Tribune libre :

Ségur de la santé : 120 propositions formulées par les Centres hospitaliers régionaux et universitaires


Publié / Actualisé
La conférence des directeurs généraux et la conférence des présidents de CME de CHRU ont remis au ministre des Solidarités et de la Santé une contribution commune, constituant une
plateforme de 120 propositions concrètes. Divisée en trois parties, elle aborde les principales thématiques iées à l'hôpital et place la gouvernance, la simplification et l'investissement au coeur de leurs propositions
La conférence des directeurs généraux et la conférence des présidents de CME de CHRU ont remis au ministre des Solidarités et de la Santé une contribution commune, constituant une
plateforme de 120 propositions concrètes. Divisée en trois parties, elle aborde les principales thématiques iées à l'hôpital et place la gouvernance, la simplification et l'investissement au coeur de leurs propositions

"Depuis 2019, les nombreux mouvements sociaux ont mis en avant l’urgence et l’importance d’une transformation du système de santé. Aujourd’hui, il y a une nécessité de réformer et de changer le fonctionnement du secteur hospitalier public afin de répondre avec efficacité aux inégalités d’accès aux soins, et au sentiment de perte d’’engagement des professionnels hospitaliers face aux difficultés quotidiennes (manque de moyens, poids des contraintes de gestion, cloisonnement des secteurs et acteurs etc..). Les CHRU représentent 40% de l’hospitalisation publique en France, ils soignent et assurent en même temps des missions d’enseignement, de recherche et d’expertise.

En juillet, la conférence des Directeurs Généraux et des Présidents de Commission Médicale d'Etablissement des CHRU ont formulé 120 propositions concrètes pour l’hôpital. Ils se sont mobilisés pour participer activement à la refonte du système mais également souligner la nécessité de tirer tous les enseignements de la crise covid-19.

Le document amorce une réflexion sur l’ensemble des grands thèmes qui font l’objet de concertations dans le cadre du Ségur de la Santé. Les thématiques principales concernent l’évolution des carrières au sein de l’hôpital public, son rôle et sa place à l’échelle territorial, le financement, l’organisation interne et l’investissement.

Les propositions des CHRU s’orientent selon 3 axes principaux :

1) Améliorer l’attractivité des métiers hospitaliers
Ce premier axe ouvre la possibilité aux établissements de repenser la mobilisation des ressources humaines et de redonner de la marge de manoeuvre concernant l’emploi "en sortant des ratios théoriques de personnel et d'évolution de la masse salariale, qui sous-tendent le dialogue de gestion avec les ARS et l'accompagnement des projets d'investissement dans le cadre du Comité interministériel de performance et de modernisation de l'offre de soins (Copermo)".
En somme, faire confiance aux CHRU pour préserver, développer et accompagner les ressources humaines.

2) Faire évoluer la gouvernance et réaliser un effort significatif sur les investissements
Au niveau financier, les conférences de DG de CHU et de présidents de CME de CHU formulent plusieurs propositions parmi lesquelles : la mise en place d'une réelle garantie de ressources Assurance maladie/complémentaire en 2020 ou encore la compensation de l'intégralité des surcoûts et pertes d'exploitation liés au Covid-19. Elles recommandent aussi de repenser l'investissement hospitalier en créant une enveloppe dédiée au sein de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam).

La question de la gouvernance est également primordiale. Les conférences des Directeurs Généraux de CHRU et des Présidents de CME soutiennent à ce titre les vingt propositions du rapport Claris en vue de simplifier et médicaliser la gouvernance de l'hôpital. Toutefois, les deux conférences ont souhaité aller plus loin en proposant par exemple que les prévisions financières ou les plans globaux de financement pluriannuel fassent l’objet d’un avis préalable de la CME, avant que le chef d'établissement n'arrête ces prévisions et les adresse à l'ARS.

3) Tirer profit des retours d'expérience sur la gestion de la crise durant le Covid
Il est nécessaire de mettre en avant les retours d’expériences tirés de la gestion de la crise Covid afin de préparer les structures et les filières en cas de nouvelle crise.
Cependant, il apparait évident que le devenir de la communauté hospitalo-universitaire ne peut se résumer à ces 120 propositions. Il doit nécessairement prendre en compte les attentes des bénéficiaires du service public de santé afin d’aboutir aux meilleurs soins possibles et à un consensus large sur la production de soins, leur financement et leur administration.

Les CHU sont totalement engagés dans cette dynamique et poursuivront leurs travaux de propositions et de questionnement sur les nombreux sujets qui mettent en mouvement la vie hospitalo-universitaire : renforcer la responsabilité sociale et environnementale, porter la recherche clinique et l’innovation en santé, faciliter et territorialiser l’accès aux soins, en complémentarité avec l’ensemble des acteurs".
 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !