Pour exiger plus de moyens pour l'hôpital :

L'intersyndicale de la fonction publique appelle à manifester devant l'ARS mardi


Publié / Actualisé
L'intersyndicale CGTR, FO, FSU, Saiper, Solidaires appelle à un rassemblement devant l'ARS (avenue Georges Brassens, Sainte Clotilde) ce mardi 30 juin 2020 à partir de 9h30 pour "exiger des moyens pour l'hôpital public et au-delà défendre tous les services publics". Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'intersyndicale CGTR, FO, FSU, Saiper, Solidaires appelle à un rassemblement devant l'ARS (avenue Georges Brassens, Sainte Clotilde) ce mardi 30 juin 2020 à partir de 9h30 pour "exiger des moyens pour l'hôpital public et au-delà défendre tous les services publics". Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ils/elles ont été applaudi-es, salué-es, porté-es aux nues des semaines durant pour leur engagement au service de la population. Les personnels soignants ont en effet été en première ligne dans la lutte contre la pandémie due au nouveau Coronavirus.

Aujourd’hui, alors même que le virus circule toujours, le " Ségur de la Santé " fait tomber les masques. C’est bien une duperie destinée à enterrer les promesses de lendemains qui chantent. L’investissement tant attendu de l’État accouche d’une souris et le " monde d’avant " revient au galop : opération de com, austérité budgétaire, aucun recrutement supplémentaire. Ainsi l’hôpital public est renvoyé à sa pénurie de moyens pourtant dénoncée avec force par ces mêmes personnels bien avant la pandémie.

Il en est autant de tous les services publics alors que la gestion de la crise sanitaire a entièrement reposé sur l’engagement des personnels face à l’incurie gouvernementale.

C’est pourquoi l’intersyndicale CGTR, FO, FSU, Saiper, Solidaires appelle à un rassemblement devant l’ARS (avenue Georges Brassens, Sainte Clotilde) ce mardi 30 juin à partir de 9h30 pour exiger des moyens pour l’hôpital public et au-delà défendre tous les services publics.

Pour l’Intersyndicale,

Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale FSU

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !