Le Réunionnais se confie dans les colonnes de Paris Match :

Surf : confinement, vie de famille et compétitions, Jérémy Florès dit tout


Publié / Actualisé
Le surfeur réunionnais, Jérémy Florès, bien connu des habitants de l'île, a accordé une longue interview au magazine Paris Match. Confinement, famille : le sportif qualifié pour les JO de Tokyo - au même titre de Johanne Defay, une autre Réunionnaise -, a abordé avec le journal de nombreux aspects de sa vie.
Le surfeur réunionnais, Jérémy Florès, bien connu des habitants de l'île, a accordé une longue interview au magazine Paris Match. Confinement, famille : le sportif qualifié pour les JO de Tokyo - au même titre de Johanne Defay, une autre Réunionnaise -, a abordé avec le journal de nombreux aspects de sa vie.

Le Réunionnais, aujourd'hui domicilié à Tahiti, s'est longuement confié sur les changements observés dans sa vie depuis la naissance de sa fille Hinahei, issue de son union avec l'ancienne Miss Tahiti Hinarani. "Depuis que je suis papa, je vis les plus belles années de ma vie" a-t-il confié à Paris Match.

"L'ex-bad boy" comme le surnomme la journaliste, est comme chacun le sait une pointure du surf international. Qualifié pour les JO de Tokyo 2020, reporté à 2021, le confinement est venu perturber ses sessions d'entraînements. Mais cela lui a donné "l'occasion inespérée de jouer au père modèle".

D'ailleurs, même le reste de l'année, Jérémy Florès confie à Paris Match que sa fille, âgée de deux ans, et sa femme, le suivent à chaque compétition. "Hinahei a déjà fait cinq fois le tour du monde, cela nécessite une sacré organisation" explique-t-il. Il l'initie d'ailleurs déjà au surf.

Vainqueur de la finale du Quicksilver Pro en octobre dernier, un exploit jamais réalisé par un Français, le surfeur admet qu'il peut désormais "arrêter tranquillement". Si sa carrière en circuit pro est loin d'être terminée, son avenir, il le voit désormais avec sa famille, et pourquoi pas "un centre d'entraînement pour les jeunes".

*L'article complet, réalisé par Méliné Ristiguian, est à retrouver dans le Paris Match du 25 juin 2020

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Monpéi, Posté
ON S'EN FOUT