Vacances :

Cet hiver, faites du tourisme éco-responsable à La Réunion


Publié / Actualisé
C'est les vacances et avec elles l'envie d'aller se balader pour les chanceux qui ont quelques congés en juillet-août. Mais le coronavirus est passé par là et les restrictions sanitaires poussent certains vacanciers à privilégier La Réunion plutôt que prendre l'avion. Certaines sociétés en profitent pour valoriser non seulement les atouts de l'île mais aussi un tourisme plus responsable. C'est le cas de l'agence Horizon Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est les vacances et avec elles l'envie d'aller se balader pour les chanceux qui ont quelques congés en juillet-août. Mais le coronavirus est passé par là et les restrictions sanitaires poussent certains vacanciers à privilégier La Réunion plutôt que prendre l'avion. Certaines sociétés en profitent pour valoriser non seulement les atouts de l'île mais aussi un tourisme plus responsable. C'est le cas de l'agence Horizon Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Que faire quand on passe ses vacances sans sortir de l'île ? On redécouvre l'île, pardi ! L'agence de voyage locale Horizon Réunion a voulu profiter de la période de juillet-août pour proposer une alternative plus responsable.

Ce tourisme dit "durable" vise à "(re)découvrir la Réunion autrement avec des séjours à thème et des escapades touristiques où nous avons pris le soin de mettre en valeur les petits et grands acteurs touristiques locaux" précise le directeur, Clément Ailloud, qui co-dirige l'agence avec sa femme. Faire du tourisme péi, avec des acteurs péi en somme.

Lire aussi : La filière tourisme descend dans la rue et fait les yeux doux aux Réunionnais

Conscients des enjeux économiques du moment, l'agence tente de proposer des "tarifs au plus juste" et profite des vacances pour lancer plusieurs offres pour faire venir la clientèle.

Plusieurs thématiques : les escapades calmes en chambre d'hôte, les séjours plus sportifs en montagne, les activités originales comme les tunnels de lave ou encore les sorties en mer pour découvrir les cétacés. Tout ce qui fait la réputation de La Réunion en terme de tourisme pendant l'hiver austral.

- Le tourisme durement impacté par la crise sanitaire -

"Le tourisme et plus particulièrement le monde du voyage sont très fortement impactés par la crise du covid-19, nous avons d’ailleurs été le premier secteur économique impacté" rappelle Clément Ailloud. "Nous serons vraisemblablement le dernier secteur à " se redresser " avec des risques importants de dépôts de bilans et de licenciements" redoute-t-il.

La crise économique est extrêmement difficile à gérer pour ces professionnels du voyage, "nous avons notamment réfléchi à comment nous adapter au mieux sachant que notre vocation première est d’accueillir des voyageurs extérieurs" ajoute le directeur de l'agence. Dans le cas actuel, et avec les restrictions sanitaires en vigueur, difficile de prévoir une belle saison. Si la septaine est supprimée pour les voyageurs, il en reste que de nombreuses réservations pour les mois de juillet-août ont été annulées.

Lire aussi : Rouvrir ou ne pas rouvrir, les gîtes ne savent pas sur quel pied danser

Ces nouvelles offres touristiques se veulent donc avant tout destinées aux Réunionnaises et aux Réunionnais. De quoi relancer l'activité tout en donnant un coup de pouce aux acteurs du tourisme local : gîtes et chambres d'hôtes, activités en tout genre, restaurants etc…

"En réservant via une agence de voyage locale c’est l’ensemble de la filière touristique locale que vous soutenez dans une logique de cercle vertueux" défend l'agence péi.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Romu, Posté
La sortie en mer pour voir les cétacés me semble une aberration environnementale, déragement des animaux et moteurs diésels en prime. L'éco-responsabilité c'est zéro trace.