Imaginée par les jeunes et pour les jeunes :

"Kozmen", une campagne qui parle sexualité positive et respect de l'autre


Publié / Actualisé
L'association Rive lance une campagne appelée "Kozmen" à partir de ce samedi 4 juillet 2020 sur les réseaux sociaux. Objectif : le respect d'autrui, l'approche positive de la sexualité, les relations familiales, amicales ou amoureuses. Une campagne entièrement pensée par des jeunes, et pour les jeunes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'association Rive lance une campagne appelée "Kozmen" à partir de ce samedi 4 juillet 2020 sur les réseaux sociaux. Objectif : le respect d'autrui, l'approche positive de la sexualité, les relations familiales, amicales ou amoureuses. Une campagne entièrement pensée par des jeunes, et pour les jeunes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le lancement officiel se fait ce samedi 4 juillet sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. L’association Rive, qui intervient notamment dans le domaine de la prévention (VIH/SIDA, IST, santé sexualité) a créé une nouvelle campagne appelée "Kozmen" faite maison, par les jeunes et à destination des jeunes.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Campagne réunionnaise pour les jeunes faite par les jeunes.

Une publication partagée par Rive Prévention (@association.rive) le

 

"Nous avons échangé avec de nombreux jeunes via la plateforme téléphonique durant le confinement, beaucoup ont ressenti le besoin de nous parler des difficultés à communiquer avec leurs parents", explique Chloé Robert, conseillère conjugale et familiale à Rive. Des problématiques qui sont revenues très régulièrement et ont poussé l'association à vouloir bâtir une campagne dédiée à ces jeunes. Deux d'entre eux ont activement participé à la réalisation de la campagne.

Au programme : huit vidéos sélectionnés sur le réseau populaire Tik Tok. Elles permettront d'aborder les thématiques des relations familiales, amicales, amoureuses et sexuelles. "L'occasion aussi de mettre en garde contre ce nouveau réseau, gratuit, qui n'est pas sans risque", note Chloé Robert. Des faits de harcèlement voire de pédophilie ont en effet été rapportés à plusieurs reprises sur la version française de l'application.

- Contre les violences -

Sur le territoire réunionnais, "les violences intrafamiliales sont un fléau de santé publique" note l'association Rive. "Les problématiques de violences scolaires et de harcèlement chez les jeunes sont identifiées chez des publics de plus en plus jeunes. Dans notre société actuelle la violence est banalisée, notamment à cause de la distanciation qu’induit la virtualité d’Internet."

Autre objectif de cette campagne, donc : en finir avec cette banalisation de la violence. Les jeunes seront amenés à réfléchir sur les attitudes, les comportements entre eux, le respect d'autrui. "Nous avons construit la campagne sous forme de questions, pour faire émerger une réflexion."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Et si... Elle se faisait jolie pour elle-même ? #EstimeDeSoi #JeMaimeCommeÇa #PourMoiAvantTout #974

Une publication partagée par Rive Prévention (@association.rive) le

 

"L’intention est que les jeunes s’identifient dans cette campagne en utilisant leurs supports, leur langage et leurs principales sources de divertissement tout en leur permettant d’obtenir des clés sur des comportements plus adaptés pour leur santé" ajoute l'association Rive.

Chloé Robert explique que "la santé sexuelle n’inclut pas seulement la qualité de nos rapports sexuels. Cela comprend également la qualité de nos relations, la façon dont chaque individu s’est construit socialement ou encore la possibilité d’être en phase avec sa propre identité, ses émotions et ses valeurs".

Après cette campagne "Kozmen", l'association Rive compte poursuivre son action de prévention auprès de la population et des jeunes plus précisément, en intervenant dans les écoles dès la rentrée scolaire.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Stean, Posté
Et pourquoi une photo avec 2 hommes, ou 2 femmes...tant qu'à parler sexualité positive, allons jusqu'au bout.