Fin de l'alliance :

Air Austral confirme sa sortie du capital d'Air Madagascar


Publié / Actualisé
L'alliance entre Air Austral et Air Madagascar a officiellement pris fin ce mercredi 22 juillet 2020, avec la confirmation d'Air Austral de sa sortie du capital et la cession de ses 43,78% d'actions de la compagnie malgache. Le partenariat établi en 2017 est donc terminé, "sans aucune incidence financière pour les deux parties", précise la compagnie réunionnaise, dont nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)
L'alliance entre Air Austral et Air Madagascar a officiellement pris fin ce mercredi 22 juillet 2020, avec la confirmation d'Air Austral de sa sortie du capital et la cession de ses 43,78% d'actions de la compagnie malgache. Le partenariat établi en 2017 est donc terminé, "sans aucune incidence financière pour les deux parties", précise la compagnie réunionnaise, dont nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Comme annoncé depuis quelques mois, les compagnies Air Austral et Air Madagascar ont signé le 21 juillet 2020, un protocole d’accord entérinant la sortie définitive d’Air Austral du capital d’Air Madagascar, dont l’Etat malgache et la CNAPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale) reprennent officiellement le contrôle et la gouvernance.

Cela vient clôturer le partenariat capitalistique établi en 2017 entre les deux compagnies et se matérialise concrètement par un échange de parts - Air Austral échangeant les parts de la CNAPS  contre des parts d’Air Austral dans Air Madagascar et ce, sans aucune incidence financière pour les deux parties. Dans la foulée de la signature, les 3 administrateurs nommés par Air Austral ont présenté leur démission permettant ainsi une recomposition du Conseil d’Administration d’Air Madagascar.

Dans un contexte sanitaire et économique mondial qui conduit chacun à repenser ses fondamentaux, les  nouvelles ambitions du gouvernement Malgache, souhaitant  reprendre en main le destin et la destinée de sa compagnie nationale, ont amené Air Austral à considérer que sa sortie totale constituait l’option la plus raisonnable. Les accords signés traduisent cette volonté commune des deux sociétés de poursuivre leurs propres ambitions, choix et orientations stratégiques.

Ces trois années de partenariat auront posé les bases d’un développement futur pour chacune des deux compagnies.

Le groupe Air Madagascar, réorganisé, au produit modernisé et aux capacités de vol rétablies, peut désormais, grâce à des financements nouveaux, se projeter à l’international et capitaliser sur un réseau domestique maillé et plus performant. La création de la filiale Tsaradia, constitue en effet désormais un maillon essentiel du secteur économique, et notamment celui du tourisme.

Air Austral, sur sa ligne stratégique mise en œuvre depuis quelques années, a conforté son positionnement, aujourd’hui incontesté de compagnie leader de l’océan Indien, de par la diversité de son réseau régional et la connectivité offerte vers la zone depuis l’Europe. Durant ces années, elle a en effet bâti une offre forte et cohérente visant à diversifier les possibilités de déplacements de et vers La Réunion et Mayotte d’une part, et vers Madagascar d’autre part, où la compagnie et sa filiale Ewa proposent aujourd’hui 7 points de desserte

Si le partenariat stratégique entre les deux compagnies prend fin aujourd’hui, Air Austral, tout comme Air Madagascar, ne ferment aucune porte à d'autres collaborations futures. Les partenariats commerciaux établis et les synergies mises en places pourront au bénéfice des passagers de l’océan Indien être maintenus pour autant qu’ils servent les intérêts mutuels des deux compagnies aériennes.

Lire aussi : Air Austral au secours d'Air Madagascar avec 40 millions de dollars

Lire aussi : Air Madagascar en cessation de paiement

Lire aussi : Cap sur un nouvel accord...

   

1 Commentaire(s)

RIPOSTE974, Posté
Très bonne chose !
Les dirigeants de la compagnie nationale malgache sont trop gourmand , ils veulent le beurre , l'argent du beurre , la fille de la crémière ...
Allez vous faire voir ailleurs !
Les réunionnais ne sont pas des vaches à lait sur vos pratiques du prix du billet d'avion et vous parlez du développement du tourisme .... Son oeil