Ce qui fait vraiment désordre :

Lorsque le premier flic de France est visé par une plainte pour viol...


Publié / Actualisé
C'est avec colère et incompréhension que les militantes féministes ont découvert la nouvelle formation du gouvernement, et notamment la nomination au ministère de l'Intérieur de Gérald Darmanin. Sous le coup d'investigations pour des faits présumés de viol, il est aujourd'hui le "Premier flic de France". Un comble, quand on sait que la lutte contre les violences sexistes est la "grande cause du quinquennat". Enfin, l'était ? (Photo d'illustration AFP)
C'est avec colère et incompréhension que les militantes féministes ont découvert la nouvelle formation du gouvernement, et notamment la nomination au ministère de l'Intérieur de Gérald Darmanin. Sous le coup d'investigations pour des faits présumés de viol, il est aujourd'hui le "Premier flic de France". Un comble, quand on sait que la lutte contre les violences sexistes est la "grande cause du quinquennat". Enfin, l'était ? (Photo d'illustration AFP)

Sous le coup d'accusations de viol, de harcèlement sexuel et d'abus de confiance : c'est un bien beau CV que possède celui qui dirige aujourd'hui la police française. Quel signal cela donne-t-il à toutes les victimes de violences sexistes ?

Alors même que la confiance est fragile entre les forces de l'ordre et les victimes, qui témoignent régulièrement d'une prise en charge défaillante, voire humiliante dans certains cas, que faut-il penser de cette nomitation ? Quel message le gouvernement cherche-t-il à faire passer en nommant comme patron des forces de l'ordre un homme visé par une procédure pour des faits présumés de violence envers une femme ?

Que la présomption d'innocence soit la règle et la loi, c'est évident. Il est tout aussi évident qu'il est pour le moins troublant de nommer premier flic de France un homme visé par des investigations portant sur des faits criminels. Car, oui, le viol est un crime.

Comment expliquer que le nouveau Premier ministre, Jean Castex, ait jugé judicieux de nommer cette personne patron de la police et de la gendarmerie ? Comment, à une époque où la lutte féministe est plus active que jamais, cette décision a pu être prise ?

L'Elysée a la réponse, ces accusations ne sont "pas un obstacle" à la nomination de Gérald. Tout est dit.

Reste à savoir comment Marlène Schiappa, ex secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et désormais ministre déléguée chargée de la citoyenneté auprès du... ministre de l'Intérieur va pouvoir collaborer avec une personne accusée visée par une plainte pour viol... Elle assurait encore tout récemment que l'heure était à l'écoute des victimes...

- Un Garde des Sceaux pas avare de sorties sexistes -

Et que dire de la nomination au poste de Garde des Sceaux, ministre de la Justice - et donc aux côtés de Gérald Darmanin -, du très polémique et très médiatique Eric Dupond-Moretti.

Avocat sulfureux, défendeur des indéfendables en vertu du principe fondamental que tout citoyen a le droit à une défense, il n'est pas avare en matière de sorties sexistes.

Alors qu'il défendait Georges Tron, accusé de viols et agressions sexuelles, il a jugé bon de terminer sa plaidoirie par un tonitruant "moi, je vous sauterais à la gorge", lancé en direction des plaignantes. Si dans l'enceinte d'un tribunal, la parole d'un avocat est libre et au service de son client, elle peut être beaucoup plus dérangeante hors de prétoires.

Lors d'une intervention en plateau télé, Eric Dupond-Moretti a affirmé que certaines femmes "regrettent de ne plus être sifflées". A de nombreuses reprises, il a aussi dénigré le mouvement #MeToo, libération de la parole des femmes victimes de violences sexistes...

La bonne nouvelle dans tout ça, est qu'à défaut d'inclure un ministre de l'Intérieur qui ne serait pas visé par une plainte pour pour viol, le gouvernement est composé de plus de femmes que d'hommes. Pour la diversité, il faudra repasser par contre. Elisabeth Moreno, chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l'égalité des chances, est la seule ministre issue de cette diversité.

Quoi que... Gérald Darmanin, se targue d'être petit-fils d'immigré. Peut-être est-ce pour cela qu'il a décroché son poste ? Allez savoir.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Un citoyen, depuis son mobile, Posté
Noè c bien de fair la leçon à Aline votre points de vue ct valables pour avant maintenant la plupart des enquêtes sont menés à charges ils n'existent plus de présumés coupables vous êtes coupables c tout mais c personnes ils ont aussi de la famille des enfants avant de juger c personnes attends de voir je dit pas qu'il n'y a pas des vrais victimes c dommage pour eux mais par la faute de certaines femmes beaucoup de personnes commence à ne plus les croire
Noé, depuis son mobile, Posté
@Aline non ce n'est pas "facile" d'accuser quelqu'un de viol. Surtout un homme puissant. Éduquez-vous, lisez. D'abord il y a le traumatisme, ensuite les flics qui peuvent ne pas prendre votre plainte, qui peuvent vous juger, vous demander comment vous étiez habillée. Si vous passez ces étapes, que vous n'êtes pas découragée, alors vient le procès avec de la grande chance que votre viol qui est un crime soit requalifié en "délit". 60 à 80 % des affaires de viol poursuivies ne sont pas examinées par les cours d'assises, mais par les tribunaux correctionnels. Résultats : seulement 10% des victimes de viol portent plainte. Parce que cela demande un courage monstre. Et 1% des violeurs sont condamnés, 1% !!!! Avant d'écrire n'importe quoi, EDUQUEZ VOUS !!! Soutien aux victimes, merci Imaz pour ce papier ??
Aline, Posté
Pourquoi le condamner avant le procès ?
C'est facile aujourd'hui d'accuser quelqu'un. Le tout c'est de prouver son innocence. Mais pendant ce laps de temps, tout est permis pour salir les gens. C'est pas juste !

7AC, Posté
Aujourd'hui, tout est comme ça, même dans les administrations, les entreprises publiques. Parfois sous la pression d'un syndicat, d'un groupe financier, on est obligé de caser le renard dans le poulailler.
Et à coté de ça, les gens honnêtes qui prétendaient à ces postes, restent sur le carreau, amères pour le reste de leur carrière.
Et ne dénoncez pas, vous finirez au placard !
Grognon, Posté
de toute façon c'est ce président qui gouverne, et protège judiciairement tous les éléments susceptibles de lui apporter des voix à la présidentielle de 2022...
c'est pourquoi certains dossiers ne sortent jamais, et ce président se fout de la morale...