[LIVE - PHOTOS - VIDÉOS] Première séance du conseil communautaire :

Maurice Gironcel élu nouveau président de la Cinor


Publié / Actualisé
Fin de partie présidentielle pour la Cinor : c'est ce vendredi 10 juillet qu'a lieu l'élection du nouveau président de l'intercommunalité, au cours de la première séance du conseil communautaire. Rappelons que cette collectivité intercommunale compte 64 élus, la moitié de Saint-Denis et l'autre partagée entre Sainte-Marie (19 sièges) et Sainte-Suzanne (13 sièges). Petit tour d'horizon des enjeux et stratégies de ce scrutin comptant pour la direction de cette intercommunalité au budget global de 276 millions d'euros, dont 25 millions pour le budget assainissement et 24 millions pour le budget de l'eau (Photos rb/www.ipreunion.com)
Fin de partie présidentielle pour la Cinor : c'est ce vendredi 10 juillet qu'a lieu l'élection du nouveau président de l'intercommunalité, au cours de la première séance du conseil communautaire. Rappelons que cette collectivité intercommunale compte 64 élus, la moitié de Saint-Denis et l'autre partagée entre Sainte-Marie (19 sièges) et Sainte-Suzanne (13 sièges). Petit tour d'horizon des enjeux et stratégies de ce scrutin comptant pour la direction de cette intercommunalité au budget global de 276 millions d'euros, dont 25 millions pour le budget assainissement et 24 millions pour le budget de l'eau (Photos rb/www.ipreunion.com)

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rendez-vous demain pour un décryptage de cet après-midi électoral à la Cinor

  • IPR

    La liste des 15 vice-présidents élus ce soir :

    - 1er vice-président : Jacques Lowinsky
    - 2ème vice-président : Richard Nirlo
    - 3ème vice-président : Gilbert Annette
    - 4ème vice-président : Didier Gopal
    - 5ème vice-président : Marcel Pony
    - 6ème vice-présidente : Brigitte Adame
    - 7ème vice-président : Jean-Pierre Marchau
    - 8ème vice-président : Hermann Sambenoun
    - 9ème vice-présidente : Geneviève Bonmalais
    - 10ème vice-président : Erick Fontaine
    - 11ème vice-président : Mario Lechat
    - 12ème vice-présidente : Audrey Belim
    - 13ème vice-président : Benjamin Thomas
    - 14ème vice-présidente : Marlène Rodier
    - 15ème vice-présidente : Julie Pontalba

  • IPR

    Jacques Lowinsky est élu premier vice-président de la Cinor

  • IPR

    Richard Nirlo, seul candidat en lice, est élu 2ème vice-président.

  • IPR

    Le conseil communautaire reprend

    C'est l'heure du vote des vice-présidents.

  • IPR

    "C'est peut-être l'heure de retourner sur la base militante" dit Alexandre Laï Kane Cheong

  • IPR

    Les premiers mots de Maurice Gironcel en tant que nouveau président de la Cinor :

  • IPR

    La séance est suspendue pendant une demi-heure

  • IPR

    Maurice Gironcel propose de nommer 15 vice-présidents. Un vote est fait à main levé et la proposition est adoptée.

  • IPR

    Discours de Maurice Gironcel, nouveau président de la Cinor

    "Je sais pouvoir compter sur vous comme vous pouvez compter sur moi" déclare Maurice Gironcel en tant que nouveau président de la Cinor. "Faisons en sorte d'accomplir sereinement notre mission."

    Maurice Gironcel souhaite une gouvernance partagée, "dans le respect de chacune et chacun". "Les chantiers ne manquent pas : déplacements, dynamique culturelle, améliorer le réseau d'eau, sécuriser la population", ajoute-t-il.

    "Le nord de La Réunion doit briller en tant que pôle d'excellence", affirme Maurice Gironcel.

    Le nouveau président appelle "au rassemblement, le plus large possible". "C'est dans une logique d'entente que nous ouvrons cette nouvelle ère intercommunale".

  • IPR

    Maurice Gironcel élu nouveau président de la Cinor

    Maurice Gironcel devient président de la Cinor, élu à 54 voix contre 8 pour Alexandre Laï Kane Cheong. Deux votes sont nuls.

  • IPR

    Le candidat Maurice Gironcel est pour l'instant largement en tête.

  • IPR

    Les votes sont terminés, il faut désormais procéder au comptage.

  • IPR

    Le vote commence

    Les deux candidats déclarés ont défendu leur candidature.

    Les conseillers défilent désormais pour voter pour le candidat de leur choix, Maurice Gironcel ou Alexandre Laï Kane Cheong.

  • IPR

    Maurice Gironcel défend à son tour sa candidature

    "Ma candidature se place dans l'objectif de dynamiser la région nord." Maurice Gironcel veut "retrouver notre leadership en matière économique, développer le culturel, sécuriser nos populations et améliorer leur cadre de vie."

    Le candidat souhaite "associer les citoyens pleiinement dans une démarche de démocratie participative." Le maire de Sainte-Suzanne dit "compter sur la confiance" de ces collègues. "Nous sommes les élus de tout le monde, de nos trois communes. Redonner à la Cinor son rôle de leadership, c'est l'engagement que je prends devant vous aujourd'hui."

  • IPR

    Alexandre Kaï Lane Cheong prend la parole pour rappeler sa candidature

    Il demande "5 minutes de déclaration des candidats" dans un objectif "démocratique" pour connaître leurs projets pour la Cinor.

    Gilbert Annette lui donne la parole. "Nous ne sommes pas simplement candidats pour un siège" déclare Alexandre Laï Kane Cheong. "Les complications dûes aux majorités terminent difficilement à des logiques d'équilibre." "Alek" défend le retour d'une présidence tournante.

    Il défend l'écologie, le tourisme, l'éducation, le logement. "C'est ça l'ambition qu'on porte. La candidature que je porte aujourd'hui c'est un réquisitoire." Alek prône une plus grande participation citoyenne dans les décisions de l'intercommunalité. "Nous ne devons plus commettre les mêmes erreus financières" ajoute le candidat à la présidence.

  • IPR

    Gilbert Annette rappelle les modalités d'élection du président.

    Un vote avec "majorité absolue aux deux premiers tours et majorité relative au troisième tour".

    Gilbert Annette propose la candidature de Maurice Gironcel.

  • IPR

    Le conseil a commencé

  • IPR

    Bas les masques

    Si les hôtesses et hôtes de la Nordev portent le masque de protection, l'ensemble des élus et du public n'en porte pas.

    Un "mauvais exemple" déjà dénoncé par la communauté médicale lors de la soirée électorale du second tour.

  • IPR

    Suivez le conseil communautaire sur le live de la Cinor :

  • IPR

    Le conseil communautaire va bientôt démarrer

    La salle du hall D est pleine, avec un espacement réglementaire d'un mètre entre chaque chaise.

    Les maires des trois communes du nord sont présents : Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis Richard Nirlo, maire de Sainte-Marie et Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, ainsi que l'actuel président de la Cinor, Gérald Maillot. Le président de Région et potentiel candidat à la présidence de l'intercommunalité Didier Robert est présent.

    Richard Nirlo a été placé en garde à vue ce jeudi à la caserne Vérines de Saint-Denis, dans une affaire de soupçons de détournement de fonds publics.

    Lire aussi : Le maire de Sainte-Marie Richard Nirlo ressort libre de sa garde à vue à la caserne Vérines

  • IPR

    Bonjour nous ouvrons ce live pour suivre le premier conseil communautaire de la Cinor, qui se tient à la Nordev.

    Suivez notre direct

A propos

- Alek LKC dans la course -

La course a pris un nouveau tournant ce mardi 7 juillet depuis qu'Alexandre Laï Kane Cheong s'est porté candidat.

A Sainte-Suzanne il a fait partie des surprises du scrutin, en réalisant un score plus qu'honorable avec près de 32% des voix. De quoi lui permettre d'arriver en deuxième position derrière le maire sortant Maurice Gironcel (47%).

A seulement 31 ans, le fondateur de "Croire et Oser" a déjà prouvé à plusieurs reprises qu'il pouvait se faire une place sur l'échiquier politique, sans pour autant se qualifier de gauche ou de droite.

Déjà candidat à Saint-Denis en 2014, vent debout aux côtés des gilets jaunes, Alek revient en force avec sa récente candidature pour prendre la tête de la Cinor, à 3 jours seulement de l'élection. Il représente 2 voix sur 64 élus.

- Gérald Maillot veut garder la main -

Débouté à Sainte-Marie lors du second tour des municipales, il ne serait pas surprenant cependant que Gérald Maillot veuille garder la main sur le nord de l'île.

Tentera-t-il de convaincre Ericka Bareigts de le soutenir ? Les voix de la majorité dionysienne peuvent peser lourd dans la balance.

A noter, du côté de Sainte-Marie, que l'élection aura lieu à peine quelques heures après la sortie de garde à vue du maire Richard Nirlo. Il sera donc dans  le même cas de figure que lors de son meeting de lancement de campagne.

- Didier Robert lorgne sur le nord de l'île -

La présence de Didier Robert dans la course complexifie la chose, et c'est l'un des gros enjeux de cette élection.

Car le président de Région lorgne très sérieusement sur l'intercommunalité. Battu par Ericka Bareigts à Saint-Denis le 28 juin, l'ex-candidat serait tenter de briguer la présidence de l'intercommunalité.

