Volcan sous-marin :

Un système d'alerte au tsunami mis en place d'ici 2021 à Mayotte


Publié / Actualisé
Un réseau d'alarme devrait être mis en place à l'horizon 2021. Il devait être installé plus tôt mais le confinement a repoussé le chantier. Des sirènes préviendront la population en cas de menace imminente. Pas d'inquiétude immédiate pour l'instant mais une anticipation dans le cas où le volcan sous-marin à 50 km des côtes mahoraises pouvaient représenter un danger pour les habitants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un réseau d'alarme devrait être mis en place à l'horizon 2021. Il devait être installé plus tôt mais le confinement a repoussé le chantier. Des sirènes préviendront la population en cas de menace imminente. Pas d'inquiétude immédiate pour l'instant mais une anticipation dans le cas où le volcan sous-marin à 50 km des côtes mahoraises pouvaient représenter un danger pour les habitants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Selon France Mayotte Matin, le comité de suivi du système sismo-volcanique s’est réuni ce 15 juillet pour partager de nouveaux résultats concernant la menace engendrée par le volcan sous-marin de Mayotte.

Il en ressort que le risque primordial et le plus certain est le tsunami, qui pourrait être provoqué par un effondrement de la chambre magmatique qui se trouve 40 à 50 kilomètres sous nos pieds, indiquent nos confrères de France Mayotte Matin. L’affaissement peut provoquer le déplacement d’une masse d’eau aboutissant à un tsunami.

Un séisme de forte amplitude, également causé par l’activité volcanique, pourrait aboutir au même effet dévastateur. Les glissements de terrain eux aussi sont dans le viseur des scientifiques. La somme des séismes connus à Mayotte peut destabiliser les pentes de l'île, qui pourraient glisser dans l’océan, provoquant là aussi un potentiel tsunami.

Bien sûr pour l'instant il ne s'agit que de supputations. Pas de risque réel ou direct mais les chercheurs anticipent et préparent le pire. D'ici 2021 le réseau de sirènes devrait être mis en place pour alerter la population en cas de tsunami.

Le comité lance aussi des travaux d’évacuations, et préparent les itinéraires à prendre par la population pour se protéger en cas de tsunami, village par village.

Un colloque scientifique va être organisé au niveau international au mois d’octobre à Mayotte, et permettra de vulgariser toutes les données scientifiques afin de définir ce phénomène volcanique toujours plus précisément, informe France Mayotte Matin.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !