Intercommunales :

A la tête de la Cinor, Maurice Gironcel veut une présidence "partagée et apaisée"


Publié / Actualisé
Huit ans après, le maire de Sainte-Suzanne Maurice Gironcel retrouve le fauteuil de président de la Cinor. Il a été élu ce vendredi 10 juillet avec 54 voix contre 8 voix pour Alexandre Laï Kane Cheong. Un score qui déjoue les pronostics établis jusqu'ici. L'élection s'est transformée en duel avec la seule présence de ces deux candidats. Maurice Gironcel a affirmé vouloir une présidence partagée entre les trois communes du nord. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Huit ans après, le maire de Sainte-Suzanne Maurice Gironcel retrouve le fauteuil de président de la Cinor. Il a été élu ce vendredi 10 juillet avec 54 voix contre 8 voix pour Alexandre Laï Kane Cheong. Un score qui déjoue les pronostics établis jusqu'ici. L'élection s'est transformée en duel avec la seule présence de ces deux candidats. Maurice Gironcel a affirmé vouloir une présidence partagée entre les trois communes du nord. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Si plusieurs élus faisaient parler d'eux ces derniers temps, ce sont finalement (et seulement) deux candidats qui se sont déclarés pour la présidence de la Cinor, lors du conseil communautaire organisé ce vendredi.

Gilbert Annette a proposé le candidat Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne. Face à lui, Alexandre Laï Kane Cheong. Le fondateur de "Croire et oser" a interrompu le président de séance pour présenter sa candidature et demander 5 minutes de parole par candidat, pour expliquer leur projet face aux élus.

"Nous ne sommes pas simplement candidats pour un siège" a-t-il déclaré. "La candidature que je porte aujourd'hui c'est un réquisitoire", pour une plus grande participation citoyenne en politique notamment.

Maurice Gironcel, candidat soutenu par la majorité dionysienne, a affirmé vouloir "redynamiser la région nord, retrouver notre leadership en matière économique".

Le maire de Sainte-Suzanne a été largement élu avec 54 voix, contre 8 pour Alexandre Laï Kane Cheong. Deux votes ont été considérés comme blancs ou nuls.

Lire aussi : Maurice Gironcel élu nouveau président de la Cinor

- Rassemblement "le plus large possible" -

Interrogé par Imaz Press, "Alek" est revenu sur sa défaite. D'abord déchu aux municipales à Sainte-Suzanne – malgré sa remontada avec 31% des voix au second tour – puis à la Cinor, le candidat ne se dit pas "déçu" pour autant. "C'est peut-être l'heure de retourner sur la base militante, c'est que par la rue qu'on gagne les combats" a-t-il déclaré.

"Nous ne compte pas des voix, on compte la capacité des élus et leur conscience politique, de s'engager sur un projet de transition c'est-à-dire un modèle de gouvernance partagée" a-t-il affirmé.

Cette gouvernance a en effet été avancée par Maurice Gironcel dès ses premiers mots en tant que président. Il appelle "au rassemblement, le plus large possible : c'est dans une logique d'entente que nous ouvrons cette nouvelle ère intercommunale".

Auprès d'Imaz Press il a affirmé vouloir travailler "avec l'appui des 3 communes" : "les chantiers ne manquent pas : déplacements, dynamique culturelle, améliorer le réseau d'eau, sécuriser la population" a-t-il ajouté.

Se présenter comme candidat, "c'est un travail que j'ai fait avec les deux autres maires, il y a eu une longue discussion et c'est à l'issue de ça, au-delà de nos majorités, que j'ai eu un nombre de voix supplémentaires. Ça veut dire qu'au-delà de sa sensibilité politique, on peut travailler ensemble et parler d'une seule et même voix" nous a-t-il expliqué.

- Un duel évident pour certains, étonant pour d'autres -

Dans les couloirs de la Nordev, l'absence de candidat de droite en a surpris plus d'un. Selon nos informations, ce scénario était pourtant déjà envisagé le matin même.

"Ce n'est pas un schéma très surprenant" nous dit Gérald Maillot, qui abandonne son fauteuil de président de l'intercommunalité. "La responsabilité est lourde, il faut que le président soit fort" ajoute-t-il, pas étonné de ce tel écart entre les deux candidats. "Maurice Gironcel a de l'expérience, il va faire son job."

Quant au candidat qui lui faisait face, "Alexandre Laï Kane Cheong, ce sera pour demain. Ces gens-là sont jeunes mais ce sont eux que nous retrouverons aux prochaines élections".

Du côté de l'intéressé, on dit "ne pas savoir qui s'est rallié à nous". Alek a cumulé 8 voix, les 2 qui lui revenaient, quant aux 6 autres, "on le saura put être dans les jours qui viennent pour savoir qui est prêt pour notre projet" nous a-t-il dit.

Mais faute de candidature de la droite, les hypothèses vont bon train. Finalement pas candidat, le président de Région Didier Robert aurait-il joué de son influence pour favoriser le vote pro-Alek ? Histoire de contrer le candidat choisi par la majorité dionysienne ? Ces questions restent pour l'instant en suspens.

Interrogé, Alexandre Kaï Lane Cheong ne parle pas d'approche directe, et évoque simplement avoir "rencontré tout le monde" en vue de cette élection.

- 15 vice-présidents -

La droite n'est pas en reste en tout cas. Le maire de Sainte-Marie a été élu, sans grande surprise, deuxième vice-président. La commune avait clairement fait comprendre avant l'élection qu'elle voulait intégrer la présidence. Richard Nirlo, fraîchement sorti de garde à vue dans la soirée de jeudi. Il y a été entendu par les gendarmes dans le cadre d'une affaire de détournement supposé de fonds publics.

Lire aussi : Le maire de Sainte-Marie Richard Nirlo ressort libre de sa garde à vue à la caserne Vérines

Devant lui, l'élu de la majorité dionysienne Jacques Lowinsky, élu premier vice-président ce vendredi.

Gilbert Annette, lui, est 3ème vice-président. Didier Gopal Sainte-Marie est 4ème vice-président. Marcel Pony est 5ème vice-président. Brigitte Adame est 6ème vice-présidente. Jean-Pierre Marchau est 7ème vice-président. Hermann Sambenoun est 8ème vice-président. Geneviève Bonmalais est 9ème vice-président. Erick Fontaine est 10ème vice-président. Mario Lechat est 11ème vice-président. Audrey Belim est 12ème vice-président. Benjamin Thomas est 13ème vice-président. Marlène Rodier est 14ème vice-présidente. Julie Pontalba est la 15ème et dernière vice-présidente.

Quelques têtes de droite, donc, dans l'organigramme, comme Didier Gopal, Mario Lechat ou Marlène Rodier. Les 15 vice-présidents intègrent la tête de la Cinor, aux côtés de Maurice Gironcel.

Prochaine étape : établir les modalités de cette "gouvernance partagée et apaisée" qu'a prôné le nouveau président. Interrogé par Imaz Press à ce sujet, il indique qu'il "n'en dira pas plus". Il faudra donc attendre encore un peu pour connaître tous les détails de cette nouvelle présidence. 

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

8 Commentaire(s)

CAJAOP, Posté
Moi, à la place de M. GIRONCEL, j'aurais mis tout le monde vice-président . C'est vrai, quoi, pourquoi se gêner ? Encore un MACHIN de plus à financer avec nos impÃ'ts, aurait dit le Général...
KUNTA KINTé, Posté
A voir ces 2 élus de la CINOR c'est plus qu' Amour , Gloire et Beauté ...

Attention aux épisode à venir : Le procureur général de La Réunion et de Mayotte Denis Chausserie-Laprée promet des mois agités sur le front des affaires économiques et financières. Face à la quantité de dossiers, le magistrat du parquet général entend accélérer les enquêtes.

En ciblant les infractions et raccourcissant les délais. Il annonce le renfort du parquet national financier grâce une coopération plus soutenue
Saint François en force, Posté
Ericka BAREIGTS je vous love, une pierre 2 coups !
Vous avez éliminé le tamponnais sur SIN DNI et la cinor! Ne viens pas à SIN DNI qui veut .....Bravo Madame, respect future Sénatrice ou Presidente de region
Tata, Posté
FELICITATIONS A MR GIRONCEL.mais sur la photo vous et mme la maire de st denis.quel exemple vous donnez pour le covid 19. INCROYABLE.dommages pas que vous.mr llebreton de st joseph fait la meme chose.apres i dis a la population garde la distance....
Did974, Posté
Bravo les gestes barrière !
Did974, Posté
Bravo les gestes barrière !
Vienne, Posté
DR touche le fond! Le coup d'état a encore avorté à la CASUD
Mia, Posté
Eh beh !! Maillot a tout perdu
Vouloir trop en avoir on fini par tout perdre
Allez plante patates manioc la forêt su reserve naturelle illégale
Sinon prends oute retraite va faire plaisir à quelques uns