Réunion de conciliation ce lundi à la sous-préfecture de Saint-Pierre :

Opération sauvetage pour la Casud


Publié / Actualisé
Ce lundi 27 juillet 2020, les 4 maires de la Casud (Le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Philippe, Entre-Deux) doivent se retrouver pour une réunion sous l'égide du sous-préfet de Saint-Pierre, Lucien Giudicelli. Objectif, trouver un compromis pour sauver l'intercommunalité, menacée d'explosion depuis l'élection à la présidence d'André Thien-Ah-Koon, le 10 juillet dernier. (Photo archives rb/wwwipreunion.com)
Ce lundi 27 juillet 2020, les 4 maires de la Casud (Le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Philippe, Entre-Deux) doivent se retrouver pour une réunion sous l'égide du sous-préfet de Saint-Pierre, Lucien Giudicelli. Objectif, trouver un compromis pour sauver l'intercommunalité, menacée d'explosion depuis l'élection à la présidence d'André Thien-Ah-Koon, le 10 juillet dernier. (Photo archives rb/wwwipreunion.com)

Selon nos informations, une première réunion a eu lieu en sous-préfecture ce vendredi 24 juillet entre le sous-préfet de Saint-Pierre, le maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, et le maire de Saint-Philippe, Olivier Rivière. Objectif, trouver une solution pour renouer  le dialogue au sein de la Casud où le spectre de la scission est plus que jamais d’actualité suite à la réélection d’André Thien-Ah-Koon à la présidence lors d’un vote particulièrement serré.

Lire aussi : Saint-Joseph : Patrick Lebreton veut quitter la Casud

A l’occasion de  cette rencontre, le maire de Saint-Joseph aurait aurait demandé l’augmentation du nombre de vice-présidents au sein de la Casud qui en compte actuellement 10. Il aurait aussi souhaité le passage à 14 vice-présidents.

Une information totalement réfutée par Patrick Lebreton. Il précise d'ailleurs qu'au cours de la seconde réunion du conseil communautaire il a demandé la mise en place de 10 postes de vice-présidents au lieu des 14 demandées par André Thien Ah Koon.

Lire aussi : Crise à la Casud : André Thien Ah Koon défend son bilan

Ces points seront très certainement exposées aux différents maires ce lundi 27 juillet, lors d’une réunion organisée sous l’égide du sous-préfet de Saint-Pierre, Lucien Giudicelli. Ce dernier, qu’on dit sur le départ, hérite ainsi d’un dossier complexe avant de s’en aller. A voir s’il pèsera de tout son poids pour régler cette situation ou s’il préférera rester en retrait  pour ne pas s’encombrer d’un tel cadeau de départ.

Du côté des maires, si Patrick Lebreton a le soutien d’Olivier Rivière lequel porte aussi la voix de Didier Robert, il n’est pas certain que les édiles du Tampon et de l’Entre-Deux goûtent à de telles perspectives. Le premier estimait, rappelons-le, "avoir reçu un coup de poignard" de la part de Patrick Lebreton qui s’était présenté contre lui en vue de la présidence de la Casud. Une stratégie finalement mise en échec, le maire du Tampon a été élu président au bénéfice de l’âge.

Lire aussi : Casud : des péripéties aux allures de règlement de compte

Cette réunion de la dernière chance risque s’annonce houleuse, mais surtout décisive, en vue du sauvetage, ou non, de la Casud.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

 

   

10 Commentaire(s)

Ouaipa, Posté
Merci pour la modification de l'article...
Ouaipa, Posté
Madame ou lé sur Monsieur Lebreton l'a dit tout ça ????
Fille du sud, Posté
Quel dictateur. C est tak qui est le dictateur. Élu aux bénéfice de l âge. Il refuse une présidence partagée. Il désire garder sa part. Il décide de mettre un opposant au mépris de la démocratie comme vice président et pour ajouter à cela il règle ces compte en imposant monsieur vally à la première vice présidence. C est un totale mépris et je dirais même une vrai dictature. Garder vos revendications. Ne cédez pas monsieur Lebreton.
Jean Philippe Desby (NSR), Posté
Patrick, je te rappellerais juste [en temps de paix...], les collectivités territoriales (y compris les EPCI), ne sont ni plus ni moins qu'un démembrement consenti de l'État français.
J'aime bien Saint-Joseph : 230 lieux-dits et quartiers : il y a de l'authenticité "chez toi".
Conserve-le cette identité culturelle, ça n'a pas de prix...
Bien sÃ"r, il faut fusionner les 2 intercommunalités, mais pas de cette façon.
Je me tiens à ta disposition : j'ai une certaine idée de l'esprit communautaire insulaire...isolée dans l'Océan indien !
Bonjour à tes administrés et à l'ensemble de ton conseil municipal (y/c l'ex syndicaliste Alin...).
ZembroKaf, Posté
Lebreton veut...exige...tel un dictateur...!!!
Aline, Posté
Que Mrs TAK et Bachil vous répondent non. C'est quoi ces vilaines manières.
Allez à la Cirest
Henri, Posté
Mr Lebreton, enfin vous revenez à la raison.
RIPOSTE974, Posté
Patrick Lebreton, Olivier Rivière lequel porte aussi la voix de Didier Robert avec l'aide de la D-Putée Bassire N. , en créant un EPCI au sol de la pyramide inversée en faisant votre 1ère assemblée d'installation dans une cabine téléphonique ...

Ainsi soit-il !!!
Josian, depuis son mobile, Posté
Ce Lebreton se comporte comme un dictateur et un enfant gaté !! Comme il n'a pas eu ce qu'il voulait il continue de mal traité de vieux TAK qui ne mérite pas un tel acharnement ! Surtout que St Joseph est la commune la mieux servie !! Il faut arrêter avec ces politiques qui veulent le pouvoir, le pouvoir et encore le pouvoir !
Voilà pourquoi ils se battent réellement, Posté
L'intérêt des élections municipales réside essentiellement dans l'attribution des postes de vice président, dans le contrÃ'le des différentes structures dépendantes de l'intercommunalite car cela représente des indemnités, des voitures de fonction, des téléphones, et de l'influence pour embaucher des copains ou de la famille.
Avez vous seulement entendus parler d'usine d'incinération?, de réseaux d'eaux?de grands équipements?, de ramassage des ordures ? non bien sûr Ce n'est pas rémunérateur !