Saint-Philippe pourrait suivre :

Saint-Joseph : Patrick Lebreton veut quitter la Casud


Publié / Actualisé
Dans un courrier adressé au préfet, le maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton a annoncé vouloir quitter la Casud ce dimanche 19 juillet 2020. L'initiative est commune avec le maire de Saint-Philippe, Olivier Riviere, en raison de vives tensions au sein de l'intercommunalité qui regroupe Le Tampon, L'Entre-Deux, Saint-Joseph et Saint-Philippe. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dans un courrier adressé au préfet, le maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton a annoncé vouloir quitter la Casud ce dimanche 19 juillet 2020. L'initiative est commune avec le maire de Saint-Philippe, Olivier Riviere, en raison de vives tensions au sein de l'intercommunalité qui regroupe Le Tampon, L'Entre-Deux, Saint-Joseph et Saint-Philippe. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Cette décision survient quelques jours après un premier conseil communautaire tendu, au cours duquel le vote de la présidence avait été extrêmement serré entre André Thien Ah Koon et Patrick Lebreton. Après trois votes, les deux édiles ont terminé tous deux avec 24 voix. C'est donc André Thien Ah Koon qui a remporté la présidence grâce au bénéfice de l'âge

A l'issu du vote, le maire de Saint-Joseph avait déclaré que "plus rien ne sera pareil à la Casud. 50% du conseil communautaire a demandé une nouvelle gouvernance, plus équilibrée et respectueuse de ses territoires et de ses populations".

Dans son courrier, Patrick Lebreton indique avoir approché Olivier Rivière afin de déterminer d'une éventuelle scission de la Casud ou le retrait-adhésion à une autre communauté.

Cette décision intervient alors que la Casud et la Civis doivent fusionner. Patrick Lebreton considère que les communes ne sont pas prêtes, notamment face à l'oppistion du Tampon.

Nous publions le courrier adressé au préfet ci-dessous :

"Monsieur le préfet,

Depuis la loi du 6 février 1992 relative à l'administration territoriale de la République, "le progrès de la coopération intercommunale se fonde sur la libre volonté des communes d'élaborer des projets communs de développement au sein de périmètre de solidarité".

La situation de crise que connaît à nouveau la Communauté d'agglomération du Sud montre une nouvelle fois, que ce principe est loin d'être une réalité au sein de celle-ci.

Comme vous le savez, la CASud se compose de quatre communes avec des entités géographiques distinctes reliées entre elles uniquement par des éléments naturels et appartenant à des bassins de vie différents. Le Tampon fait partie de la grande are urbaine de Saint-Pierre, alors que Saint-Joseph constitue à elle seule une aire urbaine moyenne, au sens de l'Insee. La commune du Tampon, la plus importante sur le plan démographiques, dont la conscience géographique se résume à son territoire, fait montre constamment d'une volonté de s'approprier à elle seule cette communauté d'agglomération.

Ce repli sur soi-même de cette commune s'est également manifesté lors de l'approbation du SCOT le 18 février 2020. En effet, les représentants de la commune du Tampon n'ont pas pris part au vote.

Par ailleurs, il convient de rappeler que le Schéma départemental de coopération intercommunale, arrêté par le Préfet de La Réunion le 29 mars 2016, contient une seule orientation :

"Regroupement à l'horizon 2020 des 2 communautés d'agglomération du Sud, la CASud et la CIVIS en un seul EPCI à fiscalité propre, soit par la création d'une nouvelle communauté d'agglomération, soit par la création d'une communauté urbaine".

Force est de constater que les deux EPCI ne sont pas prêts pour cette fusion, et que Le Tampon s'y oppose. Dès lors, l'idée d'avoir une seule communauté dans le Sud, basée sur une volonté partagée de bâtir un projet commun de développement de territoire reste donc à ce jour un voeu pieux.

C'est pourquoi, face à de double blocage, la commune de Saint-Joseph, dans l'intérêt de sa population, ne peut plus se résigner à la fois d'un immobilisme et une intercommunalité centrée autour d'une seule grande commune, dans l'intérêt de sa population.

L'enjeu est de parvenir à partager une vision commune de l'intercommunalité fondée sur un projet de territoire où chaque commune trouve sa juste place, avec un esprit de solidarité et une gouvernance partagée.

En attendant, j'ai l'honneur de vous informer que j'ai pris attache auprès du maire de la commune de Saint-Philippe, afin de prendre les initiatives pour mettre en oeuvre les nouvelles possibilités que nous offre la loi Engagement et proximité du 27 décembre 2019, à savoir la scission de la CASud ou le retrait-adhésion à une autre communauté.

Je vous prie, Monsieur le Préfet, de recevoir mes meilleures salutations.

Le Maire,

Patrick Lebreton"
 

   

9 Commentaire(s)

Vitry, Posté
Lebreton est à la botte de DR il fait cela pour sauver son Dalton
Un ancien, Posté
Ancien élu du sud j'ai travaillé à l'élaboration du scot du grand sud avec Monsieur LEBRETON et c'est vrai qu'il a une vision pour le développement du sud.Aujourd'hui les plus du sud sont responsables de la situation actuelle alors que le bassin sud représente plus de 40% de la population réunionnaise et ils obtiennent que 20% de financement. Une seule intercommunalité avec entente bien sur permettra un vrai développement du sud et c'est mon souhait. Vous avez raison avec le maire de Saint Philippe de vous battre et bon courage à vous.
C.L, Posté
Arrête dire n'importe quoi oui l'un des seuls maire en France a avoir été réélu avec plus de 63% et zot y trouve lu lé gros coeur ? cest zot, zot gros coeur la pou levé mais y fé un moment les élections lé fini st Jo et St Philippe. Depuis le 1er tour ! Si Lebreton t camarade ek l'autre que la pou coule la reunion bein lu t pas réélu avec 63% les gens ! Zot y réfléchit même pas par zot m1m. Et ont ce demande ou sont les pantins ? regarde les conditions de travail des agents de st Philippe et st jo et après on en reparlera.
Anne, Posté
Enfin un élu qui suit ses convictions et qui dit "non je suis pas d'accord", Merci Patrick Lebreton pour votre courage. Grace à des hommes comme vous le Sud pourra progresser !!!
Lilou du sud, Posté
Lebreton a toujours montrer son ambition pour un vrai développement du sud. TAK s'accroche a sa mairie du Tampon et a la Casud comme une moule a un rocher et ne travaille absolument dans l'intérêt de linterco. Y en a marre de voir qu'il agit que pour ses intérêts. Alors je dis bravo le maire de Saint Joseph de se battre pour que les moyens soient partagés équitablement.
RIPOSTE974, Posté
Quitter et cessez de nous faire c....

Juste pour se soumettre au clown de la pyramide inversée qui s'est fait ramasser aux élections municipales de sin dni et de la CINOR . A la recherche d'appui d'encrage , ce type ce dit pourquoi pas la CaSud ?

Le peuple ne veut plus de ce D - Janté d'une politique régionale d'un autre temps .

Tout le reste avec ces 2 dalton de la politique n'est que de la politique politicienne en essayant de se répartir un bon gras (des indemnités) .

L'un se dit de Droite , l'autre socialiste des champs où est la logique ?
Cabri, depuis son mobile, Posté
Comment lé Gro cÅ"ur Donc ??
Payet, Posté
Monsieur LEBRETON cessez d'être un pion manipulable! On connaît ce que vous voulez aujourd'hui. Ou sa perde tout' kim out' camarad ? ta Woir
Madagascar, Posté
Qui dirige ces 2 pantins? Qui IMAZ PRESS? Qui ? Le perdant gros ker de sin dni