posté
Les repris de justice sont de sortie jeudi alors? Et bien sÃ"r, on va les laisser faire. C'est simple pourtant : il suffit de relever les n° des camions et de les saisir la semaine suivante. Çà les calmerait un moment. Le pauvre Didier ROBERT va encore en prendre plein la tête, tout promettre et ne rien tenir : il ne peut pas.
RIPOSTE974, Posté
"Le Bébête show" est de sortie

Les guignoles de l'info

- Certains jouent aux échecs,...d'autres les collectionnent
- - - - - - - - - -
- Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
7AC, Posté
Et après...
La Région va fabriquer des galets ?
Forcer les carrières ?
Passer sur le corps des riverains, des espèces protégées, de l'écologie ?
Ce soucis inextricable, cette épine dans le pied de tous les Réunionnais, c'est VOUS les transporteurs qui l'avez imposé !
Le chantage pour avoir une partie du gâteau nous a amenés à cette catastrophe économique annoncée.
La route 100% digue aurait été livrée cette année.
Alors, par pudeur, fermez-là, estimez-vous heureux que les Réunionnais ne viennent pas à vos domiciles demander des comptes.
Volcan974, Posté
Cet homme se présente à la mairie de Saint Denis est dans l incapacité de gérer quoique ce soit de toute façon il n est pas dyonisien comme dit le maire de Sainte Marie
Ramsamy, Posté
Transporteurs arrêt fait cinéma! À chaque fois zot i monte la region, le clown i rit ek zot i goguenarde à zot, et zot i ressorte tout sourire! Change CAROUPAYE pas, car le bougre l'a fini être acheté messieurs les transporteurs. Prends un nena la race pou défend' manger transporteurs ! DR lé en train de tuer l'emploi à la reunion, de tuer la mobilité, les chantiers, les lycées. Zot la enfin compris que la pi rien pou zot ek la demi ROUTE. Zamais trop tard pou comprendre bougre la i couillone à zot ek son bene Zoli mot