[LIVE] Après plus de douze heures de rencontre :

NRL : les discussions n'ont pas abouti, une nouvelle réunion prévue demain à 14h30


Publié / Actualisé
Ce jeudi 30 juillet 2020 marque le premier jour depuis le début de leur mobilisation que les transporteurs ne campent plus devant l'hôtel de Région. Le tribunal judiciaire a en effet donné gain de cause à la Région, qui demandait le départ des camions des abords de la Pyramide inversée. Malgré ce revers, les transporteurs continuent leur mouvement et se préparent à le durcir. Hier mercredi 29 juillet, ils ont déjà mené une opération escargot de grande ampleur entre Saint-Denis et La Possession, avant de revenir dans le nord de l'île. Ils sont désormais à Champ Fleuri, où ils ont passé la nuit. Une réunion capitale pour l'avenir de la NRL se tient en préfecture, entre les représentants du groupement, le président de Région Didier Robert et le préfet Jacques Billant. Tous sont arrivés sur place ce jeudi matin 30 juillet, la réunion a débuté. Après plus de douze heures de discussion, aucun accord n'a été trouvé. Une nouvelle réunion aura lieu ce vendredi à 14h30. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce jeudi 30 juillet 2020 marque le premier jour depuis le début de leur mobilisation que les transporteurs ne campent plus devant l'hôtel de Région. Le tribunal judiciaire a en effet donné gain de cause à la Région, qui demandait le départ des camions des abords de la Pyramide inversée. Malgré ce revers, les transporteurs continuent leur mouvement et se préparent à le durcir. Hier mercredi 29 juillet, ils ont déjà mené une opération escargot de grande ampleur entre Saint-Denis et La Possession, avant de revenir dans le nord de l'île. Ils sont désormais à Champ Fleuri, où ils ont passé la nuit. Une réunion capitale pour l'avenir de la NRL se tient en préfecture, entre les représentants du groupement, le président de Région Didier Robert et le préfet Jacques Billant. Tous sont arrivés sur place ce jeudi matin 30 juillet, la réunion a débuté. Après plus de douze heures de discussion, aucun accord n'a été trouvé. Une nouvelle réunion aura lieu ce vendredi à 14h30. (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live merci de l'avoir suivi

    On se retrouve demain pour un nouveau direct avec la deuxième partie de la réunion, prévue à partir de 14h30

  • IPR

    "Heureusement que les transporteurs sont là, c'est la première coopération entre le groupement, l'Etat et la Région et c'est grâce à nous" affirme Joël Mongin. "Il est temps qu'on finisse cette route" continue-t-il

  • IPR

    "On comprend que cette discussion n'est pas facile, nous attendons ce qui va se dire demain" explique Jean-Gaëlle Rivière

    Il indique rester optimiste et attendre la nouvelle réunion de demain

  • IPR

    Après plus de 12 heures de réunion, c'est enfin terminé

    "Le sujet de la NRL est un sujet évidemment complexe, ce soir nous n'avons pas abouti à une conclusion et avons nous avons pris la décision de prolonger cette réunion demain à 14h30. L'objectif est de pouvoir terminer ce chantier. Nous aurons l'occasion demain de pouvoir aller jusqu'au bout" a déclaré Didier Robert

    Suivez le live de notre journaliste :

  • IPR

    Plus de onze heures après le début des discussions, la réunion n'est toujours pas terminée

    Après un changement de salle, Didier Robert et Jacques Billant s'entretiennent de nouveau tous les deux sur le porche de la préfecture

  • IPR

    Didier Robert est sorti temporairement de la réunion. Il s'est entretenu pendant quelques minutes avec Jacques Billant sur le porche de la préfecture. Les discussions semblent donc continuer

     

  • IPR

    La réunion dure maintenant depuis plus de neuf heures

    Les discussions ne semblent toujours pas terminées à 18 heures

  • IPR

    La réunion dure depuis maintenant plus de quatre heures

    Les nombreux allers retours des différents interlocuteurs et notamment du préfet Jacques brillant semblent indiquer que la réunion se déroule simultanément dans deux salles différentes. A savoir que cette rencontre se fait également en visio conférence avec les hauts responsables de GTOI SBTPC Vinci. Sont présents physiquement les responsables locaux du groupement  uniquement.

  • IPR

    Les transporteurs sont arrivés à la préfecture 

    La réunion entre le groupement, la Région et le préfet est toujours en cours. 

    "On a voulu les laisser faire leur réunion dans un état d'esprit calme. On décidera des actions à mener à la fin de cette réunion", inidique Didier Hoareau, président de l'OTI (Organisation des transporteus indépendants). 

    "On a un état d'esprit pacifique pour ne pas gêner la réunion", abonde Hubert Poinapin, président du SRTT (Syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers). "On va laisser faire pour trouver un solution et un porte de sortie à cette crise."

  • IPR

    Les transporteurs quittent Champ Fleuri et se rendent à la préfecture en voiture

    Ils disent venir pacifiquement pour faire le point à l'issue de la réunion et en connaître les tenants et les aboutissants.

  • IPR

    L'heure de la pause

    Dominique Fournel et le préfet ont été aperçus sortant de la salle, téléphone vissé à l'oreille.

    Il semble que la réunion subisse une première pause. Jacques Billant est ensuite retourné à l'intérieur. Les discussions continuent.

  • IPR

    Les portes ont été fermées, la réunion a débuté

    Nul ne sait combien de temps elle durera. Tout se joue désormais à l’intérieur de cette salle, les discussions de la matinée risquent d’être animées

  • IPR

    Les représentants du groupement, de la Région et le préfet sont rentrés dans la salle de réunion

    Tous portent un masque de protection.

    Didier Robert a rejoint Jacques Billant dans un premier temps, puis tous deux se sont rendus côte à côte dans la salle de réunion.

     

  • IPR

    Didier Robert : "trouver les éléments de raison pour arriver à une solution"

    À son arrivée à la préfecture, le président de Région s'est brièvement exprimé avant la réunion. Il dit esprérer que les tous les protagonistes s'entendent pour terminer la route "sur la base d'un juste prix". 

    "C'est une réunion qui est importante. J'espère qu'on arrivera les uns les autres à trouver les élements de raison pour pouvoir arriver à une solution, qui est celle de terminer cette route, sur la base d'un juste prix. Et surtout, dans un cadre légal."

  • IPR

    Didier Robert est à la préfecture

    Le président de Région vient d'arriver à l'administration territoriale pour cette réunion clé avec le groupement.

    Didier Robert a été rejoint par son vice-président chargé des grands chantiers Dominique Fournel.

  • IPR

    Une réunion capitale à la préfecture 

    La Région, le groupement GTOI-SBTPC-Vinci et le préfet, dans un rôle de médiateur tiennent une réunion ce jeudi 30 juillet pour aborder l'avenir de la NRL, plus particulièrement la question du marché de la digue.

    Retrouvez tous les issues possibles de cette réunion de la dernière chance ici.

  • IPR

    Bonjour à tous, nous ouvrons ce live pour suivre cette nouvelle journée de mobilisation des transporteurs. 

A propos

Le tournant annoncé dans la mobilisation des transporteurs a bien eu lieu, mais en faveur de la Région. Ce mercredi matin 29 juillet 2020, le tribunal judicaire a tranché et décidé leur départ des abords du siège de la collectivité, où ils étaient postés depuis le 21 juillet. 

Cela fait désormais neuf jours que les transporteurs manifestent leur colère et demandent de rencontrer le président de Région Didier Robert. Celui-ci a jusqu'ici toujours la sourde oreille, ne s’exprimant que par le biais de communiqués. Dans l'un d'eux, il avait indiqué ne vouloir "céder ni au chantage ni à la pression, ni à la désinformation opérés ces dernières semaines" et assigner en justice les leaders de l'intersyndicale pour qu'ils quittent les environs de la Pyramide inversée. 

- Durcissement du mouvement -

Au terme de la procédure de référé, qui a eu lieu mardi 28 juillet, Didier Hoareau, Jean-Gaël Rivière, Joël Mongin et leur avocat Maître Olivier Tamil affichaient une certaine sérénité quant à la décision du tribunal. Une confiance dont la déception a donc été proportionnelle lors de l'officialisation de la décision, le lendemain.

"Il y a une justice à deux vitesses", a vigoureusement déploré Didier Hoareau, promettant de durcir le mouvement. "On ne va pas arrêter la grève, on va la continuer ailleurs. On risque de bloquer les gens, c'est dommage. Mais on ne va pas se désolidariser pour autant."

Si les transporteurs ont bien quitté l'hôtel de Région après la signification de l'huissier de justice, ils ont en effet accéléré leur mobilisation, avec une opération escargot d'ampleur de Saint-Denis jusqu'à La Possession. Et contrairement à la première opération escargot du 24 juillet, les camions ont cette fois occupé l'ensemble des voies de circulation, provoquant jusqu'à 10 kilomètres de bouchons. 

- La Région, le groupement et l'Etat autour de la table -

Une réunion est prévue aujourd'hui jeudi 30 juillet entre la Région, le groupement et l'Etat. Une rencontre à laquelle aucun représentant des transporteurs n'a été convié et où il devrait être décidé de la poursuite ou non du chantier.

Pour rappel, l'origine du contentieux entre les transporteurs et la Région est le chantier de la digue de la NRL, aujourd’hui à l’arrêt faute de signature de l’ordre de service, et dont le marché pourrait bien être résilié.

En cas de résiliation du marché et de lancement d'un nouvel appel d'offres, "il ne se passera rien pendant 6 mois" a reconnu au cours d'une conférence de presse Dominique Fournel, vice-président de la Région, chargé des grands travaux. Six mois où le chantier serait à l'arrêt total, et donc l'activité des transporteurs aussi. Une catastrophe, commentent ces derniers en soulignant que leur secteur d'activité est déjà en difficulté.

Retrouvez tous nos articles sur la mobilisation des transporteurs :

• Fin du blocage devant la Région, mais la mobilisation continue

• Assignés en justice par la Région, les transporteurs fixés sur leur sort mercredi matin

• La Région : "l'arrêt du chantier est de l'entière responsabilité du groupement"

 Sixième jour mobilisation des transporteurs : "nous nous sentons trahis par le président de Région"

• Le groupement "réfute les allégations de pressions sur la Région et d'instrumentalisation des transporteurs"

• Le vacancier Didier Robert ou l'art du "c'est la faute de tous les autres, pas de la mienne"

• Jour 3 : les transporteurs sont toujours devant la Région

• "La Région ne cèdera pas au chantage" prévient Didier Robert, les transporteurs préparent leur réponse

• Les transporteurs en colère vont passer la nuit devant la Région

• Les transporteurs sont "en guerre" : "on va sortir l'artillerie lourde"

   

12 Commentaire(s)

RIPOSTE974, Posté
Le type de la pyramide inversée est fier comme un paon en mettant les transporteurs à dos , tirant la couverture, mettant dans sa poche ceux qui le suivent se faisant passer pour l'Ultra sauveur avec l'argent de tous les contribuables .

Observateur , on a tiré la médiocrité avec ce type !!!
Port du masque ?, Posté
Distanciation, masques ? Autorités, transporteurs comme journalistes, personne n'en porte! Faites ce que je dis ...Cluster ?
Zavoca marron, Posté
Il devrait avoir la décence de remettre sa démission sur-le-champ.
Le gouvernement devrait organiser des élections régionales anticipées pour spécialement La Réunion.
L'État français doit assumer ses responsabilités ici: ce tronçon de route nationale est tout, sauf d'intérêt local (RNIL...Objet du transfert le 1er janvier 2008).
C'est la solidarité et la fiscalité de la nation toute entière qui doit jouer dans le cadre de la nécessité de refaire une nouvelle liaison en raison de la fin de vie de l'actuelle et de l'implantation en pied de falaise dans les années 70, tout en sachant exactement ce qui allait se passer dans le temps (érosion, etc.).
Confondre vitesse et précipitation ici aura été gravissime, et cela impactera quoi qu'il advienne plusieurs générations désormais !
Il n'a d'ailleurs plus aucune légitimité populaire (sévère défaite le 28 juin dernier).
Chaque conseiller de sa majorité de 2010 à 2015, celle en cours, porte également une très lourde responsabilité dans ce gâchis et cette débâcle, errements et amateurisme...
Quand on fait du tort à la société, on doit réparer (si possible).
Donc, le mieux : démissionne maintenant! On te pardonnera peut-être dans 25 ans...ou 30...
Babouk loswoir, Posté
Pourquoi ces discussions, ces échanges, cette négociation (?) ne sont pas menées dans la plus grande transparence ? Ne est-on que les marchés publics en France sont sous-tendus par 3 grands principes :
- liberté d'accès ;
- égalité de traitement ;
- transparence des procédures.
Nous sommes en phase exécution : donc, il ne devrait plus avoir aucun secret...
Malbrouck, Posté
I sa fini le reunion la nuite comme ça i passe tranquillos - c'est l'homme politique le plus détesté de la reunion aujourd'hui à force roule do moun' - dovant la préfecture néna garde corps en quantité, poukoé li la pèr coma, si out conscience lé propre et tranquille, affaire à lu tout ça garde corps planté dans zot loto fonction. Lé fini pou lu , vacances à perpétuité bientÃ'
François Payet, Posté
Toute augmentation du marché den prix de base est illégale en dehors d'une modification du programme par la Région
Le recours au budget de crise et de relance économique post covid proposé par Bruno Lemaire est illégal car l'arrêt du chantier bien antérieur n'est pas dÃ" au confinement !
Des recours au TA en vue
Le Président lé "fit", Posté
Toutes ces années de bonne gestion à la Pyramide inversée a permis à notre bon Président de rester en forme et surtout très "fit.
Contrairement à certains, la politique pour lui est tout sauf alimentaire !
Merci à vous Président, continuez de répandre le bien et le riz aux Réunionnais !
Fumée blanche ?, Posté
Ce projet a été conçu à la va-vite, mené en catastrophe et à qui la faute : M. ROBERT !
Je le dis et l'écris : des études de projet, d'impacts, de faisabilité, ne peuvent être menées à la veille d'élections !
C'est tout bonnement scandaleux et on voit tout l'ego d'un homme qui vilipendait le vieux timonier pour son projet dispendieux. On voit le résultat! On s'effare de ses résultats !
La bouche té fort pour critiquer et l'Etat avec, seulement y appelle a l'aide !
PAS UN CENTIME DE PLUS AUX RÉUNIONNAIS !
Normal; c'est en milliards qu'il faut compter ! C'est un immense gâchis avec un endettement abyssal.
Que restera-t-il à cette collectivité pour investir? Déjà que n'a pu rien!
C'est dingue, ces gens sont tout sauf des gestionnaires et encore moins des bâtisseurs d'avenir.
Jonatan, Posté
Bezoin de réponce c'est pipé d'avances , i sa dit résilié lo marché , attend' 6 mois - 1 an, coma lu Nora lo calm pou prepar regionales, entre tant va Roul carri sous' riz transporteurs, va ramass' à zot mentèr pou fini coma même.
TAC TIC, Posté
La dérange à lu de ses vacances IMAZ PRESS, de la plage, du soleil, du tennis, du poker.... tout ça finit bientot, gros loto fonction, frais de mission, chauffeur... il faudra redescendre sur terre et qu'il aligne à nouveau ses planètes .... ha ha ha hi hi hi mouahhhhhhhhh
RIPOSTE974, Posté
Que du cinéma en plein air que vaut ces pitres ?
Volcan974, Posté
N était il pas en vacances ?