Remporter la Cinor lui permettrait alors de redorer son blason, après l'échec des municipales. Un poste stratégique en vue des élections régionales, qui devraient se tenir l'an prochain, et l'occasion d'asseoir son influence pour de bon aussi bien dans le nord de l'île qu'à la Région.

Au conseil communautaire il pèse 6 voix contre 26 pour la nouvelle maire de Saint-Denis. L'unique voix de Daniel Alamelou, salarié au sein de la collectivité régionale, pourrait aller dans le sens de Didier Robert. Avec les voix du maire de Sainte-Marie Richard Nirlo et de l’opposition dionysienne, le patron d’Objectif Réunion pourrait comptabiliser un nombre de voix suffisamment imposant, en vue de la présidence de la Cinor.

- Maurice Gironcel favori -

La carte Maurice Gironcel peut tout faire basculer. Certains, notamment dans le camp de Didier Robert, espéraient que les 10 voix du maire de Sainte-Suzanne seraient plutôt favorables au président de Région dans le cadre d'un accord sur une présidence tournante. Chaque maire ou commune - à commencer par Maurice Gironcel -, présiderait pendant deux ans aux destinées de l'intercomunalité.

L'hypothèse de cette alliance du seul maire PCR de l'île avec Didier Robert semble toutefois fragile. Les conseillers communautaires de Sainte-Suzanne sont majoritairement de gauche et pourraient ne pas suivre Maurice Gironcel en ca de rapprochement avec le président de Région.

D'autant que selon nos informations, Maurice Gironcel apparaît pour l'instant comme le favori de l'élection. Il avait déjà été élu par les membres du conseil communautaire en juillet 2012. Huit ans plus tard, retrouvera-t-il le fauteuil de président ?

Un simple calcul mathématique - mais la politique relève pas toujours de la mathématique -, permet pour l'instant d'établir deux camps. D'un côté Gérald Maillot (4 sièges) et les 2 sièges d'Alek Laï Kane Cheong (à condition qu'il ne maintienne pas sa candidature à la présidence) auxquelles s"ajoueraient les 26 sièges d'Ericka Bareigts. De l'autre, les 6 sièges de Didier Robert, les 15 de Richard Nirlo les 10 de Maurice Gironcel et l'unique voix de Daniel Alamélou. Soit 32 voix de chaque côté.

Dans ce cas, la présidence reviendrait d'office à Gilbert Annette. C'est la loi qui le dit : en cas d'absence d'accord entre les candidats, le doyen d'âge de l'assemblée soit élu président. En l'occurrence il s'agit l'ancien maire de Saint-Denis, âgé de 74 ans.

Alors, tournante, soutiens imprévus, égalité parfaite, accord entre les trois maires ? Les scénarios sont multiples et tout est possible ce vendredi.

Lire aussi : Après les municipales, place à la présidence des intercommunalités

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Charly, Posté
Tel est prise qui croyait prendre , lol pour une fois , et tant mieux , Taty s'est faite rouler dans la farine
Pas de Présidence pour son Poulain : tout le monde sait que Brahim visait cette place
Taty ou la perde et Bravo la magouille la totoche sa
Enfin , je dirait , pour la ville de l'est , le développement se fera
Le train sifflera à Sainte Suzanne , que pour sa , je dis Viva Momo
CAJAOP, Posté
Pourquoi se priver ? Le règlement prévoit un MAXIMUM de 13 vice présidents, pouvant aller éventuellement jusqu'à 15 en cas de vote spécial. Eh ben, allons y , et hop 15 vice présidents grassement payés. Ça commence bien, hein ?
Claudine, Posté
Domiciliée à St Denis, j'en ai assez de payer de fortes taxes pour la CISE, la CINOR alors que C'est RUNEO qui fournit l'eau. Assez de payer pour de l'eau tourbe impropre à la consommation dans l'est. Encore de riches "politiques" en quéte de postes excessivement rémunérés. Encore des détournements de budget. Des postes surrénunérés. Et sans aucune transparence.
Macatia congelé, Posté
Aucune légitimité avec 6 voix le parachuté! Le meilleur choix Aurait été Ericka Bareigts mais gironcel fera l'affaire.
Mister mandats sociaux, depuis son mobile, Posté
Un homme un mandat, après pdg spl Maraina, rmr, le pharaon veut la cinor ... on peut savoir quel est le montant du salaire ? Pourquoi ne pas prendre un directeur général délégué réunionnais ? Il n.y en a pas a la réunion ? Faut il importer de métropole comme tout les postes à responsabilités ....
KUNTA KINTé, Posté
Article propre et correct .
Semble t-il que le gars de la commune Sainte Suzanne a toutes ses chances avec la bénédiction de sin dni
Ste Suzanne, Posté
Il pourra faire se qu' il veut comme avant
Mais rien pour sa commune et encore moins pour sa ville dortoir (supprimé pour prise à partie - Webmaster)