Premier court-métrage produit par Canal+ Réunion :

Sombres Couleurs : un film 100% péi sur le trafic d'organes


Publié / Actualisé
À 36 ans, Ophélie Galant a déjà réalisé une dizaine de films, mais Sombres Couleurs est le premier produit et diffusé par une chaîne de télévision, Canal+ Réunion. Dans ce court-métrage, tourné entre La Réunion et Madagascar, elle abord le fléau du trafic d'organes. La concrétisation d'un projet de 3 ans, qui se veut émouvant et sans concession. La réalisatrice se livre à Imaz Press avant la diffusion ce mercredi soir 8 juillet 2020, à 20h sur Canal+. (Photo DR)
À 36 ans, Ophélie Galant a déjà réalisé une dizaine de films, mais Sombres Couleurs est le premier produit et diffusé par une chaîne de télévision, Canal+ Réunion. Dans ce court-métrage, tourné entre La Réunion et Madagascar, elle abord le fléau du trafic d'organes. La concrétisation d'un projet de 3 ans, qui se veut émouvant et sans concession. La réalisatrice se livre à Imaz Press avant la diffusion ce mercredi soir 8 juillet 2020, à 20h sur Canal+. (Photo DR)

La bande annonce du film ci-dessous :

Quel message souhaitez-vous faire passer avec ce film ?

J’avais envie de parler du trafic d’organes sans pointer du doigt des endroits spécifiques. On a tourné à La Réunion et à Madagascar, mais dans le film on ne sait pas où on se trouve. Ce sont des pays imaginaires. Je voulais quand même aborder le sujet parce que je trouve qu’il n’est pas trop abordé en court-métrage.

Pourquoi avez-vous choisi ce titre "Sombres Couleurs" ?

On est dans un univers très coloré, sur des îles. Tout est beau et frais, mais en même temps on parle du trafic d’organes qui est quelque chose de très sombre. C’est pour montrer le contraste entre la beauté du monde qui nous entoure et les choses assez moches que les Hommes peuvent faire.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de traiter ce sujet ?

J’ai vécu un petit peu aux Etats-Unis. Lors de ma dernière semaine là-bas, je voulais allé à la frontière mexicaine, à Tijuana, et on m’a déconseillé. On m’a raconté l’histoire de quelqu’un qui y est allé et s’est retrouvé, un matin, dans un bain de glace avec un organe en moins. Finalement je n’y suis pas allée...

Sombres couleurs est votre quantième projet ?

J’ai fait plein de petits court-métrages, une dizaine, mais qui n’ont pas été produits. C’est le premier qui a été financé, produit et diffusé sur une chaîne.

Il a été produit par Canal+ Réunion et Evil Ways Productions, une boîte de production locale. La Région a aussi participé, ils m’ont suivi de l’aide à l'écriture jusqu’à l’aide à la production. Canal + est venu un peu après. C’est un sujet assez large et grave qu’ils avaient envie de le traiter. C’est le premier court-métrage produit par Canal+ Réunion.

D’autres diffusion du film sont-elles prévues ?

Pour le moment il est programmé sur Canal+ mercredi soir et en replay le lendemain. Après il y aura le Festival du film de La Réunion. J’ai eu des réponses pour d’autres festivals aux Etats-Unis notamment, mais ils ont été repoussés à cause du Covid-19.

Espérez-vous y décrocher des récompenses ?

J’ai déjà eu une grosse récompense : que le film soit terminé et diffusé sur Canal+. Si ça passe dans des festivals, c’est génial, mais je suis déjà très contente de ce que j’ai fait et de ce que l'équipe a réussi. Pour nous, c’est ça la récompense.

Avez-vous déjà d’autres projets en cours de réalisation ?

Je prépare un autre court-métrage et un long-métrage. Je suis en pourparlers avec une boîte de production, je ne peux pas trop en parler pour le moment (rires).

aa / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !