A la une du vendredi 24 juillet 2020 :

Casses auto, forte houle, transporteurs, Bisik et météo


Publié / Actualisé
BONJOUR - Voici les titres à la une de cette matinée du vendredi 24 juillet 2020 :

- Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher
- Le sud en vigilance forte houle, attention aux rafales de vent
- Quatrième journée de mobilisation pour les transporteurs
- Bisik : suivez "Ça s'appelle reviens !" avec Ziskakan et Artfakt en direct
- La pa Météo France i di, sé zot i di - De la houle et des nuages
BONJOUR - Voici les titres à la une de cette matinée du vendredi 24 juillet 2020 :

- Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher
- Le sud en vigilance forte houle, attention aux rafales de vent
- Quatrième journée de mobilisation pour les transporteurs
- Bisik : suivez "Ça s'appelle reviens !" avec Ziskakan et Artfakt en direct
- La pa Météo France i di, sé zot i di - De la houle et des nuages

Détruire un véhicule hors d'usage : une galère qui coûte souvent cher

C'est une règle qu'il convient de connaître si l'on souhaite mettre sa voiture ou sa moto à la casse : tant que le véhicule roule, les centres VHU (Véhicules hors d'usage) agréés n'ont pas le droit de facturer le service de destruction. Alertés par un lecteur à qui plusieurs casses de l'île avaient demandé des frais de dossier injustifiés, nous avons enquêté. En se faisant passer pour un particulier, deux des onze centres agréés par la préfecture nous ont effectivement demandé des frais de dossiers. Lorsque nous avons demandé, cette fois à l'appui de la loi, si le service était payant, la réponse était tout autre : mettre son véhicule à la casse devient gratuit, comme par magie. La DEAL, au courant de ces abus, envisage une future inspection.

Le sud en vigilance forte houle, attention aux rafales de vent

Depuis ce jeudi 23 juillet 2020, 17 heures, le sud de l'île est en vigilance forte houle. Toute la matinée de ce vendredi, des vagues de quatre mètres en moyenne vont s'abattre sur le littoral, de la Pointe au Sel à la Pointe de la Table. De fortes rafales de vent sont aussi attendues tout au long de la journée.

Quatrième journée de mobilisation pour les transporteurs

La semaine se poursuit devant l'hôtel de Région pour les transporteurs. Ils ne comptent pas lâcher tant qu'ils n'obtiennent pas de rencontre avec Didier Robert. Le président de Région, lui, semble ne pas vouloir céder non plus. Dans un nouveau communiqué envoyé ce jeudi (mais pas à Imaz Press), il informe les usagers que la collectivité "fait tout" pour permettre une continuité des services malgré le blocage de la pyramide inversée. Les tensions entre tous ces acteurs, groupement inclus, semblent loin d'être terminées.

Bisik : suivez "Ça s'appelle reviens !" avec Ziskakan et Artfakt en direct

Pour le deuxième rendez-vous de la semaine, Imaz Press vous fait vivre en direct la représentation de "ça s'appelle reviens !", un projet du Bisik en partenariat avec le Théâtre des Bambous à Saint-Benoît.  Après la soirée organisée en hommage à Tiloun, ce sont Ziskakan, Artefakt et Celine Amato qui s'invitent sur scène ce vendredi 24 juillet 2020, à partir de 19h30. Si les représentations sont déjà complètes, il sera possible de suivre en direct le spectacle prévu ce vendredi sur Facebook.

La pa Météo France i di, sé zot i di - De la houle et des nuages

La mer reste très forte ce vendredi matin, à cause de la houle : comptez des vagues de 4 mètres de la Pointe des Aigrettes à Sainte-Rose. Dans le sud il faudra bien rester prudent, éloignez-vous du littoral. Pour le reste de la météo, Matante Rosina voit quelques averses au volcan et beaucoup de nuages, c'est tout embué dans sa boule de cristal. Quelques éclaircies dans le sud-ouest cependant, mais c'est une journée un peu grise qui s'annonce.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !