Pêche illégale :

Braconnage : 53 kilos de poissons saisis et 3 personnes interpellées


Publié / Actualisé
Les gardes de la Réserve Marine avec le soutien de la Gendarmerie de La Réunion, ont interpellé 3 personnes lors d'une mission de surveillance la semaine dernière. Les individus pratiquaient la pêche sous-marine, en zone de protection renforcée, dans le lagon. Cette pratique est illégale. Les forces de l'ordre ont saisi le matériel ainsi que 53 kilos de poissons et crustacés. "Parmi les prises, de nombreux mérous juvéniles ont été observés notamment des "grands gueules" (Epinephelus tauvina) de petite taille" indique la réserve marine de La Réunion dans un communiqué que nous publions ci-dessous.
Les gardes de la Réserve Marine avec le soutien de la Gendarmerie de La Réunion, ont interpellé 3 personnes lors d'une mission de surveillance la semaine dernière. Les individus pratiquaient la pêche sous-marine, en zone de protection renforcée, dans le lagon. Cette pratique est illégale. Les forces de l'ordre ont saisi le matériel ainsi que 53 kilos de poissons et crustacés. "Parmi les prises, de nombreux mérous juvéniles ont été observés notamment des "grands gueules" (Epinephelus tauvina) de petite taille" indique la réserve marine de La Réunion dans un communiqué que nous publions ci-dessous.

"La semaine dernière, lors d'une mission de surveillance de nuit, les gardes de la Réserve Marine avec le soutien de la Gendarmerie de La Réunion, ont interpellé 3 personnes en action de pêche sous marine illégale dans le lagon en zone de protection renforcée. En lien la Direction Mer Sud Océan Indien (DMSOI), le matériel de pêche ainsi que 53 kg de poissons et crustacés ont été appréhendés par les agents assermentés. Parmi les prises, de nombreux mérous juvéniles ont été observés notamment des "grands gueules" (Epinephelus tauvina) de petite taille.

Pour des raisons sanitaires et par principe de précaution, l'ensemble des prises ne peut pas être utilisé à des fins alimentaires mais sera valorisé au travers de relevés morphologiques par la cellule locale de l'IFREMER avant d'être détruit par une société d'équarrissage.

La pêche illégale est une pratique préjudiciable à l'équilibre écologique de nos récifs coralliens et les agents de la Réserve Naturelle Marine de La Réunion sont vigilants au respect des règlements de pêche établis.

Pour rappel : la pêche illégale dans la Réserve Marine est un délit pouvant faire l'objet de fortes amendes qui peuvent aller jusqu'à 22 500 euros"

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !