67 cas confirmés en une semaine :

Dengue : apparition de complications de la vue liées au virus


Publié / Actualisé
Du 6 au 12 juillet 2020, 67 cas de dengue ont été confirmés. Depuis quelques semaines, le nombre de cas de dengue est en nette diminution à La Réunion. Toutefois, la circulation du virus reste active dans 19 communes. La majorité des cas se situe dans l'ouest et le sud. La préfecture et l'Agence régionale de santé notent par ailleurs qu'au cours des derniers mois, des complications ophtalmologiques liées à la dengue ont été signalées chez une trentaine de patients (perte brutale et sévère de l'acuité visuelle, apparition de taches noires). Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Du 6 au 12 juillet 2020, 67 cas de dengue ont été confirmés. Depuis quelques semaines, le nombre de cas de dengue est en nette diminution à La Réunion. Toutefois, la circulation du virus reste active dans 19 communes. La majorité des cas se situe dans l'ouest et le sud. La préfecture et l'Agence régionale de santé notent par ailleurs qu'au cours des derniers mois, des complications ophtalmologiques liées à la dengue ont été signalées chez une trentaine de patients (perte brutale et sévère de l'acuité visuelle, apparition de taches noires). Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

- Complications ophtalmologiques signalées chez des patients atteints de la dengue -

Au cours des derniers mois, des complications ophtalmologiques liées à la dengue ont été signalées par des médecins libéraux, des urgentistes, et les services ophtalmologiques de plusieurs hôpitaux.

Des investigations visant à mieux décrire le phénomène ont été mises en place et se poursuivent sous la coordination de Santé Publique France, en lien avec les praticiens hospitaliers.

A ce jour, les investigations menées ont établi un lien possible avec la dengue chez une trentaine de patients.  La survenue de ces complications est relativement rare et a été précédemment décrite chez quelques patients lors d’épidémies de dengue de sérotype 1 aux Antilles et en Nouvelle Calédonie.

Ces manifestations sont caractérisées par une perte brutale, et parfois sévère, de l’acuité visuelle, associée ou non à la présence de scotomes (apparition de taches noires). Ces symptômes apparaissent en moyenne 7 jours après le début des signes de la dengue (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires et ou musculaires). Les patients concernés sont jeunes, avec une moyenne d’âge de 20 à 40 ans.

Une prise en charge spécifique est mise en place au niveau des hopitaux de l’île.

Les patients qui rencontreraient ces symptômes tardifs doivent consulter rapidement un ophtalmologue ou se rendre aux urgences d’un hôpital.

- Situation épidémiologique au 21 juillet 2020 (données de la Cire OI, Santé Publique France) -

Depuis le début de l’année

• Plus de 16 350 cas autochtones confirmés

• 620 hospitalisations

• 1 700 passages aux urgences

• 19 décès (dont 9 directement liés à la dengue)

Sur les 15 derniers jours, 19 communes sont concernées par une circulation du virus. La part de cas concernant l’ouest augmente (52% des cas). Saint-Paul reste la commune la plus impactée. Le sud connait une baisse de cas  et concentre 34% des cas, avec toujours un foyer principal à Saint-Pierre. Dans le nord-est, la situation est stable et le nombre de cas signalé faible, la commune la plus touchée étant Saint-Benoit

Les principaux regroupements de cas (foyers de dengue) 

Région Sud

• Saint-Louis (Cité Coco, La Rivière, Le Verval, Petit Bon Dieu, Le Ruisseau Terres Rouges, Le Gol les Hauts, Le Ouaki, Savignan)

• Saint-Pierre (La Ravine Blanche, Condé, La Vallée, Bois d'Olives, Ravine des Cabris, Sainte Céline, Ligne Paradis, La Morière, Basse Terre les Bas)

• Les Avirons (Le Ruisseau, Barouty, Fond Maurice)

• L’Etang Salé (Les Canots, Lambert, Ravine Sheunon, La Roche aux Oiseaux)

• L’Entre-Deux (La Mare, Le Bras Long, Grand Fond intérieur, Grand Fond extérieur, Le Chemin Tourangeau)

• Le Tampon (Trois mare les hauts, les 400, Bérive, Pont d’Yves)

• Saint-Joseph (Les Lianes)

• La Petite Ile (Le Chemin Jessy)

Région Ouest

• Saint-Paul (Carosse, Mont Roquefeuil, Grand Fond, Saint Gilles Les Hauts, Lotissement Gayette, Villèle, Grande Terre, Plateau Caillou, La Grande Fontaine, Le Ruisseau, Bouillon, Bellemene, La Plaine, La Saline Les Bains, Trou d’Eau, Lotissement Bellevue)

• La Possession (Moulin Joli, Halte-la, Lotissement Dodin, St Laurent, le Camp Magloire)

• Saint-Leu (Piton Saint-Leu, Le Butor, Le Plateau, Bois de Nèfles Piton, le Portail, Quatre Robinets, Stella, Centre-ville, L'Etang, La Fontaine, Les Colimaçons)

• Le Port (Cœur saignant, Cité 20 Décembre, Mondon, Cœur Saignant,  Rivière des Galets)

Région Nord

• Sainte-Marie (La Mare, Les Gaspards)

• Saint-Denis (La Bretagne, Moufia, Le Chaudron)

• Sainte-Suzanne (Village Desprez)

Région Est

• Saint-André (Ravine Creuse)

• Bras-Panon (Les Avocatiers)

• Saint-Benoit (Centre-Ville, Bras Canot, Bras Fusil, Saint-Anne, Petit Saint-Pierre, La Confiance, Bras Madeleine)

Les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS et du SDIS continuent leurs interventions de démoustication jour et nuit, en appliquant les mesures barrières contre la diffusion du Covid. Ces traitements contre la prolifération de moustiques sont indispensables pour lutter contre la dengue et doivent être accompagnés par les gestes de prévention mis en oeuvre par les Réunionnais.

Les symptômes apparaissent en moyenne 7 jours après le début des signes de la dengue. Une prise en charge spécifique a été mise en place dans les hôpitaux et des investigations sont menées par Santé Publique France en collaboration avec les praticiens hospitaliers pour mieux comprendre le phénomène déjà rencontré lors d’épidémies aux Antilles et en Nouvelle Calédonie. Aussi, les patients qui rencontreraient ces symptômes doivent consulter rapidement un ophtalmologue ou se rendre aux urgences d’un hôpital.

La préfecture et l’ARS rappellent à la population l’importance de poursuivre les mesures de prévention essentielles : consulter rapidement un médecin en cas de symptômes, se protéger des piqûres de moustiques et continuer à se protéger même malade pour protéger ses proches, et éliminer les gîtes larvaires tout autour de son domicile.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !